Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven








תורה - Torah- Pentateuque
(2)



בראשית Bereshit (Au commencement) - Genèse (Gn)

שמות Shemot (Les Noms) - Exode (Ex) 1- Chapitres 1-20
Ci-dessous:
Shemot (Les Noms) - Exode (Ex) 2- Chapitres 21-40

ויקרא Vayyiqra (Il appelle) - Lévitique (Lv)
במדבר Bemidbar (Dans le désert) - Nombres (Nb)
דברים Devarim (Les paroles) - Deutéronome (Dt)

_____________________________________________________________________

שמות - Shemot (Les Noms)

Exode (Ex)

2- Chapitres 21-40
_____________________________________________________________________

• Ex 19,3-8a;16-20b


Coups de tonnerre, nuée, bruit de « trompette puissante » (en fait, de shofar*): autant de signes annonciateurs des manifestations du Dieu Tout-Puissant.

Étonnement des témoins qui se rassemblent mais se tiennent à une distance respectueuse.


Tel est, dans la Bible, le cadre traditionnel et quasi liturgique des théophanies**.  
Celle-ci remet en mémoire ce que Dieu a fait dans le passé ; elle est promesse et gage de bienfaits encore plus grands.

Mais l’attention doit porter sur la Parole, l’ordre confié au messager choisi par Dieu pour les transmettre au peuple, exhorté à l’obéissance, et à la conversion. 


Haggadah de Ferrare (1583):
Moïse recevant les Tables de la Loi sur le Mont Sinaï - (Paris, Bibliothèque Nationale).

En bas, le peuple attend le retour de Moïse. ->


Tous ces traits invitent le chrétien à faire le rapprochement entre la théophanie du Sinaï, qui eut lieu « le troisième mois qui suivit la sortie d’Égypte » et celle qui eut lieu « le cinquantième jour après la Pâque » (Ac 2,1-11)***

Remarques

* Le shofar est une corne de bélier utilisée comme trompe. Cet instrument possède une symbolique très riche, puisque la tradition en fait remonter l’usage au « non-sacrifice » d’Isaac. Lorsque Abraham « monta » pour sacrifier son fils conformément à l’ordre divin, un ange intervint au dernier moment pour arrêter sa main, et désigna un bélier qui serait sacrifié à la place du jeune garçon. Ce geste marque une véritable révolution dans les mentalités : désormais, il ne sera plus jamais fait de sacrifices humains au sein du peuple de Dieu. En souvenir de cet animal qui sauva la vie d’Isaac, et qui symbolise un moment si important dans l’histoire humaine, on sonne symboliquement le shofar, la corne de bélier. (Voir pages sur le shofar, sur Roch HaChana et Kippour).
** Théophanie : manifestation de Dieu (du grec : θεος­ Dieu ; φανειν– (se) montrer) ; je prépare un article sur les différents types de théophanies dans la TaNaKh (Premier Testament).
*** Voir le texte de Saint Bruno de Segni en fin de page en cliquant ici.

- Note sur le verset 5 – Remarquer la binarité constituée par l’ « infinitif absolu », également dit « accusatif d’objet interne » par analogie avec les langues à déclinaison comme le grec et le latin : אם־שמוע תשמעוLittéralement : « si écouter tu écoutes », pour dire « si tu écoutes bien ». Voir note sur l'infinitif absolu.
_____________________________________________________________________

• Ex 22,20-26

"Que le souvenir de mauvais traitements que vous avez vous-mêmes endurés - ou dont vos proches ont souffert - vous garde d'en accabler d'autres personnes; ne tirez pas profit des faibles et des indigents" dit l'Eternel: "leurs plaintes montent jusqu'à moi et je leur rendrai justice!"


Sur ce passage:

Sur l'Exode, voir à cette page.
Ce segment est couramment appelé "La protection des défavorisés".

Traduction et remarques : 

Versets 20-21.
וגר לא־תונה ולא תלחצנו כי־גרים הייתם בארץ מצרים׃
Tu ne traiteras pas mal et tu n'opprimeras pas l'étranger; car vous avez été étrangers dans le pays d'Égypte. 
כל־אלמנה ויתום לא תענון׃ 
Vous n'affligerez aucune veuve, ni aucun orphelin.
גר [...] אלמנה [...] יתום - étranger [...] veuve[...] orphelin: Ce sont les
ענוים ‛ânâwimles plus vulnérable - car, sans défense(ur) ou sans représentant légal, ils ne peuvent à faire entendre leur voix, au tribunal par exemple.
Ce souci de protection des plus faibles se retrouve dans toute la TaNaKh (PT); voir par ex.: Ex 22,21sq;23,9; Lv 19,33-34; Dt 10,18-19;14,29;
15,1-11;19-22;24,17;26,12; Jb 24,3;9; Ps 10,18;94,6; Jr 7,6;22,3; Ez 22,7;29; Os 14,4; Za 7,10; Ml 3,5. Dans le NT, on verra particulièrement Jc 5,1-6.

Versets 22-23.
אם־ענה תענה אתו כי אם־צעק יצעק אלי שׁמע אשׁמע צעקתו׃
Si, en quoi que ce soit, tu les affliges, et qu'ils crient à moi, certainement j'entendrai leur cri;
  וחרה אפי והרגתי אתכם בחרב והיו נשׁיכם אלמנות ובניכם יתמים׃
et ma colère s'embrasera, et je vous tuerai par l'épée, et vos femmes seront veuves, et vos enfants orphelins.
Retournement de situation: ce sont les femmes et les enfants des "puissants" qui deviendront les plus faibles: des veuves et des orphelins.

Verset 24.
אם־כסף תלוה את־עמי את־העני עמך לא־תהיה לו כנשׁה לא־תשׂימון עליו נשׁך׃
Si tu prêtes de l'argent à mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras pas avec lui comme un usurier; vous ne lui imposerez pas d'intérêt.
Voir Lv 25,36-37; Dt 15,7-11;23,20-21. Cette interdiction doit être comprise dans son contexte: il s'agit d'un prêt pour soulager le pauvre. Il ne faut pas que le prêteur s'enrichisse aux dépens de celui-ci, mais qu'au contraire le prêt l'aide à se sortir de sa mauvaise situation.

Versets 25-26.
אם־חבל תחבל שׂלמת רעך עד־בא השׁמשׁ תשׁיבנו לו׃
Si tu prends en gage le vêtement de ton prochain, tu le lui rendras avant que le soleil soit couché;
  כי הוא כסותה לבדה הוא שׂמלתו לערו במה ישׁכב והיה כי־יצעק אלי ושׁמעתי כי־חנון אני׃ 
car c'est sa seule couverture, son vêtement pour sa peau: dans quoi coucherait-il? Il arrivera que, quand il criera à moi, je l'écouterai; car je suis miséricordieux.
Voir Dt 24,10-13; Am 2,8.

_____________________________________________________________________
 
• Ex 24,3-8 

Dieu accueille favorablement les sacrifices offerts avec un cœur sincère.

Mais, contrairement aux dieux de nombre des contemporains des Hébreux, il refuse les sacrifices humains (voir l’Introduction aux Textes du 2ème dimanche de Carême en cliquant), il ne veut pas la mort de ses adorateurs.

Le rite de l’aspersion de sang, de l’autel érigé par Moïse d'abord, puis du peuple, est le moment le plus significatif des rites de conclusion de l’Alliance : Dieu rend la vie qui lui est offerte ; mieux, il en renouvelle le don (voir page « Le sang dans la Bible »).

Ce rituel a donc une très haute portée religieuse.
_____________________________________________________________________

• Ex 32,7-11;13-14.

Moïse reconnaît que le peuple a péché, qu'il a la tête dure. Il ne plaide pas les "circonstances atténuantes".
Il fait appel à la fidélité de l'amour du Seigneur.
Comme toute prière, l'intercession est profession de foi en Dieu toujours prompt à pardonner le pécheur qui se tourne vers lui.

Sur ce passage:

Sur l'Exode, voir à cette page.

Sur Ex 32,1 - 34,35:
• Peut-être plus encore que les précédents, ces trois chapitres soulignent le rôle décisif joué par Moïse en faveur d'Israël. Proche de YHWH-l'Éternel, avec lequel il jouit d'une intimité exceptionnelle, il l'est aussi de son peuple, avec lequel il se montre totalement solidaire malgré l'attitude condamnable de celui-ci. Moïse dans ce récit fait figure avant tout d'intercesseur qui lutte pour l'avenir d'Israël... et qui obtient gain de cause: non seulement YHWH-l'Éternel renonce à exterminer le peuple, mais encore il accepte de pardonner, de rétablir son Alliance rompue par le péché d'idolâtrie d'Israël, et de marcher à sa tête. Ainsi Moïse - homme choisi par YHWH - apparaît-il comme un authentique et fidèle médiateur entre Dieu et les hommes.
Ces chapitres soulignent également ce qui constituera, tout au long de l'histoire d'Israël, sa grande tentation et sa principale faiblesse: le péché d'idolâtrie.
De ces trois chapitres ressortent aussi certains "traits de caractère" du Dieu d'Israël: son aversion pour l'idolâtrie, sa colère (32,10;35) et sa sainteté; mais encore sa compassion, sa bienveillance et sa fidélité (34,5-7), son inclination à pardonner et à offrir une nouvelle chance à ce peuple têtu et rebelle.
Les Tables de la Loi et le veau d’or - 1481-82
 Cosimo ROSSELLI (Florence, 1439-1507) –  Fresque, Chapelle Sixtine, Vatican

Quatre moments figurent dans cette fresque:

• On remarque en tout premier lieu, en haut et au centre, Moïse sur le Sinaï (il a ôté son manteau), recevant de l'Eternel les Tables de la Loi.
Le jeune homme endormi à mi-chemin est Josué (Ex 24,13; 32,17). Au même niveau que lui, le peuple attend, à gauche, dans les tentes et devant celles-ci.

• Au premier plan, à gauche, Moïse et Josué sont redescendus et montrent les Tables au peuple.

• Mais dans la scène contiguë, Moïse jette les Tables au sol - car il a constaté qu’en son absence les Hébreux ont, sous la conduite d’Aaron, façonné le veau d’or et l’adorent (scène centrale ; le veau d’or est symboliquement représenté sous l’Eternel).

• Au second plan, à droite, les idolâtres sont mis à mort (Ex 32,27-28).

Traduction et remarques:

Verset 7.
  וידבר יהוה אל־משׁה לך־רד כי שׁחת עמך אשׁר העלית מארץ מצרים׃
YHWH-l'Éternel dit à Moïse: "Va, descends; car ton peuple, que tu as fait sortir du pays d'Égypte, s'est corrompu.
עמך - ton peuple: Israël n'est pas appelé par Dieu "mon peuple" (de même qu'il emploie la deuxième personne: "העלית - litt. tu as fait monter") comme précédemment (comp. 3,10 par ex.), ce qui marque sa réprobation et la distance qu'il entend prendre avec lui. Voir aussi "הזה והנה עם - ce peuple que voici" au v.9 (comp. 33,13).

Versets 8-9.
  סרו מהר מן־הדרך אשׁר צויתם עשׂו להם עגל מסכה וישׁתחוו־לו ויזבחו־לו ויאמרו אלה אלהיך ישׂראל אשׁר העלוך מארץ מצרים׃ 
Ils se sont promptement écartés de la voie que je leur avais prescrite; ils se sont fait un veau en métal fondu, ils se sont prosternés devant lui, ils lui ont offert des sacrifices, et ils ont dit: 'Israël! voici ton dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte'."
 ויאמר יהוה אל־משׁה ראיתי את־העם הזה והנה עם־קשׁה־ערף הוא׃
YHWH-l'Éternel dit à Moïse: "Je vois que ce peuple est un peuple à la nuque raide.
• עם־קשׁה־ערף- un peuple à la nuque raide: Image fréquente dans le PT; cette métaphore compare le peuple à un animal rétif qui raidit son cou devant le joug.

Verset 10.
  ועתה הניחה לי ויחר־אפי בהם ואכלם ואעשׂה אותך לגוי גדול׃
Maintenant laisse-moi; ma colère va s'enflammer contre eux, et je les consumerai; mais je ferai de toi une grande nation".
• ואעשׂה אותך לגוי גדול- et je ferai de toi une grande nation: Moïse étant un descendant d'Abraham, Isaac et de Jacob (voir v.13), Dieu en agissant ainsi serait resté fidèle à la promesse faite aux patriarches.

Verset 11.
  ויחל משׁה את־פני יהוה אלהיו ויאמר למה יהוה יחרה אפך בעמך אשׁר הוצאת מארץ מצרים בכח גדול וביד חזקה׃ 
Moïse implora YHWH-l'Éternel, son Dieu, et dit: "Pourquoi, ô YHWH-Éternel! ta colère s'enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d'Égypte par une grande puissance et par une main forte?
ויחל משׁה את־פני יהוה אלהיו- Moïse implora YHWH-l'Éternel, son Dieu: Litt.: "ויחל - et adoucit; משׁה - Moïse; את־פני - la face de; יהוה - YHWH; אלהיו - son Dieu" -> "Et Moïse adoucit la face de Dieu" (page sur "La face de Dieu" en préparation).
Moïse a prié YHWH en vue d'obtenir la grâce de son peuple (comp. Jr 26,19), refusant - comme le feront tous les vrais prophètes - de se désolidariser du peuple (voir 1S 12,19;23; Am 7,2-3; voir aussi Ps 106,23).
Le rôle de Moïse, et tout particulièrement son intercession, apparaît capital au cours de cette crise.
Pour les vv.11-14, voir Nb 14,13-19.

Verset 12-13.
  למה יאמרו מצרים לאמר ברעה הוציאם להרג אתם בהרים ולכלתם מעל פני האדמה שׁוב מחרון אפך והנחם על־הרעה לעמך׃
Pourquoi les Égyptiens diraient-ils: 'C'est pour leur malheur qu'il les a fait sortir, c'est pour les tuer dans les montagnes, et pour les exterminer de dessus la terre?' Reviens de l'ardeur de ta colère, et repens-toi du mal que tu veux faire à ton peuple. 
 זכר לאברהם ליצחק ולישׂראל עבדיך אשׁר נשׁבעת להם בך ותדבר אלהם ארבה את־זרעכם ככוכבי השׁמים וכל־הארץ הזאת אשׁר אמרתי אתן לזרעכם ונחלו לעלם׃ 
Souviens-toi d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, tes serviteurs, auxquels tu as dit, en jurant par toi-même: 'Je multiplierai votre postérité comme les étoiles du ciel, je donnerai à vos descendants tout ce pays dont j'ai parlé, et ils le posséderont à jamais'."
On assiste ici à un nouveau "bras de fer" - préfiguration de la ריב – rîb qui opposera ensuite régulièrement Dieu, par la bouche des prophètes, à son peuple pécheur -  entre YHWH et Moïse, comme lors de la vocation de ce dernier. Ici les arguments avancés sont d'ordres divers: Dieu a fait sortir les Hébreux d'Égypte, montrant ainsi sa supériorité sur les dieux égyptiens; les Égyptiens vont pouvoir se moquer des Hébreux et donc de leur Dieu; en outre, Dieu ne peut pas se dédire, d'autant qu'il a juré "par lui-même"...
Voir Gn 17,8; 22,16-17.

Verset 14.
  וינחם יהוה על־הרעה אשׁר דבר לעשׂות לעמו׃ 
Et YHWH-l'Éternel se repentit du mal qu'il avait déclaré vouloir faire à son peuple.
• וינחם יהוה על־הרעה- Et YHWH-l'Éternel se repentit du mal: Comp. Nb 23,19.
Au sujet de la constance de YHWH, la TaNaKh contient deux types de textes: les uns (a) affirment que Dieu ne change pas, ni ne se  repent; les autres (b) disent le contraire; par ex.:
a. Dieu ne change pas, ne "se repent" pas:
b. Dieu change, "se repent":
Nb 23,19
Gn 6,6
1S 15,19
Ex 32,12-14
Ps 110,4
Jg 2,18
Jr 4,28;20,16
1S 15,11-35
Ez 24,14
1Ch 21,15
Za 8,14
Ps 106,45sqq
Ml 3,6
Jr 18,8;10; 26,3;13;19; 42,10
...
Am 7,3;6

Jl 2,13

Jon 3,10; 4,2 
 
 ...
Ces textes cependant ne sont pas contradictoires mais complémentaires. Ils enseignent 
a. d'une part que Dieu est immuable (dans le sens où il n'est pas un dieu capricieux, inconstant et irresponsable, comme les divinités vénérées par les peuples voisins), fidèle à lui-même et à son Alliance (et donc aux hommes avec qui il a fait alliance); 
b. d'autre part que les affirmations de changement chez Dieu manifestent qu'il entretient des relations vivantes avec les hommes(particulièrement avec son peuple),tenant compte de leurs attitudes.

_____________________________________________________________________

• Ex 34,4b-6;8-9.


Sur ce passage:

Sur l'Exode, voir à cette page.
Sur Ex 32,1 - 34,35, voir ci-dessus.

Traduction et remarques : 

Verset 4b.
וישׁכם משׁה בבקר ויעל אל־הר סיני כאשׁר צוה יהוה
Et Moïse se leva de bon matin, et monta sur la montagne de Sinaï, comme YHWH-l'Éternel le lui avait commandé

Verset 5.
וירד יהוה בענן ויתיצב עמו שׁם ויקרא בשׁם יהוה׃
Et YHWH descendit dans la nuée, et se tint là avec lui, et cria le nom de YHWH.

Verset 6.
ויעבר יהוה על־פניו ויקרא יהוה יהוה אל רחום וחנון ארך אפים ורב־חסד ואמת׃
Et YHWH-l'Éternel passa devant lui, et cria: YHWH, YHWH! El, miséricordieux et faisant grâce, lent à la colère, et grand en bonté et en vérité,
• Cette autoproclamation divine révélant l'être même de YHWH deviendra une expression classique de la foi d'Israël, rappelée à diverses reprises dans la TaNaKh (Nb 14,18; Dt 5,9-10; 7,9-10; Né 9,17; Ps 86,15;103,8;145,8; Jl 2,13; Jon 4,2).
-------

Verset 8.
וימהר משׁה ויקד ארצה וישׁתחו׃
Et Moïse se hâta, et s'inclina jusqu'à terre, et se prosterna,

Verset 9.
 ויאמר אם־נא מצאתי חן בעיניך אדני ילך־נא אדני בקרבנו כי עם־קשׁה־ערף הוא וסלחת לעוננו ולחטאתנו ונחלתנו׃ 
et dit: Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, Seigneur, que le Seigneur marche, je te prie, au milieu de nous; car c'est un peuple au cou roide; et pardonne nos iniquités et nos péchés, et prends-nous pour héritage.
עם־קשׁה־ערף - un peuple au cou roide: Le cou est le point le plus fragile du corps humain: point mortel, point d'enchaînement des captifs, du carcan; mais aussi point de splendeur quand le collier l'entoure, point de caresse et de tendresse... Le cou porte la tête, et le "port de tête" exprime le cœur, humble ou altier, soumis ou rebelle.
Le cou (ou la nuque) raide (ou encore l'épaule rebelle) est le symbole de l'esprit de révolte et de l'inintelligence spirituelle (Dt 9,6;10,16;31,27; 2Ch 30,8; Is 48,4; Jr 19,15; Za 7,11; Ne 9,16-17;...) car "raidir sa nuque", c'est refuser de porter le joug - en particulier celui de l'Éternel, celui qui lui permet de conduire son peuple vers le salut.
• ונחלתנוet prends-nous pour héritage: Moïse, malgré sa conscience de l'indignité de son peuple, demande à l'Éternel d'accomplir son projet: faire d'Israël son bien propre; voir 19,5-6, et en particulier 19,6a: 
 ואתם תהיו־לי ממלכת כהנים וגוי קדושׁ
"Vous serez pour moi un royaume de prêtres et une nation sainte."
(Voir aussi Dt 4,20; 7,6; 14,2; 26,18).
Israël deviendra:
1. le royaume dont YHWH est roi (Nb 23,21; Dt 33,5);
2. un peuple de prêtres, tous consacrés au service de YHWH, ce qui peut se comprendre de deux manières:
- soit Israël sera le prêtre de Dieu auprès des autres peuples, avec pour mission de faire connaître YHWH à toutes les nations (comp. Ex 19,5);
- soit il sera le serviteur de YHWH pour lui rendre un culte, car il n'est pas un simple suzerain politique, il est Dieu;
3. une nation sainte, ce dernier terme désignant tout ce qui a rapport au culte; Israël est donc "une nation sainte" dans ce sens qu'il a pour vocation de rendre un culte à YHWH.
_____________________________________________________________________









Assistant de création de site fourni par  Vistaprint