Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

בראשית
Bereshit (= "Au commencement")
Genèse (Gn)
________________________________________________________________

Chapitres 12-30
________________________________________________________________


• Gn 22,1-13.

Cette étude m'ayant été demandée par un lecteur qui souhaitait avoir le texte vocalisé, je le donne également  - selon la version OTA/WLC, avec ses six indications: consonnes, voyelles, marques de cantillation, marqueurs de "paragraphes" (pé, samekh), et les variantes "kétiv-qéré".

Remarques et traduction:

Sur la Genèse, voir à cette page.
Sur Gn 22,1-24:
Sans doute ce chapitre manifeste-t-il dans sa plus grande profondeur à la fois le "cœur" (à cette page et aux suivantes) de Dieu et le "cœur" d'Abraham. Dieu éprouve Abraham de la manière la plus radicale en lui demandant de lui offrir en sacrifice son "fils unique", l'enfant de la promesse - tant désiré et tant attendu. Et Abraham se montre disposé à le faire, allant jusqu'au bout de son obéissance, de sa confiance/foi, de son amour pour l'Éternel - ce Dieu qui a bouleversé sa vie et qui lui a suscité un avenir.
 
Verset 1.
       ויהי אחר הדברים האלה והאלהים נסה את־אברהם ויאמר אליו אברהם ויאמר הנני׃
וַיְהִי אַחַר הַדְּבָרִים הָאֵלֶּה וְהָאֱלֹהִים נִסָּה אֶת־אַבְרָהָם וַיֹּאמֶר אֵלָיו אַבְרָהָם וַיֹּאמֶר הִנֵּנִי׃
Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit: "Abraham!" Et il répondit: "Me voici!"
 ויהי אחר הדברים האלה
-
Après ces choses
: Litt. "Et il arriva, après ces choses".
נסה את־אברהם
-
mit Abraham à l'épreuve
: Le verbe "
נסה
nâsâh
" signifie "tester", "essayer". Dieu ne "tente" pas l'homme comme le fait Satan, pour le faire tomber; mais il "éprouve" sa foi (voir Ex 20,20) et la réalité de son engagement envers Lui (Dt 8,2).
Mis "à l'épreuve" par Dieu, dont la demande concernant Isaac semble contredire la promesse, Abraham fait preuve de "foi" puisqu'il croit que Dieu tiendra, malgré toutes les apparences, cette promesse qui passe nécessairement par Isaac
- fût-ce au prix d'un miracle.
Verset 2.
        ויאמר קח־נא את־בנך את־יחידך אשׁר־אהבת את־יצחק ולך־לך אל־ארץ המריה והעלהו שׁם לעלה על אחד ההרים אשׁר אמר אליך׃
וַיֹּאמֶר קַח־נָא אֶת־בִּנְךָ אֶת־יְחִידְךָ אֲשֶׁר־אָהַבְתָּ אֶת־יִצְחָק וְלֶךְ־לְךָ אֶל־אֶרֶץ הַמֹּרִיָּה וְהַעֲלֵהוּ שָׁם לְעֹלָה עַל אַחַד הֶהָרִים אֲשֶׁר אֹמַר אֵלֶיךָ׃
Dieu dit: "Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Moriya, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai".
יחידך
-
ton unique
: Au sens de "seul héritier": Isaac seul est porteur des promesses faites par Dieu
(21,12; et voir 25,1-6).
ארץ המריה
-
pays de Moriya
: Région dont la colline de Moriya constitue le centre; "
מריה
Moriya", de "
יהּ
Yâh" (voir à cette page) et du verbe-racine "
ראה
râ'âh, voir" .
Ce nom ne lui sera
donné qu'après cet événement (v.24:
וַיִּקְרָא אַבְרָהָם שֵׁם־הַמָּקֹום הַהוּא יְהוָה ׀ יִרְאֶה אֲשֶׁר יֵאָמֵר הַיֹּום בְּהַר יְהוָה יֵרָאֶה׃
Abraham donna à ce lieu le nom de
יהוה יראה
Adonaï yir'eh
• 
לעלה
-
en holocauste
: L'obéissance et la loyauté d'Abraham sont éprouvées jusqu'à l'extrême; en effet,
l'"holocauste" est un sacrifice au cours duquel la victime est entièrement consumée sur l'autel (au contraire des "sacrifices de communion" où une partie de la chair de la victime était brûlée, et le reste consommé par les prêtres et les fidèles dans un repas sacré). Lv décrit longuement les différents rituels de sacrifices.

(comp. 2R 16,3). Le fils premier-né devait être "consacré" à YHWH (
Ex 13,1-2;11-13; Nb 18,15-16).


Abraham conduisant son fils Isaac au Sacrifice – vers 1535 – Maître flamand anonyme, actif à Anvers de 1525 à 1550 – Musée du Louvre, Paris
L'artiste fait figurer les divers moments du récit sur ce même panneau:
- En bas, Abraham et Isaac s'apprêtent à quitter les "deuxserviteurs" (tous sont vêtus comme les contemporains de l'artiste); Abraham aide son jeune fils à se charger du bois de l'holocauste.
- Puis tous deux montent vers le lieu du sacrifice.
- Au sommet, l'ange arrête le bras d'Abraham; l'animal qui servira au sacrifice est pris dans un buisson.

Verset 3.
         וישׁכם אברהם בבקר ויחבשׁ את־חמרו ויקח את־שׁני נעריו אתו ואת יצחק בנו ויבקע עצי עלה ויקם וילך אל־המקום אשׁר־אמר־לו האלהים׃ 
וַיַּשְׁכֵּם אַבְרָהָם בַּבֹּקֶר וַיַּחֲבֹשׁ אֶת־חֲמֹרֹו וַיִּקַּח אֶת־שְׁנֵי נְעָרָיו אִתֹּו וְאֵת יִצְחָק בְּנֹו וַיְבַקַּע עֲצֵי עֹלָה וַיָּקָם וַיֵּלֶךְ אֶל־הַמָּקֹום אֲשֶׁר־אָמַר־לֹו הָאֱלֹהִים׃
Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l'holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.
וישׁכם אברהם בבקר
-
Abraham se leva de bon matin
: Ici encore (voir 21,14) est soulignée la prompte obéissance d'Abraham. 

Verset 4.
         ביום השׁלישׁי וישׂא אברהם את־עיניו וירא את־המקום מרחק
בַּיֹּום הַשְּׁלִישִׁי וַיִּשָּׂא אַבְרָהָם אֶת־עֵינָיו וַיַּרְא אֶת־הַמָּקֹום מֵרָחֹק׃
Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.
ביום השׁלישׁי
-
Le troisième jour
: L'endroit se trouvait à 80 km environ de Ber
-Sheva (
בּאר שׁבע
be'êr sheba‛
- voir
Verset 5.
         ויאמר אברהם אל־נעריו שׁבו־לכם פה עם־החמור ואני והנער נלכה עד־כה ונשׁתחוה ונשׁובה אליכם׃
וַיֹּאמֶר אַבְרָהָם אֶל־נְעָרָיו שְׁבוּ־לָכֶם פֹּה עִם־הַחֲמֹור וַאֲנִי וְהַנַּעַר נֵלְכָה עַד־כֹּה וְנִשְׁתַּחֲוֶה וְנָשׁוּבָה אֲלֵיכֶם׃
Et Abraham dit à ses serviteurs: "Restez ici avec l'âne; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous". 
נעריו [...] והנער
-
ses serviteurs [...] et le jeune homme
: Le terme "
נער
na‛ar
" désigne un garçon, de la petite enfance (Ex 2,6) à l'âge de jeune homme, apte à servir dans l'armée (1Ch 12,29); par extension, il désigne également un jeune serviteur.
ונשׁובה אליכם
-
et nous reviendrons auprès de vous
: Parole destinée à ne pas attirer attention et méfiance, ou indice de la foi d'Abraham dans la promesse divine? Hé 11,19
("
καὶ ἐκ νεκρῶν ἐγείρειν δυνατὸς ὁ Θεός -
Dieu est puissant, [capable] même de ressusciter [quelqu'un] d'entre les morts
") incline vers cette seconde interprétation.
Verset 6.
          ויקח אברהם את־עצי העלה וישׂם על־יצחק בנו ויקח בידו את־האשׁ ואת־המאכלת וילכו שׁניהם יחדו׃
וַיִּקַּח אַבְרָהָם אֶת־עֲצֵי הָעֹלָה וַיָּשֶׂם עַל־יִצְחָק בְּנֹו וַיִּקַּח בְּיָדֹו אֶת־הָאֵשׁ וְאֶת־הַמַּאֲכֶלֶת וַיֵּלְכוּ שְׁנֵיהֶם יַחְדָּו׃
Abraham prit le bois pour l'holocauste, le chargea sur son fils Isaac, et porta dans sa main le feu et le couteau. Et il marchèrent tous deux ensemble.
Verset 7.
          ויאמר יצחק אל־אברהם אביו ויאמר אבי ויאמר הנני בני ויאמר הנה האשׁ והעצים ואיה השׂה לעלה׃ 
וַיֹּאמֶר יִצְחָק אֶל־אַבְרָהָם אָבִיו וַיֹּאמֶר אָבִי וַיֹּאמֶר הִנֶּנִּי בְנִי וַיֹּאמֶר הִנֵּה הָאֵשׁ וְהָעֵצִים וְאַיֵּה הַשֶּׂה לְעֹלָה׃
Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit: "Mon père!" Et il répondit: "Me voici, mon fils!" Isaac reprit: "Voici le feu et le bois; mais où est l'agneau pour l'holocauste?"
Verset 8.
           ויאמר אברהם אלהים יראה־לו השׂה לעלה בני וילכו שׁניהם יחדו׃ 
וַיֹּאמֶר אַבְרָהָם אֱלֹהִים יִרְאֶה־לֹּו הַשֶּׂה לְעֹלָה בְּנִי וַיֵּלְכוּ שְׁנֵיהֶם יַחְדָּו׃
Abraham répondit: "Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l'agneau pour l'holocauste". Et ils marchèrent tous deux ensemble.
Verset 9.
            ויבאו אל־המקום אשׁר אמר־לו האלהים ויבן שׁם אברהם את־המזבח ויערך את־העצים ויעקד את־יצחק בנו וישׂם אתו על־המזבח ממעל לעצים׃ 
וַיָּבֹאוּ אֶל־הַמָּקֹום אֲשֶׁר אָמַר־לֹו הָאֱלֹהִים וַיִּבֶן שָׁם אַבְרָהָם אֶת־הַמִּזְבֵּחַ וַיַּעֲרֹךְ אֶת־הָעֵצִים וַיַּעֲקֹד אֶת־יִצְחָק בְּנֹו וַיָּשֶׂם אֹתֹו עַל־הַמִּזְבֵּחַ מִמַּעַל לָעֵצִים׃
Lorsqu'ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l'autel, par-dessus le bois.
Verset 10.
             וישׁלח אברהם את־ידו ויקח את־המאכלת לשׁחט את־בנו׃
וַיִּשְׁלַח אַבְרָהָם אֶת־יָדֹו וַיִּקַּח אֶת־הַמַּאֲכֶלֶת לִשְׁחֹט אֶת־בְּנֹו׃
Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.

Verset 11.
             ויקרא אליו מלאך יהוה מן־השׁמים ויאמר אברהם אברהם ויאמר הנני׃
וַיִּקְרָא אֵלָיו מַלְאַךְ יְהוָה מִן־הַשָּׁמַיִם וַיֹּאמֶר אַבְרָהָם ׀ אַבְרָהָם וַיֹּאמֶר הִנֵּנִי׃
Alors l'ange de YHWH-l'Éternel l'appela des cieux, et dit: "Abraham! Abraham!" Et il répondit: "Me voici!" 

מלאך יהוה
-
l'ange de YHWH
: Figure énigmatique qu'on rencontre à plusieurs
reprises dans la TaNaKh
.
Verset 12.
              ויאמר אל־תשׁלח ידך אל־הנער ואל־תעשׂ לו מאומה כי עתה ידעתי כי־ירא אלהים אתה ולא חשׂכת את־בנך את־יחידך ממני׃
וַיֹּאמֶר אַל־תִּשְׁלַח יָדְךָ אֶל־הַנַּעַר וְאַל־תַּעַשׂ לֹו מְאוּמָּה כִּי ׀ עַתָּה יָדַעְתִּי כִּי־יְרֵא אֱלֹהִים אַתָּה וְלֹא חָשַׂכְתָּ אֶת־בִּנְךָ אֶת־יְחִידְךָ מִמֶּנִּי׃
L'ange dit: "N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique".

ירא אלהים אתה
-
tu crains Dieu
: Cette expression conventionnelle équivaut à peu près à "tu as la vraie foi"; faut-il en effet rappeler que le peuple "craint Dieu" comme un enfant "craint" son père (il le respecte et il l'aime - et il sait surtout qu'il en est aimé, c'est pourquoi il lui fait pleinement confiance)?
La locution "crainte de Dieu" désigne en outre la vénération, la profonde révérence, l'extrême respect que l'on doit à YHWH, ce qui entraîne la reconnaissance de son autorité et l'observance de ses commandements; c'est donc le gage d'une vie droite.

Verset 13.
              וישׂא אברהם את־עיניו וירא והנה־איל אחר נאחז בסבך בקרניו וילך אברהם ויקח את־האיל ויעלהו לעלה תחת בנו׃
וַיִּשָּׂא אַבְרָהָם אֶת־עֵינָיו וַיַּרְא וְהִנֵּה־אַיִל אַחַר נֶאֱחַז בַּסְּבַךְ בְּקַרְנָיו וַיֵּלֶךְ אַבְרָהָם וַיִּקַּח אֶת־הָאַיִל וַיַּעֲלֵהוּ לְעֹלָה תַּחַת בְּנֹו׃
Et Abraham leva ses yeux, et vit, et voici: il y avait derrière lui un bélier retenu à un buisson par les cornes; et Abraham alla, et prit le bélier, et l'offrit en holocauste à la place de son fils.

אחר
-
derrière lui
: Certains manuscrits (dont le Pentateuque samaritain et la version syriaque) ne comportent que "dans un buisson" comme indication de lieu.
תחת בנו
-
à la place de son fils
: Qu'un sacrifice ait dû, malgré tout, être offert pour qu'Isaac fût épargné suggère que le but poursuivi par YHWH comportait plus qu'une simple mise à l'épreuve de l'obéissance d'Abraham.

Peut-être l'Éternel voulait-il signifier à Abraham qu'Isaac - en tant que pécheur, donc indigne d'hériter de la promesse -
devait mourir.
Et, en pourvoyant à un sacrifice qui se substitue à Isaac, l'Éternel annoncerait en outre qu'un jour quelqu'un,
le Messie,
se substituera aux héritiers de la promesse pour payer pour leurs fautes.
La lecture chrétienne de cette séquence et l'iconographie la représentant font ainsi du sacrifice du bélier la préfiguration de celui de Jésus: 



L’histoire d’Abraham - 1425-52 – Lorenzo Ghiberti (Florence, 1378-1455) -
Baptistère, Florence

Chacun des panneaux des « Portes du Paradis » présente plusieurs épisodes d’un même récit biblique, le Premier Testament préfigurant le Nouveau; ainsi,
- la « ligature d’Isaac » apparaît à l’arrière-plan comme une préfiguration du sacrifice du Christ et de sa résurrection,
- les trois « anges » est révélation de la Trinité (voir les icônes de la Trinité/l'hospitalité d'Abraham à cette page),
- le repas préparé par Sarah prophétise l’institution de l’Eucharistie.

_______________________________________________________________
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint