Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven


Tehilim
(Psaumes ou Louanges)


4. Psaumes 91 à 120
_________________________________________________________________________

• Ps 91 (hébraïque) /  90  ( LXX, Vulgate et liturgique), 1-2;10-15a.

Dieu notre refuge, notre rempart, notre défenseur, avec nous dans l'épreuve.

Sur ce psaume:
Ce psaume de confiance fait parler un prêtre, un fidèle, et YHWH.
Il célèbre la protection et la paix intérieure que le Très-Haut accorde à se qui se confient en lui.


Traduction et remarques:


Verset 1.
ישׁב בסתר עליון בצל שׁדי יתלונן׃
Celui qui demeure sous l'abri du Très Haut
Repose à l'ombre du Tout Puissant.
סתר - l'abri: Ce terme désigne un lieu caché, secret.
עליון - le Très Haut : עליון - ‛elyôn est l'un des qualificatifs attribués à אל 'êl; c'est en ce nom que Melchisédek bénit Abram (Gn 14,19). Ce nom désignait la divinité cananéenne supérieure aux autres dieux; Abram l'a identifiée au Dieu unique (Gn 14,22), désignant par là-même Melchisédek comme un authentique adorateur du seul vrai Dieu.
Ce terme est souvent employé dans les psaumes (Ps 57,3; 83,19; 92,2; 97,9; 107,11).
שׁדי - le Tout Puissantאל שׁדּי - 'êl shadday - El Tout-Puissant est le nom sous lequel Dieu s'était révélé à Abram (Gn 17,1; 28,3; 35,11).
Ces deux noms de Dieu sont propres à exprimer sa capacité à protéger ses fidèles (voir la page "Les noms de Dieu").


Verset 2.
 אמר ליהוה מחסי ומצודתי אלהי אבטח־בו׃
Je dis à YHWH-Adonaï:
Mon refuge et ma forteresse,
Mon Dieu en qui je me confie!
אמר - Je dis: La LXX traduit "ἐρεῖ - il dira", tout comme la Vulgate: "dicet". Si le futur peut être conforme à l'hébreu (aspect inaccompli = présent ou futur), le passage à la troisième personne s'explique par une volonté de cohérence avec le v.1, mais "gomme" le dialogue entre le prêtre/psalmiste et le fidèle.
• מחסי - Mon refuge: Voir Ps 46; 48; 73,28; 90,1. Dieu, célébré en tant que refuge et rempart, est comparé à Sion, cité de Dieu et lieu de sécurité parce que demeure de Dieu.
ומצודתי - et ma forteresse: C'est Dieu la raison de la sécurité de la cité et de ses habitants: voir Ps 9,10; 18,3; 46,8;12; 48,4; 59,10;17-18; 62,3;7; 144,2).
מחסי ומצודתי- Mon refuge et ma forteresse: Paire figée.


Verset 10.
לא־תאנה אליך רעה ונגע לא־יקרב באהלך׃
Aucun malheur ne t'arrivera,
Aucun fléau n'approchera de ta tente.


Verset 11.
 כי מלאכיו יצוה־לך לשׁמרך בכל־דרכיך׃ 
Car il ordonnera à ses anges
De te garder dans toutes tes voies;
מלאכיו - ses anges: L'ange est une figure énigmatique que l'on rencontre à plusieurs reprises dans le Premier Testament. Il semble être à la fois distinct de YHWH (on trouve d'ailleurs l'expression מלאך יהוה - l'ange de YHWH, par ex. en Gn 16,7), puisqu'il est son messager, son envoyé; et identifié à lui (il parle parfois pour Dieu à la 1ère personne, par ex. en Gn 16,10) - Voir aussi Gn 31,11;13; Ex 3,2;4; 14,19; 23,20-21; Jg 2,1-5; 6,11-24; 13; Is 63,9; Za 3,1-6; 12,8.
Certains expliquent cette identification entre YHWH et son ange par le fait qu'il est son messager personnel, et en tant que tel autorisé à parler en son nom; mais cela ne rend pas compte du fait que l'ange se déclare parfois Dieu (par ex. en Gn 31,11;13), ou qu'on craigne la mort pour l'avoir vu (par ex. en Jg 6,18-24)?
En tout cas, l'"ange de Dieu" est protecteur (par ex. en Gn 48,16: Jacob a conscience d'avoir bénéficié de la protection d'YHWH depuis sa rencontre au Yabboq, Gn 32,23-33, voir à cette page). Sur les anges chargés de veiller sur les hommes, voir aussi Gn 24,7; 32,1-2;Ex 14,19; 23,20; 2R 6,14-23; 19,35; Ps 34,8; 35,5-6.


Verset 12.
 על־כפים ישׂאונך פן־תגף באבן רגלך׃
Ils te porteront sur les mains,
De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.
Les vv.11-12 seront cités par Satan à Jésus lors de la tentation au désert (Mt 4,6; Lc 4,10-11) - à quoi Jésus répond en citant Dt 6,16a: "Tu ne tenteras point YHWH, ton Dieu".

Verset 13.
על־שׁחל ופתן תדרך תרמס כפיר ותנין׃
Tu marcheras sur le lion et sur l'aspic,
Tu fouleras le lionceau et le dragon.
Plusieurs épisodes de la Bible relatent un accomplissement littéral de cette promesse: par ex., dans le P.T. Dn 6,23, dans le N.T. Ac 28,5. Comp. Mc 16,18; Lc 10,19; Rm 16,20.

Verset 14.
 כי בי חשׁק ואפלטהו אשׂגבהו כי־ידע שׁמי׃
Puisqu'il m'aime, je le délivrerai;
Je le protégerai, puisqu'il connaît mon nom.


Verset 15.
יקראני ואענהו עמו־אנכי בצרה אחלצהו ואכבדהו׃
Il m'invoquera, et je lui répondrai;
Je serai avec lui dans la détresse,
Je le délivrerai et je le glorifierai.
La protection divine ne signifie pas absence d'épreuves et de moments difficiles, mais protection en tout temps, et délivrance.
_________________________________________________________________________

• Ps 93 (hébraïque) / 92 (liturgique),1-2;5

Ce psaume appartient à ce qu'on appelle souvent "les chants du Règne" (Psaumes 47, 93, 96 à 99) - qui, célébrant la royauté éternelle, universelle et invincible de l'Eternel, affirment la foi fondamentale du peuple juif;
ainsi Ps 47,2: "יהוה עליון נורא מלך גדול על־כל־הארץ-YHWH l'Éternel, le Très Haut, est redoutable, Il est un grand roi sur toute la terre";
Ps 96,10: "אמרו בגוים יהוה מלך-Dites parmi les nations: YHWH l'Éternel règne";
Ps 97,1; 99,1: "יהוה מלך-YHWH l'Éternel règne";
Ps 98,6: "המלך יהוה-le roi, YHWH l'Éternel";
et aussi, par exemple, Za 14,9:
והיה יהוה למלך על־כל־הארץ ביום ההוא יהיה יהוה אחד ושׁמו אחד
YHWH l'Éternel sera roi de toute la terre; En ce jour-là, l'Éternel sera le seul Éternel, Et son nom sera le seul nom.
Ce psaume est très court - mais la traduction liturgique "coupe" l'image centrale, pourtant très belle, des versets 3-4.

Verset 1:
יהוה מלך גאות לבשׁ לבשׁ יהוה עז התאזר אף־תכון תבל בל־תמוט׃
יהוה YHWH - מלך règne - גאות majesté - לבשׁ il est revêtu - לבשׁ il est revêtu - יהוה YHWH - עז force - התאזר il se ceint - אף־ aussi - תכון il est affermi - תבל monde - בל־ ne pas - תמוט il chancelle
YHWH l'Éternel règne, il est revêtu de majesté,
YHWH l'Éternel est revêtu, il est ceint de force.
Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas.
Remarque:
התאזר-il se ceint: "לבשׁ - se ceindre" est une allusion au soldat qui se ceint de ses armes; ce verbe est synonyme de "se préparer à agir": le Seigneur se prépare à agir contre, à combattre, toutes les forces qui risquent de déstabiliser le monde.

Verset 2:
  נכון כסאך מאז מעולם אתה׃
נכון il est ferme - כסאך ton trône - מאז depuis toujours - מעולם d'éternité - אתה toi
Ton trône est établi dès les temps anciens;
Tu existes de toute éternité.
Remarques:
- On peut rapprocher ce verset de Ps 90,2: "Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eussent créé la terre et le monde, D'éternité en éternité tu es Dieu";
- d'autant que la version syriaque précise ici: "Depuis toujours tu es Dieu".

Versets 3-4:
L'image - omise donc par la traduction liturgique - des eaux d'une mer en furie, agitée par la tempête, sert à évoquer le danger que représentent les forces opposées au règne de Dieu; et en particulier les assauts des peuples révoltés contre le règne de YHWH l'Eternel.
Dans les mythologies des peuples voisins, la mer chaotique était l'ennemi du dieu créateur et ordonnateur du monde (voir les pages sur les cosmogonies proche-orientales); on retrouve d'ailleurs ce même thème dans la Bible en Gn 1,2; Ps 74/73,12-15; Is 27,1; Jb 7,12; etc. (voir étude détaillée de ce thème en 3.1.2. à cette page).
 נשׂאו נהרות יהוה נשׂאו נהרות קולם ישׂאו נהרות דכים׃
נשׂאו ils élèvent - נהרות fleuves - יהוה YHWH - נשׂאו ils élèvent - נהרות fleuves - קולם leurs voix - ישׂאו ils élèveront - נהרות fleuves - דכים leurs fracas
Les fleuves élèvent, ô Éternel!
Les fleuves élèvent leur voix,
Les fleuves élèvent leurs ondes retentissantes.
מקלות מים רבים אדירים משׁברי־ים אדיר במרום יהוה׃
מקלות plus que voix - מים d'eaux - רבים grandes - אדירים majestueuses - משׁברי־ plus que brisants de - ים mer - אדיר majestueux - במרום dans la hauteur - יהוה YHWH
Plus que la voix des grandes, des puissantes eaux,
Des flots impétueux de la mer,
YHWH l'Éternel est puissant dans les lieux célestes.
Remarque:
On notera les nombreuses reprises de termes donc de sonorités, qui donnent l'impression du perpétuel retour des vagues - jusqu'à l'arrivée de YHWH, qui lui règne "dans les hauteurs", donc au-dessus des eaux.

Verset 5:
Celui qui a manifesté son règne dans la nature, qui a dompté même les eaux redoutées, a également donné sa Loi à son peuple:
עדתיך נאמנו מאד לביתך נאוה־קדשׁ יהוה לארך ימים׃
עדתיך tes témoignages - נאמנו sont fidèles - מאד beaucoup - לביתך pour ta maison -  נאוה־ elle convient - קדשׁ sainteté - יהוה YHWH - לארך à longueur - ימים de jours
Tes témoignages sont entièrement véritables;
La sainteté convient à ta maison,
O YHWH Éternel! pour toute la durée des temps.
_________________________________________________________________________

• Ps 95 (hébraïque) /  94  ( LXX, Vulgate et liturgique),  1-2;6-9

Le Seigneur n'abandonne pas l'œuvre de ses mains.
Il reste fidèle à son peuple, même lorsque celui-ci le "tente" et le "provoque".

Sur ce psaume:

Ce psaume d'exhortation lance un double appel aux fidèles:
- un appel à l'adoration d'YHWH-l'Éternel (vv.1-7a);
- un appel à une reconnaissance concrète de sa souveraineté, qui implique une attitude d'écoute et d'obéissance (vv.7b-11).

Traduction et remarques:

Verset 1.
לכו נרננה ליהוה נריעה לצור ישׁענו׃
Venez, chantons à haute voix à YHWH-l'Éternel; poussons des cris de joie vers le rocher de notre salut!
צור- le rocher:
-- Métaphore évoquant une position inexpugnable, le lieu de refuge solide, stable, inébranlable, fiable, sur lequel on peut compter dans le danger, et d'où on sera sûr d'échapper à tous ses ennemis: ce "rocher", c'est YHWH-l'Éternel lui-même.
On rencontre cette image dès Gn 49,24, et elle revient très souvent dans le PT: Dt 32,4;15;18;30-31; 1S 2,2; Is 26,4; 30,29; 44,8; Ha 1,12; et en particulier dans les Ps: voir par ex. 18,3;32; 31,3-4; 61,3; 62,3;7;8; 71,3; 92,16; 94,22.
Voir également, dans le NT,
Mt 7,24-25; 16,18.
-- Cependant on peut également - à la lecture des vv.8-11 - penser à l'épisode d'Ex 17,3-7: YHWH est le "rocher du salut" car c'est Lui qui, par Moïse, a fait couler l'eau du "rocher", apportant ainsi le "salut" à son peuple.

Verset 2.
נקדמה פניו בתודה בזמרות נריע לו׃
Allons au-devant de lui avec la louange, poussons vers lui des cris de joie en chantant des psaumes.
פניו - lui: Litt. "sa face".
בזמרות- des psaumes: Le terme "זמרה zemirâh" dérive du verbe-racine "זמר
zâmar", exprimant l'idée de "frapper avec les doigts", en particulier sur un instrument de musique, donc d'en "jouer"; une "
זמרה" est donc un chant, un psaume, avec accompagnement instrumental. 
Ce v. est construit de façon spéculaire:
A- נקדמה פניו nous irons au-devant de sa face; B- בתודה avec reconnaissance | B'-בזמרות avec des psaumes; A'- נריע לו nous acclamerons pour lui

Verset 6.
 באו נשׁתחוה ונכרעה נברכה לפני־יהוה עשׂנו׃
Venez, adorons et inclinons-nous, agenouillons-nous devant YHWH-l'Éternel qui nous a faits!

Verset 7.
כי הוא אלהינו ואנחנו עם מרעיתו וצאן ידו היום אם־בקלו תשׁמעו׃
Car c'est lui qui est notre Dieu; et nous sommes le peuple de sa pâture et les brebis de sa main. Aujourd'hui, si vous entendez sa voix,
כי הוא אלהינו- Car c'est lui qui est notre Dieu: On pensera bien évidemment au premier v. du Sh'ma Israël: "שׁמע ישׂראליהוה אלהינו יהוה אחד׃ -Écoute, Israël: YHWH-l'Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel" (Dt 6,4).
 אנחנו עם מרעיתו וצאן ידו- nous sommes le peuple de sa pâture et les brebis de sa main: YHWH est comparé à un roi-berger, et Israël à son troupeau (comp. 100,3).
L'image du berger pour les rois était commune dans le Proche-Orient ancien où la vie pastorale jouait un rôle essentiel, ainsi que celle du troupeau pour leur peuple. Leur royaume était également comparé à un pâturage (Jr 25,36; 49,19-20; 50,44-45).
La même image s'applique à
YHWH, le Roi-Berger suprême (voir Ps 23,1; 28,9; 74,1; 77,21; 78,52; 79,13; 80,2).
Sur "YHWH, le grand Berger", voir à cette page.

Verset 8.
אל־תקשׁו לבבכם כמריבה כיום מסה במדבר׃
n'endurcissez pas votre cœur comme à Meriba, comme au jour de Massa, dans le désert,
אל־תקשׁו לבבכם- n'endurcissez pas votre cœur: Sur l'endurcissement du cœur de l'homme:
-- Attention: Quand l’homme "s’endurcit", il commet un péché ; quand Dieu "endurcit", il n’est pas source, mais juge du péché.
L’endurcissement caractérise l’état du pécheur qui refuse de se convertir et choisit donc de rester séparé de Dieu.

-- L’endurcissement d’Israël manifeste le tranchant de Dieu : c’est très sérieusement que l'Éternel a fait Alliance avec son peuple ; comment, dans ces conditions, pourrait-il tolérer
- l’insouciance ?
- la suffisance (Dt 32,15) ?
- l’orgueil (Dt 8,12sqq ; Ne 9,16) ?
En revanche, cet endurcissement révèle aussi la patience de Dieu : il ne consume pas le pécheur, mais tend sans cesse les mains vers un peuple rebelle (Is 65,2 ; cf. Os 11,1sq ; Jr 7,25 ; Né 9,30).
-- "La lumière du Seigneur éclaire ceux qui sont prêts à la recevoir, mais elle aveugle ceux qui n’y sont pas disposés". Ainsi, l'Éternel – par la présence continuelle de son amour – provoque-t-il chez le pécheur une réaction de refus.
- C’est pour cela que les miracles, gestes prévenants de Dieu,
- endurcissent le cœur de Pharaon ;
- restent sans valeur aux yeux des Israélites qui murmurent contre Moïse dans le désert (Nb 14,11 ; Ps 106,7)
- De même, les châtiments divins, dont l’intention est médicinale (Am 4,6-11), et les appels prophétiques à la conversion,
- restent sans effet,
- ou parfois même produisent l’effet contraire (2R 17,13sq ; Jr 7,25sqq).
De sorte que les hommes en viennent à contrister l’Esprit (Is 63,10).
-- Cet endurcissement, ce déterminisme du péché qui se nourrit de sa propre substance, ne peut donc cesser que par la pénitence :
היום אם־בקלו תשׁמעו׃
   אל־תקשׁו לבבכם כמריבה כיום מסה במדבר׃
Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas votre cœur comme à Meriba, comme au jour de Massa (= Tentation), dans le désert
Mais comment le pécheur endurci pourrait-il se convertir ? (Cf. Is63,17).
Le croyant sait que seul l'Éternel peut briser la fatalité du mal, et trouver le chemin du cœur de son peuple, comme Osée celui de son épouse infidèle (Os 2).
Le dernier mot appartient à Dieu seul.
Aussi Ézéchiel (Ez 36,26sq) a-t-il annoncé
- que le cœur de pierre de l’homme serait un jour remplacé par un cœur de chair,
- que l’Esprit du Seigneur rendrait possible ce qui est impossible aux hommes.
כמריבה כיום מסה - comme à Meriba, comme au jour de Massa:
-- Le terme "מריבה merîybâh" dérive du nom-racine "ריבrîyb", désignantune "controverse". C'est donc d'abord un substantif simple, désignant une "contestation", une "querelle".
-- Le terme "מסּה massâh" est apparenté au verbe-racine "נסהnâsâh", exprimant l'idée de "tester", aux sens d'"essayer" et de "tenter". Ce substantif désigne donc une "tentation".
-- Ces deux substantifs, "Massa et Meriba" sont donc devenus les noms symboliques de la source de Rephidim (voir Ex17,3-7 et 8-13, à cette page)

Verset 9.
אשׁר נסוני אבותיכם בחנוני גם־ראו פעלי׃
Où vos pères m'ont tenté, éprouvé, et ont vu mes œuvres.
גם־ראו פעלי- et ont vu mes œuvres:Les "œuvres" divines peuvent être comprises comme
- actes de délivrance;
- actes de jugement.
L'interprétation de ce v. peut inclure ces deux possibilités: dans le désert, le peuple a vu des actes de salut et des actes de jugement (visant pédagogiquement à le ramener dans la bonne voie) - mais n'en a pas tenu compte.
________________________________________________________________

• Ps 96 (hébraïque) /  95  ( LXX, Vulgate et liturgique),  1-3;11-13

Ce psaume, comme les deux suivants, sont des  psaumes eschatologiques, apparentés au psaume précédent.

La terre exulte de la joie du ciel: que chante et bondisse de joie toute la création!

Ps 96 / 95,1-2;4-6;9

"Ténèbre et Nuée" entourent aujourd'hui la gloire du Seigneur. Mais un jour, tous les peuples le verront dans son plein éclat.

Ps 96 / 95, 1-3;7-8a;9a;10a;10c.

"Chant nouveau" de joie et d'action de grâce au Seigneur qui fait des merveilles: il rend la sainteté à ceux qui l'avaient perdue par leurs infidélités.


Sur ce psaume:
Ce psaume fait partie des psaumes dits "chants du Règne" (Ps 93; 96-99); ils célèbrent la royauté éternelle, universelle et invincible d'YHWH - affirmation fondamentale de la foi juive.
Celui-ci célèbre la souveraineté universelle et la splendeur d'YHWH.
On retrouve pratiquement le même texte en 1Ch 16,23-33.


Traduction et remarques:

Versets 1-2.
שׁירו ליהוה שׁיר חדשׁ שׁירו ליהוה כל־הארץ׃
Chantez à YHWH-Adonaï un cantique nouveau!
Chantez à YHWH-Adonaï, vous tous, habitants de la terre!
שׁירו ליהוה ברכו שׁמו בשׂרו מיום־ליום ישׁועתו׃
Chantez à YHWH-Adonaï, bénissez son nom,
Annoncez de jour en jour son salut!
שׁירו ליהוה שׁיר - Chantez à YHWH un cantique:"accusatif d'objet interne" puisque le premier terme שׁירו shîyrou vient du verbe-racine שׁיר shîyr  (qui signifie "chanter") et a pour complément d'objet le substantif שׁיר shîyr  (qui signifie "un chant"), exactement semblable au verbe-racine.
שׁירו ליהוה - Chantez à YHWH: expression triplée; cette tournure est fréquente dans l'hymnologie vétérotestamentaire; voir par ex. versets 7-8, mais aussi Ps 103,20-22; 118,2-4; 135,1; 136,1-3.
שׁיר חדשׁ - un cantique nouveau: expression fréquemment utilisée, ailleurs dans les psaumes (Ps 33,3; 40,4; 98,1; 144,9; 149,1) et dans tout le Premier Testament (par ex. Is 42,10) pour désigner la réponse humaine d'action de grâce à l'œuvre divine de libération.
• כל־הארץ - toute la terre: cet appel à la louange ne s'adresse pas seulement à Israël mais à l'humanité entière (voir versets 7;9 et Ps 97,1; 100,1; 117,1) car YHWH est le Créateur et Dieu de toute la terre. Cet appel universel à l'adoration anticipe donc les temps messianiques.

Verset 3.
ספרו בגוים כבודו בכל־העמים נפלאותיו׃
Racontez parmi les nations sa gloire,
Parmi tous les peuples ses merveilles!

Versets 7-9.
הבו ליהוה משׁפחות עמים הבו ליהוה כבוד ועז׃
Familles des peuples, rendez à YHWH-Adonaï,
Rendez à YHWH-Adonaï gloire et honneur! 
הבו ליהוה כבוד שׁמו שׂאו־מנחה ובאו לחצרותיו׃
Rendez à YHWH-Adonaï gloire pour son nom!
Apportez des offrandes, et entrez dans ses parvis!
השׁתחוו ליהוה בהדרת־קדשׁ חילו מפניו כל־הארץ׃
Prosternez-vous devant YHWH-Adonaï avec des ornements sacrés.
Tremblez devant lui, vous tous, habitants de la terre!
בהדרת־קדשׁ - avec des ornements sacrés: littéralement "en splendeur de sainteté"; on peut donc comprendre
- que c'est le peuple qui se met en état de vénérer YHWH -> "avec des ornements, des vêtements sacrés" (Martin, Segond, Ostervald par ex.);
- qu'on vénère YHWH parce qu'il est magnifique et saint (liturgique, BJ, Semeur par ex.);
Darby garde l'ambiguïté dans sa traduction: "Adorez l'Éternel en sainte magnificence".
On trouve cette même ambiguïté en 1Ch 16,29 et en Ps 29,2.
On peut noter que LXX et Vulgate traduisent à peu près de la même manière: ἐν αὐλῇ ἁγίᾳ αὐτοῦ - in atrio sancto eius - "dans son sanctuaire", littéralement: "dans sa cour sacrée, dans ses parvis sacrés, etc."

Verset 10.
אמרו בגוים יהוה מלך אף־תכון תבל בל־תמוט ידין עמים במישׁרים׃
Dites parmi les nations: YHWH-Adonaï règne;
Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas;
YHWH-Adonaï juge les peuples avec droiture.
בגוים - parmi les nations: rappelons que l'expression "les גוים goïm", traditionnellement traduit par "les nations", désigne les non-Juifs.
תכון תבל - le monde est ferme: dans la perspective biblique, YHWH constitue le fondement de la stabilité physique du monde.
• ידין עמים במישׁרים - Il juge les peuples avec droiture: dans cette même perspective, YHWH constitue également le fondement de la justice (voir les pages sur "la Justice" et "le Jugement").

Versets 11-13.
Le jugement de Dieu est compris comme une bonne nouvelle, car
ישׁפט־תבל בצדק ועמים באמונתו
"Il jugera le monde avec justice,
Et les peuples selon sa fidélité".
Nous retrouvons le verbe שׁפט shâphaṭ qui signifie à la fois "juger" et "gouverner" (voir à cette page - d'où le titre de "Juges" donné à ceux qui ont dirigé le peuple de Dieu avant les Rois). Ce jugement est la condition, nécessaire, du rétablissement de l'ordre et de la justice.
_________________________________________________________________________


• Ps 97 (numérotation hébraïque)/96 (numérotation LXX et liturgique), 1;6;11-12

Lumière dans la nuit, semence au cœur de la terre, aurore d'espérance.

Sur ce psaume:
Ce psaume fait partie des psaumes dits "chants du Règne" (Ps 93; 96-99); ils célèbrent la royauté éternelle, universelle et invincible d'YHWH - affirmation fondamentale de la foi juive.
Celui-ci, même s'il est proche du Ps 96 (voir plus haut), souligne plus que lui les sorts différents des idolâtres et des croyants qu'implique la royauté universelle de YHWH.
________________________________________

• Ps 97, 1-4a ;6b

Chant des « nations », des païens, eux aussi appelés à connaître dans leur vie les merveilles du Seigneur – et, pour les chrétiens, celles de l’Évangile (en rapport avec Ac 10,25-48).

Quelques remarques stylistiques :
-         En 1b : on peut noter un doublet figé, pratiquement un synthème, qui est en même temps un anthropomorphisme classique pour exprimer la force de Dieu :  ימינו וזרוע – littéralement : sa main droite et le bras (de) - sur ce thème, voir en cliquant ici.
-         Un autre doublet, cette fois dissocié en ce que Yitzhaq Avishur nomme « word-pair », et Pierre Auffret « paire stéréotypée » : ישועתו – son salut […] צדקתו – sa justice.
-         Est-il nécessaire de rappeler que הגוים les nations désigne l’ensemble des peuples non juifs ?
-         Nouveau doublet figé, que Joüon appellerait « doublet de mots abstraits » (mots pratiquement synonymes et qui se renforcent) : חסדו ואמונתו – littéralement : sa fidélité et sa constance – que le texte liturgique ne respecte pas, avec sa traduction « sa fidélité, son amour » qui juxtapose (alors qu’en hébreu ils sont coordonnés) deux noms de sens différents.
-         Quant aux deux derniers « versets » du texte liturgique, ils sont en fait le « condensé » assez plat d’un très beau segment, qu’il est intéressant d’avoir dans son intégralité :
▪ verset 4 - הריעו ליהוה כל־הארץ פצחו ורננו וזמרו׃ – littéralement : הריעו – acclamez ; ליהוה – pour l’Eternel ; כל־הארץ – toute la terre ; פצחו – éclatez ; ורננו – et criez de joie ; וזמרו – et psalmodiez ;
▪ verset  5 : זמרו ליהוה בכנור בכנור וקול זמרה׃ - littéralement : זמרו – psalmodiez ; ליהוה – pour l’Eternel ; בכנור – avec une lyre ; בכנור – avec une lyre ; וקול – et une voix de ; זמרה – psalmodie ;  
▪ verset 6 : בחצצרות וקול שופר הריעו לפני ׀ המלך יהוה׃ – littéralement : בחצצרות – avec les trompettes ; וקול – et une voix de ; שופר – trompe ; הריעו – acclamez ; לפני – devant ; המלך – le roi ; יהוה – l’Eternel.
Ce segment est traduit par Ostervald : « 4. Vous, toute la terre, jetez des cris de réjouissance à l'Éternel; éclatez en cris de joie, et chantez! 5. Chantez à l'Éternel avec la harpe, avec la harpe et la voix des cantiques! 6. Avec les cors et le son des trompettes, poussez des cris de joie, devant le Roi, l'Éternel! ».
Si cette traduction ne respecte pas les nombreuses répétitions emphatiques ni le doublet figé (פצחו ורננו – éclatez et criez de joie simplement traduit « criez de joie »), ni encore l’ouverture et la clausule parallèles du segment : « הריעו ליהוה – acclamez pour l’Eternel // הריעו לפני המלך יהוה – acclamez devant le Roi, l’Eternel », elle garde néanmoins le mérite de tenter de rendre cette exultation.
________________________________________

• Ps 97,1;2b;6;7b;9.

Sur ce psaume:
Ce psaume appartient aux "chants du Règne" (comme les Ps 47,voir à cette page93, et 96-99, voir à cette page).
Cependant, comme on peut aisément l'imaginer à l'énumération des (fragments de) versets utilisés ici, le sens général (voir sa présentation à cette page) et la cohérence du psaume sont quasiment occultés.


Traduction et notes:

Verset 1.
  יהוה מלך תגל הארץ ישׂמחו איים רבים׃
YHWH-l'Éternel règne: que la terre soit dans l'allégresse,
Que les îles nombreuses se réjouissent!
איים - les îles: Littéralement, le mot hébreuאי'îy, (sur la même racine que le verbe אוה 'âvâh - désirer) désigne tout lieu "désirable" car habitable; puis une bande côtière, un lieu non inondable, une île, etc. Ce psaume, comme le précédent, a donc un caractère universel.

Verset 2b.
  צדק ומשׁפט מכון כסאו׃
La justice et l'équité sont la base de son trône.
• צדק ומשׁפט - La justice et l'équité: Paire figée. Sur la צדק,voir cette page; sur la משׁפט, voir cette page. Comp., par ex., 85,11; 89,15.
Exercer la justice avec droiture incombait au roi davidique (2S 8,15; Ps 72,2), serviteur de YHWH-l'Éternel. 

Verset 6.
  הגידו השׁמים צדקו וראו כל־העמים כבודו׃
Les cieux publient sa justice,
Et tous les peuples voient sa gloire.

Verset 7b.
  השׁתחוו־לו כל־אלהים׃
Tous les dieux se prosternent devant lui.
Bien entendu, le psaume ne fait, ni ici ni au v.9, état d'un quelconque polythéisme! La première partie du verset dit en effet:
"Ils sont confus, tous ceux qui servent les images,
Qui se font gloire des idoles."
Le psaume entier démontre la différence de sorts entre les idolâtres et les croyants, qu'implique la royauté universelle d'YHWH.
D'autre part, on peut noter que Hé 1,6 ("προσκυνησάτωσαν αὐτῷ πάντες ἄγγελοι Θεοῦ - Que tous les anges de Dieu l'adorent!") fait allusion à ce segment, tel que traduit par les LXX: "προσκυνήσατε αὐτῷ, πάντες οἱ ἄγγελοι αὐτοῦ" ("Prosternez-vous devant lui, tous ses anges").

Verset 9.
  כי־אתה יהוה עליון על־כל־הארץ מאד נעלית על־כל־אלהים׃ 
Car toi, YHWH-l'Éternel! tu es le Très Haut sur toute la terre,
Tu es souverainement élevé au-dessus de tous les dieux.
עליון על - le Très Haut: Voir à cette page sur אל עליון - 'êl ‛elyôn - "El le Très Haut" ("El" étant le nom donné à YHWH par les patriarches). Voir 91,1; 92,2.
מאד נעלית על־כל־אלהים - Tu es souverainement élevé au-dessus de tous les dieux: Voir ci-dessus, note sur v.7b. Comp. 95,3; 96,4-5.
_______________________________________________________________________

• Ps 98 (numérotation hébraïque)/97 (numérotation LXX et liturgique), 1-6
Victoire de la vie sur la mort. Amour plus fort que la haine.
________________________________________
• Ps 98, 1-4
Action de grâce à l'Éternel qui se révèle aux nations et accomplit des merveilles pour tous. 
________________________________________
• Ps 98, 5-9
L'Éternel vient avec justice et droiture. Son retour sera-t-il pour nous jour de fête et de joie?
________________________________________

Traduction et remarques:
Ce psaume fait partie des psaumes dits "chants du Règne" (Ps 93; 96-99); ils célèbrent la royauté éternelle, universelle et invincible d'YHWH - affirmation fondamentale de la foi juive.
Celui-ci exhorte à l'adoration universelle d'YHWH, le grand Roi.

Verset 1.
 מזמור שׁירו ליהוה שׁיר חדשׁ כי־נפלאות עשׂה הושׁיעה־לו ימינו וזרוע קדשׁו׃
Psaume.
Chantez à YHWH-l'Éternel un cantique nouveau!
Car il a fait des prodiges.
Sa droite et son bras saint lui sont venus en aide.
שׁירו ליהוה שׁיר - Chantez à YHWH un cantique: "accusatif d'objet interne" puisque le premier terme שׁירו shîyrou vient du verbe-racine שׁיר shîyr (qui signifie "chanter") et a pour complément d'objet le substantif שׁיר shîyr (qui signifie "un chant"), exactement semblable au verbe-racine.
שׁיר חדשׁ - un cantique nouveau: expression fréquemment utilisée, ailleurs dans les psaumes (Ps 33,3; 40,4; 96,1; 144,9; 149,1) et dans tout le Premier Testament (par ex. Is 42,10) pour désigner la réponse humaine d'action de grâce à l'œuvre divine de libération.
ימינו וזרוע - Sa droite et son bras: voir cette page.

Verset 2.
הודיע יהוה ישׁועתו לעיני הגוים גלה צדקתו׃
YHWH-l'Éternel a manifesté son salut,
Il a révélé sa justice aux yeux des nations.
• הודיע יהוה ישׁועתו לעיני הגוים גלה צדקתו - YHWH a manifesté son salut, Il a révélé sa justice aux yeux des nations:
- soit en sauvant son peuple de la main de ceux qui l'opprimaient, ce qui constitue un témoignage envers "הגוים 'ha gôyim - les goïm, les non-juifs = les nations";
- soit en faisant bénéficier les nations du Salut accordé à son peuple: la portée universelle du Salut serait alors soulignée (comparer à Is 52,10).

Verset 3.
זכר חסדו ואמונתו לבית ישׂראל ראו כל־אפסי־ארץ את ישׁועת אלהינו׃ 
Il s'est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d'Israël, Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu. 
חסדו ואמונתו - sa bonté et sa fidélité: "paire figée"; les quatre termes
"חסד־ואמת - צדק ושׁלום - justice et paix, bonté et fidélité" (voir Ps 85,11) permettent aux psalmistes évoquer l'œuvre de Salut du Seigneur; les deux termes חסד khêsêd et אמוּנה 'ĕmûnâh (ce dernier employé ici au pluriel emphatique) apparaissent en particulier très souvent dans les psaumes (Ps 40,12; 117,2;...).

Verset 4.
הריעו ליהוה כל־הארץ פצחו ורננו וזמרו׃
Poussez vers YHWH-l'Éternel des cris de joie,
Vous tous, habitants de la terre!
Faites éclater votre allégresse, et jouez!
פצחו ורננו וזמרו - Faites éclater votre allégresse, et jouez: les deux premiers verbes "פּצח pâtsakh'" et "רננ rânan" signifient "pousser des cris de joie": ils se renforcent l'un l'autre (procédé typique en rhétorique, et particulièrement en hymnographie, sémitique) et ne devraient donc pas être traduits de façon distincte; le troisième "זמר zâmar" signifie littéralement "frapper du doigt", ce qui peut s'appliquer aux instruments de musique à cordes frappées (voire pincées) ou à percussion manuelle (tambourin): voir le verset 5. Le chant des psaumes était accompagné d'instruments (qui sont parfois précisés dans la suscription).

Versets 5-6.
זמרו ליהוה בכנור בכנור וקול זמרה׃
Jouez pour YHWH-l'Éternel sur la harpe;
Avec la harpe chantez des cantiques!
בחצצרות וקול שׁופר הריעו לפני המלך יהוה׃
Avec les trompettes et au son du shofar,
Poussez des cris de joie devant le roi, YHWH-l'Éternel!
בחצצרות וקול שׁופר - Avec les trompettes et au son du shofar:
- le substantif  "חצצרה khătsôtserâh - trompette" vient, par redoublement, du verbe-racine "חצר" khâtsar - entourer, encercler"; ce verbe, dans ses formes redoublées "חצרר khătsôrêr" et "חצצר khătsôtsêr" signifie "entourer du son de la trompette";
- sur le "שׁופר shôphâr", voir cette page.
 Un shofar ->

La "חצצרה trompette" droite, en argent, était seulement utilisée par les prêtres; c'est ici la seule mention qui en est faite dans les psaumes.
Le "שׁופר shofar" est, de nos jours encore, fait d'une corne de bélier.
Trompettes, shofars et clameurs retentissaient lors des cérémonies religieuses (cf. Nb 29,1).

Versets 7-8.
  ירעם הים ומלאו תבל וישׁבי בה׃ 
Que la mer retentisse avec tout ce qu'elle contient,
Et l'univers avec ceux qui l'habitent,
  נהרות ימחאו־כף יחד הרים ירננו׃ 
Que les fleuves battent des mains,
Que toutes les montagnes poussent des cris de joie,
Pour les vv.7-9, comp. Ps 96,11-13 (à cette page).
• ימחאו־כף- battent des mains: Geste par lequel on accueillait un roi. La nature entière (mer, terre, fleuves, montagnes) est exhortée à participer, avec les hommes, à cet accueil et à la joie de savoir que le règne de Dieu s'étend à à présent à tout l'univers.

Verset 9.
לפני־יהוה כי בא לשׁפט הארץ ישׁפט־תבל בצדק ועמים במישׁרים׃ 
Devant YHWH-l'Éternel!
Car il vient pour juger la terre;
Il jugera le monde avec justice,

Et les peuples avec équité.

• 
בצדק [...] במישׁרים- avec justice [...]avec équité: Paire figée; voir les pages sur "la Justice" et "le Jugement").
Le jugement de Dieu est compris comme une bonne nouvelle,
כי בא כי בא לשׁפט הארץ ישׁפט־תבל בצדק ועמים באמונתו׃
"Car il vient,
Car il vient pour juger la terre;
Il jugera le monde avec justice,
Et les peuples avec fidélité. " (Ps 96,13);
or ce jugement est la condition, nécessaire, du rétablissement de l'ordre et de la justice.
Nous retrouvons deux fois le verbe שׁפט shâphaṭ qui signifie à la fois "juger" et "gouverner" (voir à cette page - d'où le titre de "Juges" donné à ceux qui ont dirigé le peuple de Dieu avant les Rois).
_________________________________________________________________________

• Ps 100 (hébraïque)/ 99 ( LXX, Vulgate et liturgique),1b-4;5.

Sur ce psaume:
Hymne à YHWH-l'Éternel, exhortant ses fidèles (et la terre entière) à l'adorer et le servir. On peut penser que ce psaume clôt la série des "Psaumes du Règne (de Dieu)": Ps 93; 95-99.
Ce psaume porte en 1a la suscription suivante: "מזמור לתודה - psaume de louange".

Traduction et notes:

Verset 1b.
הריעו ליהוה כל־הארץ׃
Poussez vers YHWH des cris de joie,
Vous tous, habitants de la terre!
כל־הארץ - toute la terre: Le caractère universel de l'adoration est souligné (comp. 96,1; 97,1; 98,2-4) ici encore: ce psaume se situe donc dans la même perspective universaliste que ceux qui le précèdent.

Verset 2.
  עבדו את־יהוה בשׂמחה באו לפניו ברננה׃
Servez YHWH avec joie,
Venez avec allégresse en sa présence!

Verset 3.
  דעו כי־יהוה הוא אלהים הוא־עשׂנו ולא אנחנו עמו וצאן מרעיתו׃ 
Sachez que YHWH est Dieu!
C'est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons;
Nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage.
ולא אנחנו - [et nous lui appartenons]: Littéralement "et non nous-mêmes"; la traduction donnée vient d'indications marginales de copistes; LXX donne, comme l'hébreu, "καὶ οὐχ ἡμεῖς", ainsi que Vulgate: "et non ipsi nos".
וצאן - et le troupeau: YHWH est comparé à un roi-berger, et Israël à un troupeau (comp. 95,7). L'image du berger pour les rois était commune dans le Proche-Orient ancien où la vie pastorale jouait un rôle essentiel, ainsi que celle du troupeau pour leur peuple. Leur royaume était également comparé à un pâturage (Jr 25,36; 49,19-20; 50,44-45). La même image s'applique à Dieu, le Roi-Berger suprême (voir Ps 23,1; 28,9; 74,1; 77,21; 78,52; 79,13; 80,2).

Verset 5.
  כי־טוב יהוה לעולם חסדו ועד־דר ודר אמונתו׃ 
Car YHWH est bon; sa bonté dure toujours,
Et sa fidélité de génération en génération. 
לעולם חסדו - sa bonté dure toujours: Refrain liturgique, qui revient à plusieurs reprises dans les Psaumes (comp. Ps 106,1; 107,1; 118,1;29; 136; mais aussi 1Ch 16,34; 2Ch 5,13; 7,3; Esd 3,11; Jr 33,11).
_________________________________________________________________________

• Ps 103 (hébraïque) /  102  ( LXX, Vulgate et liturgique), 1-4;6-8;11.

Pardon, guérison, tendresse, justice: révélation du mystère de Dieu à travers ses desseins et ses hauts faits.
_________________

• Ps 103/102,1b-4;8;10;12-13

Action de grâce du pécheur qui connaît la joie du pardon.


Remarques:

Ce psaume attribué "לדוד à David" est un hymne de louange à YHWH; il exhorte à l'adoration (vv.1-2,20-22) et souligne les nombreux bienfaits qu'il dispense à chacun en particulier, et à tout son peuple (vv.3-19).

Traduction et remarques:

Verset 1.
  לדוד ברכי נפשׁיאת־יהוה וכל־קרביאת־שׁם קדשׁו׃
De David.
Mon âme, bénis YHWH-Adonaï!
Que tout ce qui est en moi bénisse son saint Nom!
נפשׁי - Mon âme: Rappel: on traduit généralement le terme "נפשׁ nephesh" par "âme"; en fait, il désigne, bien plus largement tout ce qui fait la vie d'un être, tout principe vital (voir ici).
כל־קרבי - tout ce qui est en moi: Comp. Dt 6,5:
 ואהבת את יהוה אלהיך בכל־לבבך ובכל־נפשׁך ובכל־מאדך׃ 
Et tu aimeras YHWH-Adonaï, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.
Le terme "קרב qereb" désigne tout ce qui est "intérieur". Cette locution
"כל־קרב" désigne donc l'être intime du psalmiste.
שׁם קדשׁו - son saint Nom: Cette locution est employée par les Juifs pour désigner Dieu (voir page sur les noms de Dieu).
Ce verset est donc composé sur un strict parallélisme rhétorique, grammatical et sémantique:
ברכי - bénis:    
- נפשׁי - mon âme // וכל־קרבי - et tout ce qui est en moi -> vocatifs (= "sujets" du verbe à l'impératif), avec le suffixe י marqueur du possessif à la 1ère pers. sg;
- את־יהוה- YHWH //את־שׁם קדשׁו - son saint Nom -> accusatifs (= COD du même verbe), avec leur marqueur את־.
En outre, on en retrouvera le premier membre comme premier membre du verset suivant; la composition de ce psaume est très richement "travaillée".
Ce v. sert d’exemple à Schoettgen pour sa Loi V ("Quelquefois, une partie du prédicat manque") sur l'exergasia:
          Bénis       |      le Seigneur        |      ô mon âme,
Et     
          Ø           |       son saint nom   |       tout mon être.

Verset 2.
 ברכי נפשׁי את־יהוה ואל־תשׁכחי כל־גמוליו׃
Mon âme, bénis YHWH-Adonaï,
Et n'oublie aucun de ses bienfaits!
גמוליו - ses bienfaits: Ils seront énumérés dans toute la suite du psaume.

Verset 3.
 הסלחלכל־עונכיהרפאלכל־תחלאיכי׃
C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités,
Qui guérit toutes tes maladies;
עונכי - tes iniquités: Dieu pardonne, voir Ps 32,5; 51,3-4; 99,8; et aussi Ex 34,7; Mi 7,18.
Nouveau verset composé sur un strict parallélisme rhétorico-grammatical:
- הסלח - celui qui pardonne // הרפא - celui qui donne guérison -> participes apposés à יהוה - YHWH (au v. précédent);
- לכל־עונכי - à toute ta faute // לכל־תחלאיכי - à toutes tes maladies -> COI des deux participes, comportant tous deux le terme כּל, et tous deux introduits par le préfixe prépositionnel ל.
En outre, on sait que dans l'Orient ancien, la maladie était liée dans l'esprit des hommes soit à la volonté d'esprits malfaisants, soit à une transgression par rapport aux dieux; pour obtenir la guérison on pratiquait donc soit des exorcismes, soit des supplications accompagnées de sacrifices (la littérature babylonienne fournit de nombreux exemples de formulaires des deux sortes). Aussi la "médecine" relevait-elle davantage des prêtres et restait très proche de la magie. Ce n'est qu'avec les Grecs que l'on verra se développer une "médecine" plus "scientifique".
Dans le monde du Premier Testament, tout dépend d'abord de la causalité divine, y compris la maladie; dans le judaïsme post-exilien, l'attention se portera de plus en plus sur l'action des "démons": mais comment cette présence démoniaque est-elle possible, puisque Dieu est le maître absolu? Par un mouvement spontané, le sens religieux de l'homme établira un lien entre maladie et péché (cf. Gn 3,16-19; Ex 9,1-12; Dt 28,21sqq;27sqq;35...). L'expérience de la maladie doit donc avoir pour résultat d'aiguiser chez l'homme la conscience de son péché (voir en part. les Psaumes de supplication, où la demande de guérison s'accompagne toujours d'un aveu des fautes: Ps 38,2-6; 39,9-12; 107,17). Et lorsque la maladie frappe des justes (Job, Tobit), elle ne peut être qu'une épreuve provisoire destinée à montrer leur fidélité.
Donc, dans ce verset aussi, le parallélisme est également sémantique, puisque "faute" et "maladie" sont étroitement liées.

Verset 4.
 הגואל משׁחת חייכי המעטרכי חסד ורחמים׃
C'est lui qui délivre ta vie de la fosse,
Qui te couronne de bonté et de miséricorde;
הגואל משׁחת חייכי - C'est lui qui délivre ta vie de la fosse: Dieu délivre d'une mort prématurée (voir Ps 102,25). Cette phrase se rattache à l'idée exprimée au verset précédent; en effet le verbe "גּאל gâ'al" signifie "racheter" (originellement, lorsque des membres de la famille sont en cause: racheter les biens d'un parent ruiné, prendre en charge la veuve et les enfants d'un parent décédé, racheter un parent fait prisonnier lors d'une guerre, etc.); Dieu "rachète" la vie de l'homme pécheur car il est plein de "חסד ורחמים" - ce qui est une paire figée "classique" s'agissant de Dieu.

Verset 6.
  עשׂה צדקות יהוה ומשׁפטים לכל־עשׁוקים׃
YHWH-Adonaï fait justice,
Il fait droit à tous les opprimés.

Verset 7.
 יודיע דרכיו למשׁה לבני ישׂראל עלילותיו׃
Il a manifesté ses voies à Moïse,
Ses œuvres aux enfants d'Israël.

Verset 8.
  רחום וחנון יהוה ארך אפים ורב־חסד׃
YHWH-Adonaï est miséricordieux et compatissant,
Lent à la colère et riche en bonté;
Voir en Ex 34,6: cette autoproclamation divine révélant l'être même de YHWH deviendra une expression classique de la foi d'Israël, rappelée à diverses reprises dans la TaNaKh (Nb 14,18; Dt 5,9-10; 7,9-10; Né 9,17; Ps 86,15; ici; Ps 145,8; Jl 2,13; Jon 4,2).

Verset 10.
  לא כחטאינו עשׂה לנו ולא כעונתינו גמל עלינו׃
Il ne nous traite pas selon nos péchés,
Il ne nous punit pas selon nos iniquités.

Verset 11.
 כי כגבה שׁמים על־הארץ גבר חסדו על־יראיו׃
Car autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre,
Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent.

Verset 12.
כרחק מזרח ממערב הרחיק ממנו את־פשׁעינו׃
Autant l'orient est éloigné de l'occident,
Autant il a éloigné de nous nos transgressions.
Voir v.3 et note; Is 1,18;38,17;43,25; Jr 31,34;50,20; Mi 7,18-19. 

Verset 13.
  כרחם אב על־בנים רחם יהוה על־יראיו׃
Comme un père a compassion de ses fils,
YHWH-l'Éternel a compassion de ceux qui le craignent.
יראיו - ceux qui le craignent: Le système comparatif (1) et le parallélisme structurel (2) montrent bien ici le sens (3) à donner au verbe "ירא yârê'", "craindre" (voir ici et cette page):
(1)
- Terme explicitant la comparaison: Comme
- Comparant: (a) un père (b) ses fils
- Point commun entre comparé et comparant: la compassion
- Comparé (a') YHWH (b') ceux qui le craignent.
(2)
כרחם אב על־בנים רחם יהוה על־יראיו 
Litt.: Comme a compassion   un père  vers  ses fils
                  a compassion   YHWH    vers  ceux qui le craignent
(3)
YHWH est un père aimant; les humains, ses enfants, le "craignent", c'est-à-dire qu'ils le respectent et obéissent à ses prescriptions - car ils savent qu'elles sont édictées pour leur bien - et l'aiment en retour.
_________________________________________________________________________

• Ps 104 (hébraïque) /  103  ( LXX, Vulgate et liturgique), 1-4;24a;24c-25;27-31;34.

Une création nouvelle - cieux et terre, mers et rivières, tous les êtres vivants, l'univers entier - transfigurée au souffle de l'Esprit.
Prière et action de grâce pour le don de l’Esprit, sagesse, souffle de vie, puissance de renouveau.

Ce psaume :

Hymne au Dieu créateur: l'harmonie de sa création et sa providence sont soulignées ici pour sa plus grande gloire.
• Ce psaume n'est pas sans liens avec les autres grands textes du Premier Testament relatifs à la création, en particulier Gn 1 et Jb 38-39.
Mais on peut aussi le comparer avec une prière qui vient d'Égypte : il s'agit d'une hymne adressée au soleil par le roi Aménophis IV, l'époux de Nefertiti. On sait que ce Pharaon a consacré une bonne partie de ses énergies à l'instauration d'une religion nouvelle : il a remplacé le culte d'Amon et de tous les autres dieux (dont le clergé devenait beaucoup trop puissant à ses yeux) par celui du seul dieu Aton, c'est-à-dire le soleil ; et, à cette occasion, il a pris un nouveau nom, Akhenaton. Sa prière a été retrouvée gravée sur un tombeau à Tell El-Amarna en Égypte (au bord du Nil).
La voici : 
« Tu te lèves beau dans l'horizon du ciel, Soleil vivant qui vis depuis l'origine. 
Tu resplendis dans l'horizon de l'Est, tu as rempli tout pays de ta beauté. 
Tu es beau, grand, brillant, tu t'élèves au-dessus de tout pays. 
Combien nombreuses sont tes œuvres, mystérieuses à nos yeux ! 
Seul dieu, tu n'as point de semblable, tu as créé la terre selon ton coeur. 
Les êtres se forment sous ta main comme tu les as voulus. 
Tu resplendis et ils vivent ; tu te couches et ils meurent. 
Toi, tu as la durée de la vie par toi-même, on vit de toi. 
Les yeux sont sur ta beauté jusqu'à ce que tu te caches, 
Et tout travail prend fin quand tu te couches à l'Occident. »
- On ne peut pas nier la ressemblance entre cette hymne adressée en Égypte au dieu-soleil et le Ps 104 composé en Israël ; or le texte égyptien est plus ancien que le psaume, il date du quatorzième siècle, donc à une époque où les Hébreux étaient esclaves en Égypte. On peut donc supposer qu'ils ont eu l'occasion d'y entendre ce poème adressé au dieu-soleil ; ils l'auraient alors adapté et transformé à la lumière de leur nouvelle religion, celle du dieu qui les avait libérés d'Égypte, précisément.
- Pourtant, si ces deux textes se ressemblent, ils diffèrent plus encore ! 
Et sur deux points :
1°/ Le Dieu d'Israël est un Dieu personnel, qui a proposé une relation d'Alliance à son peuple. Un Dieu qui a un projet sur l'humanité, un Dieu qui veut l'homme libre.
Par exemple, le psaume commence et finit par l'acclamation « Mon âme, bénis YHWH! » qui est typique de l'Alliance du peuple d'Israël avec son Dieu. Car le nom employé pour désigner Dieu est le fameux nom de l'Alliance, le tétragramme qu'on ne prononce pas, mais qui rappelle la présence de Dieu auprès de son peuple pour toujours. 
2°/ Autre différence entre la pensée biblique et le pharaon Akhénaton: Dieu seul est Dieu, le soleil n'est qu'une créature dépourvue de toute volonté propre; dans d'autres versets de ce psaume, on affirme « Tu fis la lune qui marque les temps et le soleil qui connaît l'heure de son coucher. Tu fais descendre les ténèbres, la nuit vient. » En d'autres termes, si le soleil a un quelconque pouvoir, c'est Dieu et Dieu seul qui le lui a donné.
Dans le même sens, nous avons déjà remarqué l'insistance du livre de la Genèse: pour bien mettre le soleil et la lune à leur place de créatures, le poème du premier chapitre ne dit même pas leurs noms : il se contente de les appeler « le grand luminaire et le petit luminaire », c'est-à-dire qu'ils ne sont que des instruments.

Traduction et notes:

Verset 1.
ברכי נפשׁי את־יהוה יהוה אלהי גדלת מאד הוד והדר לבשׁת׃
Mon âme, bénis YHWH!
YHWH, mon Dieu, tu es infiniment grand!
Tu es revêtu d'éclat et de magnificence!
נפשׁי - Mon âme: rappel: le terme " נפשׁ nephesh" est traditionnellement traduit par "âme", mais désigne en fait
- tout ce qui fait la vie d'un humain (son souffle vital, ses pensées, ses affects, etc.), comme c'est le cas ici; on pourrait également traduire par "mon être";
- voire tout être vivant.

Verset 2.
עטה־אור כשׂלמה נוטה שׁמים כיריעה׃
Il s'enveloppe de lumière comme d'un manteau;
Il étend les cieux comme une tente.
עטה־אור - Il s'enveloppe de lumière: certains exégètes voient ici un écho au premier jour de la création, selon Gn 1,3.
Mais ce terme fait également allusion au thème du Dieu non seulement Créateur, mais aussi Roi de la création. "Le manteau de lumière" appartient en Israël au langage de cour; Ailleurs encore, le psalmiste s'écrie : "Seigneur, mon Dieu, tu es si grand", acclamation royale traditionnelle en Israël où le mot « grand » est aussi un mot du langage de cour.
נוטה שׁמים כיריעה - Il étend les cieux comme une tente: les mêmes exégètes voient ici un écho au second jour de la création, selon Gn 1,6-8. Comp. Is 40,22.

Verset 3.
המקרה במים עליותיו השׂם־עבים רכובו המהלך על־כנפי־רוח׃
Il forme avec les eaux le faîte de sa demeure;
Il prend les nuées pour son char,
Il s'avance sur les ailes du vent.
במים - avec les eaux: les mêmes voient ici une allusion aux "eaux d'au-dessus", de Gn 1,7.
Le psalmiste souligne en tout cas le fait que YHWH domine toutes les choses créées, qu'il règne sur elles.

Verset 4.
 עשׂה מלאכיו רוחות משׁרתיו אשׁ להט׃
Il fait des vents ses messagers,
Des flammes de feu ses serviteurs.
מלאכיו - ses messagers: le mot "מלאכ mal'âk" désigne tout "messager"; ce peut être un simple porteur de nouvelle, comme un ambassadeur. Lorsqu'il s'agit d'un messager divin, c'est celui qui (ap)porte la Parole divine: ce peut donc être un prophète, un "nabi" (maître, enseignant), un prêtre. C'est ce mot que la LXX traduit par ἀγγέλος et la Vulgate par angelus - qui sont à l'origine de notre mot "ange".
Ce verset est cité en Hé 1,7 selon la LXX.
Mais il faut noter que, dans la plupart des traductions, ce verset est traduit de façon incorrecte ici, et correcte en Hé 1,7. En effet:
1°/ מלאכיו - τοὺς ἀγγέλους αὐτοῦ - angelos tuos - en raison de leur place en hébreu et en grec, et de la présence de l'article en grec, ne peuvent être que compléments d'objet direct;
2°/ רוחות - πνεύματα - spiritus - en raison de leur place en hébreu et en grec, et de l'absence de l'article en grec, ne peuvent être qu'attributs du complément d'objet direct.
La deuxième partie du verset en hébreu apporte une précision supplémentaire:
שׁרתיו est précédé du préfixe prépositionnel -מ qui exprime l'origine, et qui explicite le rapport entre les groupes nominaux:
1°/ "משׁרתיו de ses serviteurs" est un complément circonstanciel - τοὺς λειτουργοὺς αὐτοῦet ministros tuos sont c.o.d. pour les mêmes raisons que précédemment;
2°/ אשׁ להט -πῦρ φλέγον - ignem urentem sont att.c.o.d. pour les mêmes raisons que précédemment.
Donc la seule traduction possible est celle généralement donnée en : "Celui qui fait de ses anges des vents,
Et de ses serviteurs une flamme de feu"... ce qui est exactement le contraire de ce qui est donné ici!

Verset 24.
  מה־רבו מעשׂיך יהוה כלם בחכמה עשׂית מלאה הארץ קנינך׃
Que tes œuvres sont en grand nombre, ô YHWH-Adonaï!
Tu les as toutes faites avec sagesse.
La terre est remplie de tes biens.

Verset 25.
  זה הים גדול ורחב ידים שׁם־רמשׂ ואין מספר חיות קטנות עם־גדלות׃
Voici la grande et vaste mer:
Là se meuvent sans nombre
Des animaux petits et grands; 
Le verset 26 a été "coupé" dans la version liturgique - sans doute parce qu'il évoquait le לויתן livyâthân - léviathan, monstre marin (voir à cette page le § 3.1.2.)... même s'il est présenté ici comme étant plutôt débonnaire, contrôlé par Dieu et non plus son antagoniste:

Verset 26.
   שׁם אניות יהלכון לויתן זה־יצרת לשׂחק־בו׃
Là se promènent les navires,
Et ce léviathan que tu as formé pour se jouer dans les flots.
 
Verset 27.
   כלם אליך ישׂברון לתת אכלם בעתו׃
Tous ces animaux espèrent en toi,
Pour que tu leur donnes la nourriture en son temps.

Verset 28.
    תתן להם ילקטון תפתח ידך ישׂבעון טוב׃
Tu la leur donnes, et ils la recueillent;
Tu ouvres ta main, et ils se rassasient de biens.

Versets 29-30.
    תסתיר פניך יבהלון תסף רוחם יגועון ואל־עפרם ישׁובון׃
Tu caches ta face: ils sont tremblants;
Tu leur retires le souffle: ils expirent,
Et retournent dans leur poussière.
 תשׁלח רוחך יבראון ותחדשׁ פני אדמה׃
Tu envoies ton souffle: ils sont créés,
Et tu renouvelles la face de la terre.
פניך - ta face: page sur "la face de Dieu" en préparation.
Certains commentateurs voient ici un écho à Gn 2,7 - en raison de la mention de la poussière; mais il faut en revanche savoir que le mot traduit dans ici par "souffle" (רוּח rûakh) est le terme servant ailleurs à désigner
l' "Esprit" de Dieu, alors qu'en Gn 2,7 on emploie נשׁמה neshâmâh, qui désigne effectivement le souffle vital.
Il est possible que le psalmiste emploie le premier terme à la place du second pour souligner que, par son Esprit, Dieu communique la vie (le souffle vital) aux créatures animées.

Verset 31.
יהי כבוד יהוה לעולם ישׂמח יהוה במעשׂיו׃
Que la gloire de YHWH-l'Éternel subsiste à jamais!
Que YHWH-l'Éternel se réjouisse de ses œuvres!

Verset 34.
יערב עליו שׂיחי אנכי אשׂמח ביהוה׃
Que mes paroles lui soient agréables!

Je veux me réjouir en YHWH-l'Éternel.
_________________________________________________________________________

• Ps 107  (numérotation hébraïque) /106 (numérotation LXX et liturgique), 21a;22a; 24-26;28-31

Le psalmiste nous invite – avec la confiance ancrée au corps – à rendre grâce au Seigneur pour « ses merveilles parmi les océans ». Dans la tempête où le vent soulève les vagues, les hommes sont « malades à rendre l’âme ». Le Seigneur avait parlé et provoqué la tempête. Mais lorsque les hommes sont dans « l’angoisse », ils crient « vers le Seigneur, et lui les [tire] de la détresse, […]  faisant taire les vagues ». Conduits au port qu’ils désiraient, « ils rendent grâce au Seigneur de son amour » : Dieu ne nous abandonne pas lorsque nous sommes aux prises avec les tempêtes de la vie.

Une fois encore, la traduction liturgique est plate, tronquée, et parfois inexacte…
Voici l’intégralité de ce passage (versets 21-31) du Ps 107/106, sa traduction littérale, sa traduction dans « la Bible d’Olivétan revue par Ostervald » (pour beaucoup de spécialistes, et pas seulement chez les Réformés, la plus exacte des traductions « classiques » chrétiennes) et sa traduction par André Chouraqui:
21.
יודו ליהוה חסדו ונפלאותיו לבני אדם׃
Littéralement: יודו – qu’ils célèbrent ; ליהוה – pour YHWH l’Eternel ; חסדו – sa fidélité ;  ונפלאותיו – et ses merveilles ; לבני – pour les fils de ; אדם – être humain
« Qu'ils célèbrent l'Éternel pour* sa bonté, pour* ses merveilles envers les fils des hommes! »
Ils célébrèrent IHVH-Adonaï, son chérissement,
ses merveilles pour les fils de l’humain.
-----
* On remarquera qu’ici, comme souvent, Ostervald ne suit pas la parataxe sémitique (que respecte Chouraqui) – il « subordonne » les compléments d'objet direct au verbe en en faisant des compléments circonstanciels de but.
22.
ויזבחו זבחי תודה ויספרו מעשיו ברנה׃
Littéralement: ויזבחו – et qu’ils sacrifient; זבחי – des sacrifices de ; תודה – reconnaissance ; ויספרו – et qu’ils racontent ; מעשיו – ses œuvres ; ברנה – avec un cri de joie
« Qu'ils offrent** des sacrifices d'actions de grâces, et racontent ses œuvres en chantant de joie! »
Ils sacrifièrent des sacrifices de merci;
ils racontèrent ses faits dans la jubilation.
-----
** Ostervald ne traduit pas l’ « accusatif d’objet interne » (verbe et son complément d'objet direct de même racine : זבח ), cas particulier de binarisme (que respecte Chouraqui).
23. 
יורדי הים באניות עשי מלאכה במים רבים׃
Littéralement: יורדי – ceux qui descendent; הים – en mer; באניות – dans des navires; עשי – ceux qui font ; מלאכה – un travail; במים – sur les eaux; רבים - nombreuses « Ceux qui descendent sur la mer dans des navires, et*** qui trafiquent sur les grandes eaux, »
Ceux qui descendent sur la mer dans les navires,
les faiseurs de travail sur les eaux multiples,
-----
*** Ostervald ne suit pas la parataxe sémitique (que respecte Chouraqui) – il coordonne des termes juxtaposés en hébreu.
24.
המה ראו מעשי יהוה ונפלאותיו במצולה׃
Littéralement: המה – eux; ראו – ils ont vu; מעשי – les œuvres de ; יהוה - YHWH l’Eternel ; ונפלאותיו – et ses merveilles ; במצולה – dans les profondeurs
« Ceux-là ont vu les œuvres de l'Éternel, et ses merveilles dans les lieux profonds. »
eux-mêmes virent le fait de IHVH-Adonaï,
ses merveilles dans le gouffre.

25.
ויאמר ויעמד רוח סערה ותרומם גליו׃
Littéralement: ויאמר – et il a dit; ויעמד – et il a fait se tenir; רוח – un souffle de; סערה – tempête ; ותרומם – et il a soulevé; גליו – ses déferlantes
« Il parla, et fit lever un vent de tempête, qui**** souleva les vagues de la mer. »
Il dit et dressa le souffle de la tempête;
il exalta les vagues.
-----
****  Ostervald ne suit pas la parataxe sémitique, que respecte Chouraqui – il « subordonne » la troisième proposition à la deuxième.
26.
יעלו מים ירדו תהומות נפשם ברעה תתמוגג׃
Littéralement: יעלו – ils montent; מים – aux cieux; ירדו – ils descendent; תהומות – aux abîmes ; נפשם – leur être; ברעה – dans un mal; תתמוגג – se fond 
« Ils montent aux cieux; ils descendent aux abîmes; leur âme se fond d'angoisse. »
Ils montèrent aux ciels, descendirent aux abîmes;
leur être se fondit de malheur.

27.
יחוגו וינועו כשכור וכל־חכמתם תתבלע׃
Littéralement: יחוגו – ils ont le vertige; וינועו – et ils titubent; כשכור – comme un ivrogne; וכל־ – et toute; חכמתם – leur sagesse; תתבלע – s’engloutit
« Ils tournoient et chancellent comme un homme ivre; toute leur sagesse leur manque*****. »
Ils tournoyèrent et se murent comme un ivrogne,
toute leur sagesse engloutie.
-----
***** Ostervald ne respecte pas la métaphore filée, que respecte Chouraqui : la sagesse des hommes « s’engloutit » dans la mer tempétueuse.
28.
ויצעקו אל־יהוה בצר להם וממצוקתיהם יוציאם׃
Littéralement: ויצעקו – et ils ont crié; אל־ – vers; יהוה – YHWH l’Eternel; בצר – dans l’angoisse; להם – pour eux; וממצוקתיהם – et hors de leurs anxiétés; יוציאם – il les a fait sortir
« Alors****** ils ont crié à l'Éternel dans leur détresse, et il les a retirés de leurs angoisses. »
Ils réclamèrent vers IHVH-Adonaï dans leur détresse.
Il les fit sortir de leurs harcèlements.
-----
****** Ostervald ne suit pas la parataxe sémitique, que respecte Chouraqui – il ajoute une nuance de temps/cause avec l’adverbe « alors ».
29.
יקם סערה לדממה ויחשו גליהם׃
Littéralement: יקם – il a fait lever; סערה – la tempête ; לדממה – pour le calme; ויחשו – et se sont apaisées; גליהם – leurs déferlantes
« Il arrête la tempête, la changeant en calme, et les ondes se taisent. »
Il éleva la tempête au silence,
leurs vagues se turent.
-----
Remarque rhétorique - On peut comparer par parallélisme les versets 25 et 29 (malheureusement, je ne peux pas insérer un tableau, qui rendrait ce parallélisme encore plus évident):
יעמד = il a fait se tenir // יקם = il a fait lever
-> première action divine
רוח = un souffle de ; סערה = tempête  // סערה = tempête ; לדממה = pour le calme
-> chiasme sur « la tempête » 
ותרומם = et il a soulevé // ויחשו = et se sont apaisées
-> seconde action divine
גליו = ses déferlantes //  גליהם = leurs déferlantes
-> parallélisme sur « les déferlantes »
30.
וישמחו כי־ישתקו וינחם אל־מחוז חפצם׃
Littéralement: וישמחו – et ils se sont réjouis; כי־ – car; ישתקו – elles se calmaient; וינחם – et il les a conduits; אל־ – vers; מחוז – le port de; חפצם – leur plaisir
« Ils se réjouissent de ce qu'elles sont calmées; et il les conduit au port qu'ils désiraient. »
Ils se réjouirent, car elles s’étaient tues.
Il les mena au havre de leur désir.

31.
יודו ליהוה חסדו ונפלאותיו לבני אדם׃
Littéralement: יודו – qu’ils célèbrent ; ליהוה – pour YHWH l’Eternel ; חסדו – sa fidélité ;  ונפלאותיו – et ses merveilles ; לבני – pour les fils de ; אדם – être humain
« Qu'ils célèbrent la bonté de l'Éternel, et** ses merveilles envers les fils des hommes! »
Il célébrèrent IHVH-Adonaï, son chérissement,
ses merveilles pour les fils de l’humain.
Remarque rhétorique : Ce verset est exactement semblable au verset 21 – ce qui prouve, en rhétorique sémitique, que nous sommes bien ici en présence d’un segment concentrique (= où les éléments se correspondent deux à deux autour d’un élément central) cohérent.
En effet,
-          les versets 21 et 31, exactement semblables, montrent l’exultation des marins pour la grandeur du Seigneur.
-          Les versets 22 et 30, décrivent les formes que prend cette exultation des marins à leur arrivée à bon port. Le verset 23 est comme une parenthèse décrivant les marins dans l’accomplissement de leur travail en situation « normale », peut-être trop sûrs d’eux ; le verset 24 en annonce en quelque sorte la conséquence.
-          Les versets 25 et 29 décrivent, comme nous l’avons vu, les actions du Seigneur Tout-Puissant, d’abord « contre » les hommes trop sûrs d’eux, ensuite « pour » eux, lorsqu’ils ont admis leur besoin de Dieu.
-          Au centre de ce segment, se trouve aux versets 26-28 la description des marins malades « à mourir » – puisque « leur être fond » et « leur sagesse s’engloutit » – description qui est donc essentielle, car elle exprime la détresse de l’homme sans Dieu, et son cri vers son Sauveur.  
En la confrontant au texte hébreu, nous pouvons donc constater combien la traduction liturgique
- déséquilibre la structure de ce segment en le « coupant »,
- en affadit l’expression originale,
- voire en « censure » la verve (allusions au « travail » des marins-commerçants, ou à l’apparence d’ivrognerie – pourtant bien conforme à la réalité : quiconque a vu, et entendu, une personne vraiment malade à bord d’un voilier le sait !...);
or ces différents éléments n'ont pas seulement une valeur littéraire ou descriptive, certes importante ici; il ne faut jamais oublier que, dans la Bible (et tout particulièrement dans les psaumes) chaque image est porteuse d'une signification théologique.
D'ailleurs ce segment se situe dans un psaume qui narre le secours apporté par Dieu à ses « rachetés » dans tous les périls qu'ils ont dû affronter, après qu'ils aient « crié » vers lui (versets 6;13;19;28: «Et ils criaient vers l'Eternel dans leur détresse, de leur angoisse il les a délivrés»), et se termine de façon sapientielle au verset 43:
« Est-il un sage?
Qu'il observe ces choses,
et comprenne l'amour de l'Eternel! »
_________________________________________________________________________

• Ps 110 /109,1b-4.

Louange au Messie, qui sera le Prêtre parfait.

Sur ce psaume:

Ce psaume a pour suscription:
לדוד מזמור
De David. Psaume.
Cette attribution à David sera confirmée par Jésus (Mt 22,43; Mc 12,36; Lc 20,42-43). 
Il a un caractère messianique très prononcé.
Il annonce en effet un roi qui cumulera à la fois les fonctions de prêtre et l'office royal; or ce n'était pas possible pour un roi de la lignée davidique, puisque cette lignée appartenait à la tribu de Juda, tandis que les prêtres devaient être pris dans la tribu de Lévi, parmi les descendants d'Aaron. David a donc eu cette révélation prophétique concernant le Messie à venir.
Cette révélation se fondait sur le personnage de Melkisédek (voir Gn 14,18-20 et notes, à cette page), qui avait été roi de (Jéru)Salem avant David: le Messie est dépeint comme un nouveau Melkisédek; sans doute David considérait-il que le Messie ne pourrait pas être moindre que ce roi-prêtre d'antan.
Ce psaume est le plus souvent cité dans le NT (notamment le v.1, cité huit fois), en raison de ce caractère messianique - d'ailleurs reconnu dès avant l'ère chrétienne par de nombreux auteurs et interprètes juifs, et largement souligné par les auteurs du NT (Mt 22,43; 26,64; Mc 12,36; 14,62; Lc 20,42-43; 22,69; Ac 2,34-36; 1Co 15,25; Hé 1,13; 5,6; 7,17;21).


Traduction et notes:

Verset 1.
        לדוד מזמור נאם יהוה לאדני שׁב לימיני עד־אשׁית איביך הדם לרגליך׃
De David. Psaume.
Parole de YHWH-l'Éternel à mon Seigneur:
Assieds-toi à ma droite,
Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.
לאדני - à mon Seigneur: Puisque le roi-Messie à venir allait exercer la fonction sacerdotale, qui était interdite à David, David a compris que ce Messie serait bien plus important que lui. C'est pourquoi il l'appelle "mon Seigneur".
Jésus citera ces mots pour souligner que le Messie ne pouvait être un simple descendant de David, puisque ce dernier se considérait comme moins important que lui (voir Mt 22,41).
• שׁב לימיניAssieds-toi à ma droite:La place située juste à la droite de celle du souverain était la place d'honneur (comp. Ps 45,10; 1R 2,19); a fortiori ici: c'est la place de celui qui occupe la plus haute fonction d'autorité, juste après YHWH-l'Éternel. 
איביך הדם לרגליך - de tes ennemis ton marchepied:
- Voir 2Ch 9,18; 99,5. Les trônes antiques étaient placés très haut, il fallait donc des marches pour y monter.
- Comme le montrent des représentations égyptiennes et assyriennes, les rois vainqueurs posaient leurs pieds sur la nuque des vaincus (comp. Ps 18,39; Jos 10,24; 1R 5,17). Cette position dénote donc la victoire et la domination sur les ennemis (voir v.2; 1Co 15,25; Ep 1,20).
- Cette parole est appliquée par le NT à Jésus (Mt 22,44; Mc 12,36; Lc 20,42-43; Ac 2,34; 1Co 15,25; Hé 1,13).

Verset 2.
        מטה־עזך ישׁלח יהוה מציון רדה בקרב איביך׃
YHWH-l'Éternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance:
Domine au milieu de tes ennemis!
Sion, la cité royale de David (2S 5,7;9) sera le point de départ d'une domination qui n'aura pas limites (comp. Ps 2,8).

Verset 3.
         עמך נדבת ביום חילך בהדרי־קדשׁ מרחם משׁחר לך טל ילדתיך׃
Ton peuple est plein d'ardeur, quand tu rassembles ton armée;
Avec des ornements sacrés, du sein de l'aurore
Ta jeunesse vient à toi comme une rosée.
• בהדרי־קדשׁAvec des ornements sacrés: Littéralement: "Dans les beautés de la sainteté". Comp. Ps 29,2; 96,6).
Peut-être un écho à Ex 19,6a: 
 ואתם תהיו־לי ממלכת כהנים וגוי קדושׁ
Vous serez pour moi un royaume de prêtres et une nation sainte.
(Voir aussi Dt 4,20; 7,6; 14,2; 26,18). Israël est devenu:
1. le royaume dont YHWH est roi (Nb 23,21; Dt 33,5);
2. un peuple de prêtres, tous consacrés au service de YHWH, ce qui peut se comprendre de deux manières:
- soit Israël sera le prêtre de Dieu auprès des autres peuples, avec pour mission de faire connaître YHWH à toutes les nations (comp. Ex 19,5);
- soit il sera le serviteur de YHWH pour lui rendre un culte, car il n'est pas un simple suzerain politique, il est Dieu;
3. une nation sainte, ce dernier terme désignant tout ce qui a rapport au culte; Israël est donc "une nation sainte" dans ce sens qu'il a pour vocation de rendre un culte à YHWH. 
מרחם משׁחר לך טל ילדתיך - du sein de l'aurore ta jeunesse vient à toi comme une rosée: Ce passage (littéralement: "du sein de l'aurore vers toi la rosée de ta jeunesse") a été très diversement traduit.
LXX donne: "ἐκ γαστρὸς πρὸ ἑωσφόρου ἐξεγέννησά σε - litt.: du sein devant l'aurore je t'ai engendré"; on pourrait, éventuellement, extrapoler: "de [mon] sein, avant l'aurore, je t'ai engendré". La traduction liturgique ("Comme la rosée qui naît de l'aurore, je t'ai engendré" s'appuie de toute évidence sur la LXX, mais on voit mal ce qui dans le texte grec, pourrait justifier la comparaison ("comme..."); et la traduction de "ἐκ γαστρὸς πρὸ" par "qui naît de" est plus qu'hasardeuse...
La trad. syriaque donne: "je t'ai engendré, toi, comme enfant".
Les traductions modernes s'appuient tantôt sur l'hébreu, tantôt sur la LXX:
en français par ex., on a (outre Louis Segond, donnée ci-dessus):
- BJ: "A toi le principat au jour de ta naissance, les honneurs sacrés dès le sein, dès l'aurore de ta jeunesse" pour le verset tout entier;
- Darby: "Du sein de l'aurore te viendra la rosée de ta jeunesse";
- Martin: "la rosée de ta jeunesse te [sera produite] du sein de l'aube du jour";
- Semeur: "et, du sein de l'aurore, tous tes jeunes guerriers se presseront vers toi comme naît la rosée";
- Ostervald: "ta jeune milice sera devant toi comme la rosée naissant du sein de l'aurore".
Quant à André Chouraqui, toujours désireux de rester au plus près de l'hébreu et de la mentalité hébraïque, il traduit ainsi ce verset: "Ton peuple généreux, au jour de ta vaillance, dans les magnificences du sanctuaire, matriciel dès l’aube,est pour toi la rosée de ton enfance".

Verset 4.
          נשׁבע יהוה ולא ינחם אתה־כהן לעולם על־דברתי מלכי־צדק׃
YHWH-l'Éternel l'a juré, et il ne s'en repentira point:
Tu es prêtre pour toujours,
A la manière de Melchisédek.
מלכי־צדק - Melchisédek: Voir Gn 14,18-20 et notes, à cette page.
_________________________________________________________________________

• Ps 112/111,1b;4-5a;6-8a;9

Heureux ceux dont la vie rayonne de la lumière de l'Éternel!

Remarques:

Psaume d'instruction, qui exhorte l'homme à révérer YHWH-l'Éternel, il a des affinités avec le Ps 111 et le Ps 1.
Comme les Ps 106;111;113;117;135;146;150, il s'ouvre par l'expression הללו־יה Hallelou-Yah, "alléluia - louez Yah".
Comme les Ps 9, 24, 35, 111, 119 et 145, il est composé en acrostiche alphabétique ; c'est-à-dire que chacun des deux/trois membres de ses versets commence par l’une des 22 lettres (consonnes) de l’alphabet hébraïque.
-      Rappel : La division en versets s’est faite a posteriori (voir à cette page).
Il est en outre à noter que, en bonne logique, l'invite d'ouverture "הללו־יה" ne devrait pas être numérotée comme début de verset; la numérotation des versets devrait commencer à "אשׁרי־אישׁ" (voir ici: א alef = 1 => v.1).
-      Pourquoi cette construction ?
1-         L’explication la plus simpliste consiste à parler de procédé artificiel d'un poète qui souhaite « faire joli ».
2-         Si l’on « avance » un peu plus loin dans la mentalité hébraïque – ainsi que l’ont fait Robert Lowth, dès le XVIIIème siècle, ou, plus près de nous, Charles L. Souvay en 1911 – on peut dire avec ce dernier que ce procédé (qu'il met pourtant encore au nombre des « artifices stylistiques ») nous « permet de retrouver quelque trace des lois qui présidaient à la versification hébraïque ».
3-         Si l’on approfondit encore cette réflexion, on constate que tous les textes acrostiches alphabétiques (les sept Psaumes, les Lamentations, le chapitre 31 de Proverbes) veulent exprimer une idée de totalité(n’oublions pas que les lettres hébraïques ont aussi une valeur numérique ; donner toutes les lettres, c’est exprimer la totalité numérique, donc quantitative).
Un tel texte est ainsi une sorte de « sommaire » (nous dirions « l’ABC ») spirituel du sujet traité – le plus souvent (comme ici) la louange de Dieu. C'est pourquoi - contrairement au texte liturgique proposé ici - je le donne dans son intégralité.


Traduction et notes:

Verset 1.
   הללו יה
אשׁרי־אישׁ ירא את־יהוה
במצותיו חפץ מאד׃
Alléluia - Louez Yah!
Bienheureux l'homme qui craint YHWH-l'Éternel, qui prend un grand plaisir à <mettre en pratique> ses commandements!
אשׁרי־אישׁ - Bienheureux l'homme:Sur le terme "אשׁר 'esher" et la notion de "béatitude", voir à cette page, la notes sur Mt 5,1.
אישׁ ירא את־יהוה - l'homme qui craint YHWH:Sur la "crainte" de Dieu, voir ici et page en construction.
במצותיו חפץ מאד - qui prend un grand plaisir à ses commandements:Comp. Ps 1,1-2;111,4.

Verset 2.  
 גבור בארץ יהיה זרעו
דור ישׁרים יברך׃
Sa semence sera puissante dans le pays; la génération des hommes droits sera bénie.
בארץ - dans le pays:Sur le mot "ארץ 'erets", voir cette page.
• זרעו - sa semence:C'est-à-dire sa postérité, sa descendance (page en construction sur ce mot).
ישׁרים - hommes droits:Sur cette notion, voir à cette page, les notes sur Mt 5,5 (parallèle avec le Ps 37);8.

Verset 3.  
 הון־ועשׁר בביתו
וצדקתו עמדת לעד׃
Les biens et la richesse seront dans sa maison, et sa justice demeure à perpétuité.
צדקתו עמדת לעד - sa justice demeure à perpétuité:
-
- Sur la notion de "צדקה tsedâqâh", voir cette page.
-
- La phrase "וצדקתו עמדת לעד - et sa justice demeure à perpétuité" a déjà été textuellement donnée en Ps 111,3b.
Mais, alors qu'ici la "justice" est vue du point de vue de celui qui la reçoit, l'homme (valeur objective du terme: l'homme est "objet" de justice), au Ps 111, elle était considérée du point de vue de celui qui l'exerce, YHWH (valeur subjective: YHWH est "sujet" de justice); les premières parties des deux vv. sont, par ailleurs, strictement parallèles:
- Ps 112,3a: הון־ועשׁרבביתו
- Les biens et la richesse <seront> dans sa maison (= la maison de l'homme) => צדקתו - sa justice (= la justice que reçoit l'homme)
- Ps 111,3a: הוד־והדרפעל - Glorieuse et magnifique <est> son œuvre (= l'œuvre de YHWH) => צדקתו - sa justice (= la justice que donne YHWH).

Verset 4.  
 זרח בחשׁך אור לישׁרים
חנון ורחום וצדיק׃
La lumière se lève dans les ténèbres pour les hommes droits. Il est plein de grâce, et miséricordieux, et juste.
זרח בחשׁך אור - La lumière se lève dans les ténèbres: L'image de la lumière sert souvent à évoquer le Salut; voir par ex. Is 9,1 (à cette page).
לישׁרים - pour les hommes droits: Voir v.2.
Ce psaume attribue à l'homme droit ("חנון ורחום") les qualités attribuées à YHWH en Ps 111,4b: "חנון ורחום יהוה׃"; les deux termes "חנּוּןkh'annûn" et
"
רחוּםrakh'ûm" forment une paire figée dont on peut noter par ailleurs qu'elle présente des retours de sonorités:
- de la consonne "kh'"
- de la voyelle "a"
- de la semi-consonne "û".
וצדיק - et juste: Voir cette page.

Verset 5.  
 טוב־אישׁ חונן ומלוה
יכלכל דבריו במשׁפט׃
Est bon l'homme qui use de grâce, et qui prête! Il maintiendra sa cause dans le jugement;
אישׁ חונן - l'homme qui use de grâce: C'est-à-dire celui qui témoigne de la bonté, celui qui - dans un esprit de générosité et d'amour, de חסד kh'êsêd - vient en aide aux autres. Voir par ex. Mi 6,8: 
ומה־יהוה דורשׁ ממך כי אם־עשׂות משׁפט ואהבת חסד והצנע לכת עם־אלהיך׃
"Et qu'est-ce que YHWH-l'Éternel recherche de ta part, sinon que tu fasses ce qui est droit, que tu aimes la bonté, et que tu marches humblement avec ton Dieu?"

Verset 6.  
  כי־לעולם לא־ימוט
לזכר עולם יהיה צדיק׃
Aussi il ne sera jamais ébranlé.La mémoire du juste sera, pour toujours.

Verset 7.  
   משׁמועה רעה לא יירא
נכון לבו בטח ביהוה׃
Il ne craindra pas une mauvaise nouvelle: son coeur est ferme, se confiant en YHWH-l'Éternel;
La confiance en YHWH, et l'obéissance à sa volonté, sont deux caractéristiques essentielles de la vraie piété (voir par ex. Ps 34,9-15).

Verset 8.  
   סמוך לבו לא יירא
עד אשׁר־יראה בצריו׃
Son coeur est affermi, il ne craint pas, jusqu'à cequ'il trouve son plaisir à voir ses adversaires.

Verset 9.  
    פזר נתן לאביונים
צדקתו עמדת לעד
קרנו תרום בכבוד׃
Il répand, il donne aux pauvres; sa justice demeure à perpétuité; sa corne est haute en gloire.
Ce v. est cité en 2Co 9,9, selon la version des LXX:ἐσκόρπισεν, ἔδωκεν τοῖς πένησιν· ἡ δικαιοσύνη αὐτοῦ μένει εἰς τὸν αἰῶνα <τοῦ αἰῶνος>
צדקתו עמדת לעד - sa justice demeure à perpétuité: Voir v.3 et note.
קרנו - sa corne: Le mot "קרןqeren" désigne d'abord une "corne", la "défense" d'un éléphant (d'où l'"ivoire"); d'où tout ce qui "dépasse" (c'est le sens de la racine "קרןqâran" d'où dérive le substantif): le coin d'un autel, le sommet d'une montagne, et même un rai de lumière; et, figurativement, la puissance, le pouvoir, la gloire... C'est à cause de ce terme que Moïse est traditionnellement représenté avec des cornes.

Verset 10.  
   רשׁע יראה וכעס
שׁניו יחרק ונמס
תאות רשׁעים תאבד׃
Le méchant le verra, et en aura du dépit; il grincera les dents et se consumera;le désir des méchants périra.
_________________________________________________________________________

• Ps 113 /112,1-2;5-8.

Il est semblable au Seigneur son Dieu, celui qui relève le faible et tire le pauvre de la misère.

Sur ce psaume:

Cet hymne, qui célèbre la majesté et la bonté de YHWH-l'Éternel, introduit la série des psaumes dits "du Hallel" (= chant de louange).
• Ces psaumes étaient chantés lors des grandes fêtes juives. Lors de la Pâque, on chantait les Ps 113-114 avant le repas et les Ps 115-118 après celui-ci (voir Mt 26,30; Mc 14,26).
Ce psaume a des affinités avec le cantique d'Anne (1S 2,1-10) auquel il a emprunté plusieurs expressions. Celui de Marie (Lc 1,46-55) lui empruntera beaucoup.
Il est encadré par deux "הללו יה - hallelou Yah - Alleluia = louez YHWH" (vv.1;9).

Traduction et notes:

Verset 1.
        הללו יה הללו עבדי יהוה הללו את־שׁם יהוה׃
Louez YHWH-l'Éternel!
Serviteurs de YHWH-l'Éternel, louez,
Louez le nom de YHWH-l'Éternel!
הללו - Louez: Expression mentionnée trois fois dans ce verset, selon un procédé fréquent dans l'hymnologie du PT (voir par ex. Ps 96,1-2;7-8; 103,20-22; 118,2-4; 135,1; 136,1-3).

Verset 2.
        יהי שׁם יהוה מברך מעתה ועד־עולם׃
Que le nom de YHWH-l'Éternel soit béni,
Dès maintenant et à jamais!

Verset 5.
        מי כיהוה אלהינו המגביהי לשׁבת׃
Qui est semblable à YHWH-l'Éternel, notre Dieu? Il a sa demeure en haut;
מי כיהוה אלהינוQui est semblable à YHWH-l'Éternel, notre Dieu?: Question rhétorique (= que l'on ne pose pas vraiment, dont on connaît la réponse évidente) qui revient à plusieurs reprises dans le PT. Voir par ex. Ps 35,10; 71,19; 86,8; 89,7.
Voir aussi Ex 15,11; Dt 6,4 (שׁמע ישׂראל יהוה אלהינו יהוה אחד׃ - Shema Israel Adonaï Elohénou Adonaï ekh'ad - Écoute, Israël! l'Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel"); Mi 7,18; Is 46,5.

Verset 6.
        המשׁפילי לראות בשׁמים ובארץ׃
Il abaisse ses regards Sur les cieux et sur la terre.

Versets 7-8.
        מקימי מעפר דל מאשׁפת ירים אביון׃
De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l'indigent,
להושׁיבי עם־נדיבים עם נדיבי עמו׃
Pour les faire asseoir avec les grands, Avec les grands de son peuple.
Voir 1S 2,8a:
מקים מעפר דל מאשׁפת ירים אביון להושׁיב עם־נדיבים
"De la poussière il retire le pauvre,
Du fumier il relève l'indigent,
Pour les faire asseoir avec les grands".
Celui qui est le plus élevé dans le ciel s'intéresse à ceux qui sont au plus bas sur la terre et Il prend plaisir à les élever.
Comp. Lc 1,52-53 (Magnificat, le Cantique de Marie):
καθεῖλε δυνάστας ἀπὸ θρόνων καὶ ὕψωσε ταπεινούς,

Il a renversé les puissants de leurs trônes,
Et il a élevé les humbles.
πεινῶντας ἐνέπλησεν ἀγαθῶν καὶ πλουτοῦντας ἐξαπέστειλε κενούς.

Il a rassasié de biens les affamés,
Et il a renvoyé les riches à vide.
_________________________________________________________________________

• Ps 116 (hébraïque) /114 (LXX et liturgique), 1-6;8-9. Antienne: 9

Ce psaume médite sur l’amour entre Dieu et celui qui prie.
Par le truchement d’un regard sur le passé, le psalmiste revoit la bonté de Dieu pour lui. À la lumière de cette vue rétrospective, il a confiance dans l’amour de Dieu à venir.

Remarques rhétoriques:
1. Le verset 2 présente une anthropomorphisme divin assez répandu dans la Bible: YHWH "(é)tend son oreille" vers le fidèle.
2. Le verset 3 présente une "paire stéréotypée": "צרה ויגון-détresse et chagrin"; on trouve ici le mot désignant le séjour des morts pour les Juifs, le "שאול-Shéol"
3. Aux versets 4 et 8, le mot נפש désigne l'être profond, l'âme humaine.
4. Au verset 6, le mot פתא désigne l'oison, le "niais" (en ancien français ce mot désignait le jeune oiseau), le simple d'esprit. Dieu protège ceux qui se reconnaissent faibles.
5. Le verset 9 commence par les mots: "אֶ֭תְהַלֵּךְ לִפְנֵ֣י יְהוָ֑ה-Je marche à la face de YHWH". Cette locution, très fréquente dans la Bible, exprime l'attitude de l'homme cheminant spirituellement, suivant la volonté divine. "A la face de" signifie "devant".
6. La traduction liturgique est, une fois encore, bien moins expressive que le texte hébreu.
Voici donc la traduction littérale de ce passage, et la traduction qu'en donne André Chouraqui:
- verset 1
אהבתי כי־ישמע יהוה את־קולי תחנוני׃
אהבתי-J'aime כי-car ישמע-entend יהוה-YHWH את־קולי-ma voix תחנוני-ma supplication
J’aime ! Oui, IHVH-Adonaï a entendu ma voix, mes supplications.
- verset 2
כי־הטה אזנו לי ובימי אקרא׃
כי-Car הטה-il a étendu אזנו-son oreille לי-vers moi ובימי-et pendant mes jours אקרא-j'appellerai
Oui, il tend vers moi son oreille. En mes jours, je crie.
- verset 3
אפפוני חבלי־מות ומצרי שאול מצאוני צרה ויגון אמצא׃
אפפוני-M'ont enserré חבלי-des liens de מות-mort ומצרי-et les angoisses de שאול-le séjour des morts (le Sheol) מצאוני-m'ont trouvé צרה-détresse ויגון-et chagrin אמצא-je trouverai
Elles me cernaient, les cordes de la mort. Les étranglements du Shéol me trouvaient; et je trouvais détresse, affliction.
- verset 4
ובשם־יהוה אקרא אנה יהוה מלטה נפשי׃
ובשם-Et le nom de יהוה-YHWH אקרא-j'invoquerai אנה-s'il te plaît יהוה-YHWH מלטה-fais échapper נפשי-mon être
J’ai crié le nom de IHVH-Adonaï: De grâce, IHVH-Adonaï, délivre mon être !
- verset 5
חנון יהוה וצדיק ואלהינו מרחם׃
חנון-Faisant grâce יהוה-YHWH וצדיק-et juste ואלהינו-et notre Dieu מרחם-ayant compassion
Graciant, IHVH-Adonaï, juste, notre Elohîm matricie.
- verset 6
שמר פתאים יהוה דלותי ולי יהושיע׃
שמר-Gardant פתאים-les simples יהוה-YHWH דלותי-je suis faible ולי-et moi יהושיע-il sauve
IHVH-Adonaï est le gardien des simples; j’avais faibli, il me sauve.
- verset 8
כי חלצת נפשי ממות את־עיני מן־דמעה את־רגלי מדחי׃
כי-Car חלצת-tu as libéré נפשי-mon être ממות-de la mort את־עיני-mon œil מן-de דמעה-les larmes את־רגלי-mon pied מדחי-de la chute
Oui, tu as renfloué mon être de la mort, mon œil des larmes, mon pied du bannissement.
- verset 9
אתהלך לפני יהוה בארצות החיים׃
אתהלך-Je marche לפני-à la face de יהוה-YHWH בארצות-dans les pays de החיים-les vivants
Je vais en face de IHVH-Adonaï sur les terres des vivants.
    Le sentiment fondamental nous est proposé dès le début : J’aime. Le psalmiste se conforme au commandement : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur(Deutéronome 6, 4). En hébreu, c’est le même verbe אהב-ahav, le mot-clé de l’alliance, et le psalmiste en rendant sa prière publique nous propose d’entrer dans l’alliance. Comme lui, nous y trouverons un réconfort dans les moments de tristesse. J’étais pris dans les filets de la mort (v. 3). J’étais faible, il m’a sauvé (v. 6).
     La communauté chrétienne dans sa tradition goûte les lignes qui lui paraissent évoquer la vie éternelle : Il a sauvé mon âme de la mort (v. 8). Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants (v. 9).
     Saint Bonaventure, le théologien franciscain, aide à comprendre sous quatre aspects la joie du ciel issue de l‘amour.
- La joie intérieure, celle de l’âme, qui a été anticipée par saint Pierre à la transfiguration : Seigneur, qu’il est bon d’être ici (Matthieu 17, 4).
- La joie inférieure qui est celle du corps destiné à la gloire. L’Écriture en parle lorsqu’il est dit : Il transformera notre corps de misère pour le conformer à son corps de gloire(Philippiens 3, 21).
- La joie extérieure qu’on trouve dans la compagnie des saints. Saint Jean dit à propos des compagnons de l’Agneau : Ils chantent un cantique nouveau (Apocalypse 14, 3). 
- La joie supérieure qui provient de la vision de Dieu. Déjà l’Ancien Testament l’entrevoyait lorsque Job disait : Alors tu feras de Shaddaï tes délices et tu lèveras vers Dieu ta face (Job 22, 36).
     Saint Paul a résumé ces quatre formes de la joie, fruit de la charité, pensant peut-être à ce psaume (J’aime): "Fondés dans l’amour, vous pourrez comprendre ce qu’est la Largeur (joie intérieure), la Longueur (joie extérieure) la Hauteur (joie supérieure) et la Profondeur (joie inférieure)" (Éphésiens 3, 17-18). Voilà le monde de la résurrection!
_______________________________________________________________________

• Ps 116b (numérotation hébraïque) /115 (numérotation liturgique), 12-13 ; 15-16a ;16c-18

(voir l’"Introduction aux Textes du 2ème dimanche de Carême - B" en cliquant ici)

La « coupe d’amertume » de l’homme serviteur  est offerte en action de grâce au Seigneur qui donne la vie.
_________________________________________________________________________

• Ps 117 / 116,1-2.

Que tous les peuples se rassemblent en chantant autour du Dieu fidèle dont l'amour est sans limite!

Sur ce psaume:
Hymne exhortant à la louange de YHWH-l'Éternel, Dieu fidèle et bon.
C'est le psaume le plus court, puisqu'il est ici donné dans son intégralité.

Traduction et notes:

Verset 1.
        הללו את־יהוה כל־גוים שׁבחוהו כל־האמים׃
Louez YHWH-l'Éternel, vous toutes les nations,
Célébrez-le, vous tous les peuples!
הללו את־יהוה - Louez YHWH-l'Éternel: Le verbe "הללhâlal, louer" est ici employé avec pour COd (introduit, comme presque tous les COd, par la particule את־) le tétragramme יהוה YHWH, lu "Adonaï" (voir à cette page, et la page sur "Les noms de Dieu"; la formule se lit donc "hâlelou et'-Adônaï"; cependant, elle est équivalente à la formule "הללויה ou הללו־יה hâlelou-Yah", transcrite en français "Alleluia", que l'on trouve à la fin du psaume. On la retrouve, sous l'une ou l'autre de ces formes, en tête des Ps 111-113, 117, 135, 146, 150.
Le salut divin s'adresse à "כל־גוים toutes les nations" (voir par ex. Is 66,18b-21 à cette page) qui, donc, célèbrent YHWH en retour (voir par ex.Ps 47,2; 67,4-6; 96,1; 97,1; 98,2-4; 100,1).

Verset 2.
         כי גבר עלינו חסדו ואמת־יהוה לעולם הללו־יה׃
Car sa bonté pour nous est grande,
Et sa fidélité dure à toujours.
Louez YHWH-l'Éternel!
חסדו ואמת־יהוה- sa bonté et la fidélité d'YHWH: Les mots חסדkh'êsêd et אמת
'emeth forment (même s'ils sont ici dissociés) une "paire figée" classique en rhétorique biblique (voir par ex. en 85,11, où elle se trouve avec une autre "paire figée" traditionnelle:
חסד־ואמת נפגשׁו צדק ושׁלום נשׁקו׃
La bonté et la fidélité se rencontrent,
La justice et la paix s'embrassent).
_________________________________________________________________________

• Ps 118/117, 1 ;4 ;16-17 ;22-25

Ce Psaume est le Psaume final du Hallel (qui commence avec le Ps 113/112) que les juifs récitaient pour les grandes fêtes, notamment au temps pascal – cf. Mt 26,36sq). Il est aussi proclamé lors de la fête des Tentes, חַג הַסֻּכֹּת (Dt 16,13) . Il est composé d’un invitatoire (versets 1-4), puis de l’hymne d’action de grâces placé sur les lèvres de la communauté personnifiée (i.e. parlant à la 1ère personne du singulier) complété par le livret des répons (19-21 ; 25-27) – récités par différents groupes quand la procession entrait au Temple.
 
Les commentateurs voient dans ce psaume le chant d’un homme (personnifiant le peuple hébreu) qui a été sauvé de la mort et se présente au Temple pour rendre grâces au Seigneur. Le verset 26 :בָּרוּךְ הַבָּא בְּשֵׁם יְהוָה « Béni soit celui qui vient au nom de l'Éternel! » serait la formule de bienvenue rituelle prononcée par les prêtres ou les habitants de Jérusalem pour accueillir le pèlerin.
Plusieurs versets de ce psaume sont cités dans le Nouveau Testament : le verset 6 en 13,6 ; les versets 22-23 en Mt 21, 42 ;les versets 25-26 en Mt 21,29 // le verset 26 en Lc 19,38 ; et Lc 13,34 citait déjà ce verset 26.
• Au verset 4, « ceux qui craignent le Seigneur », יִרְאֵי יְהוָה , ne doit pas être compris comme « ceux qui ont peur », mais comme « ceux qui respectent יְהוָה YHWH » ; la suite le dit bien : « éternel est son amour ». On n’a pas peur d’un Père aimant, on lui voue confiance, tendresse et admiration !
 
Aux versets 15b-17, on note :
-         des répétitions-parallélismes,
-         un segment tri-membre en ABA, ou concentrique (le membre central B ne comportant d’ailleurs qu’un terme différent par rapport aux membres extrêmes A),
-         et un anthropomorphisme (« la main droite ») attribué à Dieu,
le tout pour insister sur sa force protectrice:
יְמִין יְהוָה עֹשָׂה חָיִל
יְמִין יְהוָה רֹומֵמָה
יְמִין יְהוָה עֹשָׂה חָיִל
יְמִין יְהוָה : La main droite de יְהוָה YHWH -עֹשָׂה חָיִל : fait vertu (A)
יְמִין יְהוָה : La main droite de יְהוָה YHWH - רֹומֵמָה    : est haut élevée (B)
יְמִין יְהוָה : La main droite deיְהוָה YHWH - עֹשָׂה חָיִל : fait vertu (A)
 
Les versets 22-23 sont repris en Mt 21,42 (cf. supra) :
אֶבֶן מָאֲסוּ הַבֹּונִים הָיְתָה לְרֹאשׁ פִּנָּה׃
λιθον ον απεδοκιμασαν οι οικοδομουντες ουτος εγενηθη εις κεφαλην γωνιας
La pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée est devenue la principale pierre de l'angle
מֵאֵת יְהוָה הָיְתָה זֹּאת הִיא נִפְלָאת בְּעֵינֵינוּ׃
παρα κυριου εγενετο αυτη και εστιν θαυμαστη εν οφθαλμοις ημων
ceci a été fait par le Seigneur, et c'est une chose merveilleuse à nos yeux
 
Les versets 22-24 font allusion au Temple rebâti. Le thème de la « pierre d’angle » (ou « pierre de faîte ») qui peut devenir « pierre d’achoppement » est un thème messianique chez les prophètes, comme Isaïe ou Zacharie.
Pour les chrétiens, ils s’appliquent au Christ ressuscité (« temple détruit, et reconstruit en trois jours »), en particulier le verset 24.
Au verset 25, nouveau parallélisme:
אָנָּא יְהוָה הֹושִׁיעָה נָּא
O Éternel, donne le salut!
אָנָּא יְהוָה הַצְלִיחָה נָּא׃
O Éternel, donne la prospérité!
On retrouve par ailleurs ici la même expression qu'en Ne 11,1: אָנָּא ... נָא avec la double particule אָנָּא et נָא, qui
- la première, אָנָּא, signifie "s'il te plaît";
- la seconde, נָא ,marque l'insistance déprécative (= de prière) après un impératif, un jussif, un cohortatif; on pourrait la traduire par "donc", "je t'en prie"...
- comme le parallélisme, elle marquent  l'insistance,
- et forment un redoublement de racine et un retour de sons l'une avec l'autre; les redoublements marquent également l'insistance (par exemple avec les compléments "d'objet interne": le complément a la même racine que le verbe: "donner un don" n'est pas considéré en hébreu comme un pléonasme, mais comme une forme d'insistance)

• Ps 117/118,1 ;4 ;8-9 ;22-23 ;28a ;29

Dieu a fondé son œuvre sur la pierre rejetée par les maçons.
Pour les chrétiens, il a ressuscité celui que les hommes avaient méprisé.

Comme nous l'avons vu plus haut, plusieurs versets de ce psaume - très important dans la vie liturgique juive - sont cités dans le Nouveau Testament :
- le verset 6 en Hé 13,6 ;
- le verset 22 par Luc en Lc 20,17 et en Ac 4,11 ;
- les versets 22-23 en Mt 21, 42 ;
- les versets 25-26 en Mt 21,29 // Lc 19,38 (verset 26) ;
- Lc 13,34 citait déjà le verset 26.
________________________________________________________________________

• Ps 119/118,1-5;17-18;33a;35b;66

Joie de pouvoir observer de grand cœur et librement les commandements, pour exprimer notre amour à l'Éternel. 

 
Remarques:

Ce psaume d'instruction, impressionnant par sa longueur (c'est le plus long du psautier) et par la profondeur de sa réflexion, constitue une longue méditation sur la "תורת יהוה TôrâtAdônaï", la Loi divine. Chacun des 176 vv. la mentionne, à l'aide de divers termes, utilisés comme synonymes (voir plus bas; et v.2sqq et notes).
Ce psaume - qui a de grandes affinités avec le Ps 1 (voir à cette page) - exalte
- la valeur intrinsèque de la תּורה Tôrâh (qu'il ne faut pas entendre dans un sens trop restreint, mais dans celui de "volonté divine");
- les avantages que l'homme tire de sa mise en pratique.
L'homme en effet est face à la "double voie": en respectant la "תורת יהוה TôrâtAdônaï", en pratiquant la צדקה - la justice,  il trouvera le bonheur et la חיים - la vie; s'il suit la voie de l'injustice, il trouvera le malheur et la mort:
ראה נתתי לפניך היום את־החייםו את־הטוב ואת־המות ואת־הרע׃"
 בחרת בחיים למען תחיה אתה וזרעך׃
- Regarde, j'ai mis aujourd'hui devant toi la vie et le bonheur, et la mort et le malheur [...] Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité." (Dt 30,15;19b)".
• Ce psaume est composé en acrostiche alphabétique ; c'est-à-dire qu'on peut le diviser en 22 strophes de 8 versets*, commençant chacune par l’une des 22 lettres (consonnes) de l’alphabet hébraïque.
-      Rappel : La division en versets (et, comme ici, en strophes) s’est faite a posteriori (voir à cette page) - en s'appuyant précisément sur divers "indices structurels".
-      Pourquoi cette construction ?
1-         L’explication la plus simpliste consiste à parler de procédé artificiel d'un poète qui souhaite « faire joli ».
2-         Si l’on « avance » un peu plus loin dans la mentalité hébraïque – ainsi que l’ont fait Robert Lowth, dès le XVIIIème siècle, ou, plus près de nous, Charles L. Souvay en 1911 – on peut dire avec ce dernier que ce procédé (même s'il met au nombre de ce qu'il appelle les « artifices stylistiques ») nous « permet de retrouver quelque trace des lois qui présidaient à la versification hébraïque ».
3-         Si l’on approfondit encore cette réflexion, on constate que tous les textes acrostiches alphabétiques (les Psaumes - Ps 9, 25, 34, 111, 112, 119 et 145 - les Lamentations, le chapitre 31 de Proverbes) veulent exprimer une idée de totalité (n’oublions pas que les lettres hébraïques ont aussi une valeur numérique ; donner toutes les lettres, c’est exprimer la totalité numérique, donc quantitative).
Un tel texte est ainsi une sorte de « sommaire » (nous dirions « l’ABC ») spirituel du sujet traité – ici l'amour de la תורה, de la Loi divine.
-------
*Le chiffre 8, dans la TaNaKh, est celui de la « nouvelle création »: la première Création a été faite par Dieu en 7 jours, donc le huitième jour sera celui de la Création renouvelée, des "cieux nouveaux et de la terre nouvelle", selon une autre expression biblique.
Celle-ci pourra surgir enfin quand toute l'humanité vivra selon la "תורת יהוה TôrâtAdônaï", la Loi de YHWH, c'est-à-dire dans l'amour, puisque c'est la même chose !
Cette structure de 22 strophes en acrostiche alphabétique, comportant chacune 8 versets, est donc très élaborée (voir en outre la note sur le v.2).
-------

Traduction et notes:

Verset 1.
   אשׁרי תמימי־דרך ההלכים בתורת יהוה׃
Bienheureux <ceux qui sont> intègres dans leur voie, qui marchent dans la loi de YHWH-l'Éternel.
אשׁרי - Bienheureux: Sur le terme "אשׁר 'esher" et la notion de "béatitude", voir à cette page, la notes sur Mt 5,1.
Ce Psaume s'ouvre donc sur une béatitude (cf. Ps 1,1;2,12;34,9;94,12; Pr 29,18; Is 56,2).

Verset 2.  
 אשׁרי נצרי עדתיו בכל־לב ידרשׁוהו׃
Bienheureux ceux qui gardent ses témoignages, qui le cherchent de tout leur coeur,
עדתיו - ses témoignages: Le mot "עדה ‛êdâh", le "témoignage" (d'ailleurs souvent traduit ici par "précepte") est le premier de la série de vocables qui seront utilisés largement comme synonymes les uns des autres pour désigner la "תורת יהוה TôrâtAdônaï" (v.1) - ce qui permet au psalmiste d'insister sur l'importance de celle-ci, tout en évitant les répétitions.
En outre, dans chaque strophe de huit versets, ce sont huit mots (voir plus haut, sur la symbolique biblique du chiffre 8), toujours les mêmes, qui  reviennent pour désigner la "תורת יהוה TôrâtAdônaï", la Loidivine.

Verset 3.  
 אף לא־פעלו עולה בדרכיו הלכו׃
Qui aussi ne font pas d'iniquité; ils marchent dans ses voies.
בדרכיו - dans ses voies: Deuxième terme pour désigner la "תורת יהוה TôrâtAdônaï": "דּרך derek", la "voie".

Verset 4.  
  אתה צויתה פקדיך לשׁמר מאד׃
Tu as prescrit tes préceptes pour qu'on les garde soigneusement. 
פקדיך - tes préceptes: Nouveau terme pour désigner la "תורת יהוה TôrâtAdônaï": "פּקּדpiqqûd", le "précepte", l' "ordonnance".

Verset 5.  
  אחלי יכנו דרכי לשׁמר חקיך׃
Puissent mes voies être bien droites, pour que je garde tes statuts!
חקיך - tes statuts: Nouveau terme pour désigner la "תורת יהוה TôrâtAdônaï": "חקkh'ôq", le "statut".

Verset 17.  
  גמל על־עבדך אחיה ואשׁמרה דברך׃
Fais du bien à ton serviteur: je vivrai et je garderai ta parole.
דברך - ta parole: Nouveau terme pour désigner la "תורת יהוה TôrâtAdônaï": "דּבר dâbâr", la "parole".
אחיה - je vivrai: L'homme qui suit la "תורת יהוה TôrâtAdônaï" choisit le chemin de la חיים - la vie.
אחיה ואשׁמרה דברךje vivrai et je garderai ta parole: Hendiadys: "je vivrai si je respecte ta parole".

Verset 18.  
   גל־עיני ואביטה נפלאות מתורתך׃
Ouvre mes yeux, et je verrai les merveilles qui sont dans ta loi.
מתורתך - dans ta loi: Reprise du terme "תּורה Tôrâh".

Verset 33.  
  הורני יהוה דרך חקיך ואצרנה עקב׃
YHWH-Éternel! enseigne-moi la voie de tes statuts, et je l'observerai jusqu'à la fin.
דרך חקיך - la voie de tes statuts: Reprise des termes "דּרךderek", la "voie", et "חקkh'ôq", le "statut".

Verset 35.  
  הדריכני בנתיב מצותיך כי־בו חפצתי׃
Fais-moi marcher dans le chemin de tes commandements, car j'y prends plaisir.
בנתיב מצותיך - dans le chemin de tes commandements: Nouveaux termes pour désigner la "תורת יהוה TôrâtAdônaï": "נתיבnâthîyb", le "sentier", le "chemin", et "מצוה mitsvâh", le "commandement" (ce dernier terme est souvent employé sans être traduit pour désigner les prescriptions rituelles du Judaïsme; on parle ainsi des "Mitsvôt", et l'on connaît les locutions "Bar-" et "Bat-Mitsvâh").

Verset 66.  
   טוב טעם ודעת למדני כי במצותיך האמנתי׃
Enseigne-moi le bon sens et la connaissance; car j'ai ajouté foi à tes commandements.
במצותיך - à tes commandements: Reprise du terme"מצוה mitsvâh", le "commandement".


______________________________________________________________
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint