Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven



Tehilim
(Psaumes ou Louanges)

2 - Psaumes 31 à 60

 
Sur le Livre des Psaumes, voir à cette page.





_________________________________________________________________________

• Ps 31/30,3b-4;17;20b;24a;25

Prière à l'Éternel: il bénit ceux qui s'attachent à lui; pour eux il est secours, force, courage.


Remarques:

Prière d'appel au secours à l'occasion de la persécution, comme les Ps 17 et 22 cette page), ce psaume porte la suscription: 
למנצח מזמורלדוד׃
relativement complexe; en effet:
1 • Le préfixe prépositionnel "ל" (employé à deux reprises) a des sens variés:
- il peut exprimer le but (comme LXX, qui traduit le 1er "ל" par "Εἰς" + accusatif), l'attribution (comme LXX, qui traduit le 2ème "ל" par le datif); ainsi, "לדוד" signifierait "pour David";
- quant à la Vulgate, elle choisit parfois "In" + accusatif (c'est le cas pour le 1er "ל"); or c'est la tournure qu'utilisèrent plus tard les Pères de l'Eglise pour introduire leurs commentaires sur les Livres bibliques: "In Esaiam" par ex. (et non "De", qui introduirait un nom commun); on pourrait alors traduire par "sur", "au sujet de" - ce qui n'aurait aucun sens ici compte tenu du substantif introduit ("נצח nâtsakh'").
- Mais dans une tournure passive, il peut introduire le complément d'agent; la plupart des traducteurs, sous-entendant "écrit par", donne donc: "de" ("לדוד" signifierait alors "de David").
• Le préfixe prépositionnel "מ" (pour "מן min") exprime l'origine, ce qui tend à renforcer la valeur de complément d'agent; on traduit donc également "למ" par "de".
2 • Le verbe-racine "נצח nâtsakh'" exprime l'action de briller, le fait d'être visible de loin; d'où celui d'être éminent; il désigne donc un "chef"; et, en particulier, ceux qui dirigent les services du Temple - d'où, ici le "chef des chantres".
Mais LXX traduit "Εἰς τὸ τέλος" - et, à sa suite, Vulgate - traduit "In finem"... soit "pour, vers, en direction de la fin" (?)
3Le terme "מזמור mizmôr" désigne d’abord de la « musique instrumentale » ; puis un « poème mis en musique » ; d’où, génériquement, un « psaume ».
4Certaines traductions font de "לדוד" le complément de "מזמור", et traduisent "Du chef de chœur. Psaume de David"; et la plupart des traductions françaises (ignorant ainsi le préfixe "מ") donne "Au chef de chœur. Psaume de David".
• Mais rien ne justifiant ce rapport entre les deux termes, la traduction la plus logique linguistiquement pour "למנצח מזמורלדוד" est donc "Du chef de chœur; psaume; pour David".
Comme souvent, le texte liturgique est très fragmenté; on comprend d'autant moins ce "démembrement" que
-
les deux segments du v.20 forment grammaticalement et sémantiquement un tout indissociable; peut-être 20a a-t-il été supprimé à cause du verbe "craindre" ("ליראיך" - "pour ceux qui te craignent")?...
- si le second segment du v.25 peut paraître "non religieusement correct" (on y parle de "punition" pour les "orgueilleux"...), il est néanmoins parfaitement dans la ligne de Dt 11,26-28 à cette page), et, avec le premier segment, évoque parfaitement la notion des "deux voies", de la liberté que l'Éternel donne aux hommes:
tous sont appelés à choisir et à façonner eux-mêmes leur vie, leur destinée (voir, par ex., à cette page).
   

Traduction et remarques:

Verset 3.
  הטה אלי אזנך מהרה הצילני היה לי לצור־מעוז לבית מצודות להושׁיעני׃
Incline vers moi ton oreille, hâte-toi, délivre-moi; sois pour moi un rocher, une forteresse, une maison qui me soit un lieu fort, afin de me sauver.
הטה אלי אזנך - Incline vers moi ton oreille: Anthropomorphisme; "Écoute-moi", "prête-moi attention".
לצור - un rocher:
-- La métaphore du rocher (ici, "צוּר tsoûr"; "סלע sela‛" au v.4) évoque un lieu solide, stable, fiable, sur lequel on peut compter dans le danger. On la rencontre dans toute la TaNaKh: Gn 49,24; Dt 32,4;15;18;30-31; 1S 2,2; Is 26,4;30,29; Ha 1,12;... et tout particulièrement dans les Psaumes: ici  et Ps 18,3;32;62,3;7;8;71,3;92,16;94,22...
-- Elle est souvent associée à l'idée de "refuge", que ce soit comme ici avec les termes "מעוז mâ‛ôz - forteresse" et "מצוּדה metsûdâh - lieu fort, place forte" (que l'on retrouve au v.4); ou avec le terme "משׂגּב miśgâb" qui (dérivant du verbe-racine שׂגב śâgab, qui signifie "rendre inaccessible, sûr, fort") désigne une falaise, puis tout lieu inaccessible, inviolable; (abstr.) l'altitude; (concr.) une place forte, un refuge (comp. Ps 9,10;18,3;46,8;12;59,10;17-18;62,3-7; 144,2).
-- Peut-être le terme "צוּר tsoûr - rocher" fait-il aussi, ici, allusion à ce que furent pour David les rochers du désert de Juda pour fuir la colère et la folie de Saül (1S 19,12sqq).  

Verset 4.
 כי־סלעי ומצודתי אתה ולמען שׁמך תנחני ותנהלני׃
Car tu es mon rocher et mon lieu fort; et à cause de ton nom, mène-moi et conduis-moi.
למען שׁמך - à cause de ton nom: La prospérité d'un troupeau dépend de son berger (comp. Ps 23,3), celle d'une maison (famille, serviteurs, esclaves, animaux) dépend du maître de maison - et elles les honorent; celle du serviteur de l'Éternel honore son Maître (voir par ex. 1R 8,41-42; Is 48,9; Jr 14,21; Ez 20,9;14;22); on peut penser à une métaphore .
-------

Verset 17.
 האירה פניך על־עבדך הושׁיעני בחסדך׃
Fais luire ta face sur ton serviteur; sauve-moi par ta bonté.
האירה פניך - Fais luire ta face:
1. La "face" de l'Éternel = l'Éternel lui-même, comme sujet d'une action.
2. Employé dans des locutions le terme exprime une action divine ("lever son visage" = être favorable; "faire luire sa face" = donner sa lumière, i.e.sa bénédiction, pour redonner courage; "cacher sa face", "détourner son visage" = abandonner les mauvais;...).
3. La phrase "Fais luire ta face sur ton serviteur" est donc une demande de bénédiction; elle évoque la célèbre formule de bénédiction de Nb 6, 24-26: "Que le Seigneur vous bénisse et vous garde, qu'il fasse sur vous rayonner son visage, que le Seigneur vous découvre sa face..."
-------

Verset 20.
 מה רב־טובך אשׁר־צפנת ליראיך פעלת לחסים בך נגד בני אדםמה רב־טובך אשׁר־צפנת ליראיך פעלת לחסים בך נגד בני אדם׃
Oh! que ta bonté est grande, que tu as mise en réserve pour ceux qui te craignent, et dont tu uses devant les fils des hommes envers ceux qui se confient en toi!
-------

Verset 24.
  אהבו את־יהוה כל־חסידיו אמונים נצר יהוה ומשׁלם על־יתר עשׂה גאוה׃
Aimez YHWH-l'Éternel, vous tous qui avez de la piété! YHWH-l'Éternel garde les fidèles, et il punit sévèrement les orgueilleux. 
 כל־חסידיו - vous tous qui avez de la piété: Le terme employé ici "חסיד kh'âsîyd" a donné le terme "hassidisme" qui désigne un courant juif fondé au XVIIIème s. en Pologne par Baal Shem-Tov, dérivé du courant des חרדים kh'aredim, "haredim" ou "Craignant-Dieu", souvent appelés "ultra-orthodoxes"; ce sont des juifs orthodoxes ayant une pratique religieuse particulièrement forte.
עשׂה גאוה - les orgueilleux: Litt. "ceux qui agissent avec arrogance". C'est-à-dire ceux qui pensent pouvoir se passer de l'Éternel et s'en glorifient, qui agissent à leur guise car ils ne jugent pas utile de se soumettre à sa Loi (voir Ps 5,6;10,2-11;31,19 et ici;73,6-9;94,2-7; et Dt 8,14; Is 2,17; Ez 28,2;5-6; Os 13,6).
On trouve ici une illustration du thème des "deux voies" (voir ci-dessus, la présentation du Psaume): les uns sont des "אמונים - fidèles", à qui YHWH donnera la Vie; les autres sont des "עשׂה גאוה - orgueilleux", que YHWH va "rétribuer" (sens du verbe "שׁלם shâlam" - ici employé ironiquement, bien entendu!) comme ils le méritent.    
Dans les deux derniers vers, le psalmiste exprime sa confiance en l'Éternel - et élargit la perspective à tout le peuple, ce qui est fréquent à la fin des Ps (3,9;25,22;28,8-9;51,20 par ex.).  

Verset 25.
   חזקו ויאמץ לבבכם כל־המיחלים ליהוה׃
Fortifiez-vous, et que votre cœur soit ferme, vous tous qui avez votre attente en YHWH-l'Éternel.
לבבכם - votre cœur: Sur la notion de "cœur" voir cette page et suivantes.
כל־המיחלים ליהוהvous tous qui avez votre attente en YHWH: "Attendre YHWH" signifie attendre le jour où l'Éternel établira définitivement son royaume d'amour sur l'humanité tout entière. Le Ps 27 se termine presque de la même manière : "Espère YHWH, sois fort et prends courage ; espère YHWH". Le peuple juif sait que, lorsque "le Jour de l'Éternel" se lèvera, la paix s'imposera entre les hommes, les peuples et toutes les créatures de l'univers. Même si ce jour tarde, on sait qu'il ne peut manquer d'arriver: "Je crois d'une foi parfaite en la venue du Messie, et même s'il tarde à venir, en dépit de tout cela, je l'attendrai jusqu'au jour où il viendra" (Maïmonide, (rabbin et médecin à Tolède, au XIIème siècle).
_______________________________________________________________
  
• Ps 32 / 31, 1b-2;5;7;10b-11.

Aveu du péché; confession de la miséricorde divine; action de grâce pour le pardon: démarche de la Réconciliation.

Sur ce psaume:
Ce psaume comporte la suscription "לדוד משׂכיל".
- Il est donc (généralement; voir introduction au Ps 31) attribué à David: "לדוד".
- Le terme qui lui est appliqué: "משׂכּיל maśkîyl" (qui désigne également les Ps 42; 44-45; 52-55; 74; 78; 88-89; 142) est parfois traduit par "poème" ou "méditation". Mais - comme ce terme dérive du verbe "שׂכל śâkal", qui signifie "être avisé, prudent, circonspect" - on peut plutôt le traduire par "[psaume d']instruction, enseignement".
Plusieurs versets de ce psaume (vv.1-2;8-11) sont d'ailleurs écrits dans le style des écrits sapientiaux; ils encadrent la partie évoquant l'expérience personnelle de l'auteur (vv.3-7), expérience du pardon de sa faute.
C'est donc un psaume de reconnaissance pour le pardon des péchés; dans la tradition chrétienne, il figure parmi les "psaumes de pénitence"

Traduction et notes:

Versets 1-2.
    לדוד משׂכיל אשׁרי נשׂוי־פשׁע כסוי חטאה׃
De David. "Maśkîyl".
Heureux celui à qui la transgression est remise,
A qui le péché est pardonné!
  אשׁרי אדם לא יחשׁב יהוה לו עון ואין ברוחו רמיה׃ 
Heureux l'homme à qui YHWH-l'Éternel n'impute pas d'iniquité,
Et dans l'esprit duquel il n'y a point de fraude!  
נשׂוי - est remise: LXX traduit le verbe "נשׂא nâśâ'" par "αρω aïrō", qui est le verbe que Jean le Baptiste emploiera en parlant de Jésus, en Jn 1,29: "ἴδε ὁ ἀμνὸς τοῦ Θεοῦ ὁ αἴρων τὴν ἁμαρτίαν τοῦ κόσμου - Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde".
פשׁע [...] חטאה [...] עון- la transgression [...] le péché [...] d'iniquité: La transgression de la Loi.
Dans ces deux versets (comme dans le v.5), David utilise trois mots différents pour exprimer la réalité de son péché - comme dans le Ps 51,3-4 (voir à cette page):
- פּשׁע pesha‛ (traduit par "transgression");
- חטּאת khaṭṭâ'th (traduit par "péché");
- עון ‛âvôn (traduit par "iniquité").
Les vv.1b-2a sont cités en Rm 7,7-8.
ואין [...] רמיה - il n'y a point de fraude: Ce point peut concerner l'honnêteté de la conduite, ou la sincérité dans la confession du péché.

Verset 5.
   חטאתי אודיעך ועוני לא־כסיתי אמרתי אודה עלי פשׁעי ליהוה ואתה נשׂאת עון חטאתי סלה׃
Je t'ai fait connaître mon péché, je n'ai pas caché mon iniquité;
J'ai dit: J'avouerai mes transgressions à YHWH-l'Éternel!
Et tu as enlevé le poids de mon péché. - סלה Sélâh (Pause).
ואתה נשׂאת עון חטאתי - Et tu as enlevé le poids de mon péché: Le pardon de Dieu suit aussitôt la confession sincère des péchés.

Verset 7.
   אתה סתר לי מצר תצרני רני פלט תסובבני סלה׃
Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, Tu m'entoures de chants de délivrance. - סלה Sélâh (Pause).

Verset 10.
  רבים מכאובים לרשׁע והבוטח ביהוה חסד יסובבנו׃ 
Beaucoup de tourments attendent le méchant,
Mais celui qui se confie en YHWH-l'Éternel est environné de sa grâce.

Verset 11.
 שׂמחו ביהוה וגילו צדיקים והרנינו כל־ישׁרי־לב׃ 
Justes, réjouissez-vous en YHWH-l'Éternel et soyez dans l'allégresse!
Poussez des cris de joie, vous tous qui êtes droits de coeur!
________________________________________________________________________

• Ps 33 (hébraïque) /32 (LXX, Vulgate et liturgique), 1;12;18-20;22 
 
Les chants de louange des Pères retentissent encore, pour célébrer la Pâque.
_________________________________

• Ps 33/32,1;2b;3a;4-5;18-19

Action de grâce pour la fécondité de la Parole, et pour la communion dans la diversité.
_________________________________

• Ps 33  /32, 4-6 ;9 ;18 ;20-22
 
Fidèle, juste et bon : tel est Dieu depuis toujours et pour toujours.

_________________________________

• Ps 33 / 32 , 4-5;18-20;22.

Qui s'en remet, dans l'espérance, à l'amour de Dieu ne connaîtra pas la mort.
_________________________________

• Ps 33/32,4-5;18-20;22

L'Éternel accompagne fidèlement ceux qu'il a appelés à prendre la route. Nul ne sera jamais déçu de faire confiance à son amour.


Remarques:

Hymne à YHWH, le Créateur et le Sauveur de son peuple.
Il a peut-être été composé à la suite d'une délivrance nationale (vv.10-11;16-17; voir 2R 19; 2Ch 20,1-30).
Comme trois autres psaumes du "premier livret" (les Ps 1, 2 et 10), il sans suscription.
Le v.1 fait écho à 32,11.
On peut discerner en introduction un appel à la louange (vv.1-3) et en conclusion une réponse à cet appel (vv.20-22), qui encadrent le corps du psaume proclamant la grandeur et de la bonté d'YHWH.
   

Traduction et remarques:

Verset 1.
    רננו צדיקים ביהוה לישׁרים נאוה תהלה׃
Justes, réjouissez-vous en YHWH-l'Éternel!
La louange sied aux hommes droits.
צדיקים - Justes: L'adjectif (ici substantivé) צדּיק tsaddîyq "juste" (206 occurrences) dérive de la racine trilitère verbale צדק tsâdaq ("être juste, vrai, conforme"), attestée un peu plus de 500 fois dans le Premier Testament - la majorité des emplois étant répartie entre cet adjectif et deux substantifs: צדק tsedeq (119 occurrences; il indique un état, une situation) et צדקה tsedâqâh (160 occurrences; il implique une action, un mouvement vers l'autre, une relation).

Verset 2.
     הודו ליהוה בכנור בנבל עשׂור זמרו־לו׃
Célébrez YHWH-l'Éternel avec la harpe,
Célébrez-le avec le luth à dix cordes.
בכנור- avec la harpe: Le כּנּור kinnôr est un instrument à cordes. On traduit ce terme par "lyre", "harpe" ou "cithare".
Selon la Bible, יוּבל Yûbâl était "le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau (כנור ועוגב)" (Gn 4,21).
Lekinnôr était très utilisé à l'époque biblique au service du Temple (1Ch 15,16; 2Ch 5,12; etc.), dans les fêtes et les banquets (Is 5,12; etc.). Il accompagnait le chant des prophètes (1Ch 21,5; 1S 10,5); et il avait le pouvoir de réconforter dans les moments de dépression (1S 16,23).
Le kinnôr se jouait soit seul, soit accompagné d'instruments à cordes, à vent ou à percussion, ou encore dans un orchestre les comprenant tous.
Le nombre de ses cordes est inconnu. 
בנבל עשׂור -avec le luth à dix cordes: Le נבל nêbel est un instrument à corde. On traduit ce terme par "lyre", "luth" ou "cithare". Certains chercheurs pensent cependant que le nêbel était en peau, comme la cornemuse.
Lenêbel était utilisé en solo (Ps 71,22), avec une harpe (Ps 150,3), ou avec un orchestre complet (Is 5,12).
On l'utilisait au Temple et dans la vie séculaire.
Le nombre de ses cordes n'était pas fixe, mais ne dépassait pas dix. Un nêbel à dix cordes était appelé (comme ici) נבל עשׂור nêbel ‛âśôr, ou simplement עשׂור ‛âśôr (Ps 92,3).

Verset 3.
      שׁירו־לו שׁיר חדשׁ היטיבו נגן בתרועה׃
Chantez-lui un chant nouveau!
Faites retentir vos instruments et vos voix!

שׁיר חדשׁ - un chant nouveau:
-- (Rappel) La locution "שׁירו שׁיר" est un cas typique d'"accusatif d'objet interne".
-- Fréquemment mentionnés dans les Ps et ailleurs dans la TaNaKh (voir par ex. Ps 40,4;96,1;98,1;144,9;149,1 ou Is 42,10), les "chants nouveaux" constituent la réponse humaine (action de grâce) à l'œuvre libératrice de YHWH.

Verset 4.
כי־ישר דבר־יהוה וכל־מעשהו באמונה׃
כי־ car - ישר droite - דבר־ la parole de - יהוה YHWH - וכל־ et toute - מעשהו son œuvre - באמונה dans la foi
Car la parole de YHWH-l'Éternel est droite, et toute son œuvre est avec vérité.
ישר דבר־יהוה - la parole de YHWH-l'Éternel <est> droite:
-- (Rappel) Lorsque le verbe "être" n'a pas le sens fort d'"exister", mais seulement la valeur de copule, il n'est pas exprimé en hébreu.
-- Contrairement aux discours flatteurs et trompeurs des méchants, les paroles de YHWH sont claires et fiables (comp. 12,7;18,31;19,8-12;119).

Verset 5.
אהב צדקה ומשפט חסד יהוה מלאה הארץ׃
אהב aimant - צדקה justice - ומשפט et droit - חסד la fidélité de - יהוה YHWH - מלאה est remplie - הארץ la terre
Il aime la justice et le droit; la terre est pleine de la bonté de YHWH-l'Éternel.
Nous trouvons ici la "paire figée" (ou synthème) classique צדקה ומשפט
"la justice et le droit"; on trouve sa variante צדק ומשפט en Ps 89,15 et 97,2.
Sur צדקהTsedâqâh, le "rétablissement de la justice par l'aumône", voir cette page; sur משפט Mishpâṭ  le "jugement", le "droit", voir cette page.
חסד יהוה מלאה הארץ - la terre est pleine de la bonté de YHWH: La "חסד khêsêd" est l'un des attributs classiques de YHWH. Il la manifeste à toutes ses créatures (voir v.22;36,6-10;104,27-28).
-------

Verset 12.
    אשׁרי הגוי אשׁר־יהוה אלהיו העם בחר לנחלה לו׃ 
Heureuse la nation dont YHWH-l'Éternel est le Dieu!
Heureux le peuple qu'il choisit pour son héritage!
Le psalmiste souligne combien c'est un privilège pour Israël d'avoir YHWH pour Dieu, lui qui est souverain sur les cieux et la terre (vv.6-9), comme sur les nations humaines (vv.10-11;16-19). Israël est la part qu'il s'est choisie, qui lui appartient en propre (voir Dt 9,29; Ps 28,9).
-------

Verset 18.
הנה עין יהוה אל־יראיו למיחלים לחסדו׃
הנה voici - עין l'œil de - יהוה YHWH - אל־ vers - יראי ses "craignants" - למיחלים pour les espérants - לחסדו en sa fidélité
Voici, l'œil de YHWH-l'Éternel est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui s'attendent à sa bonté,
• יראיו - ceux qui le craignent: Sur la "crainte" de Dieu, voir ici.

Verset 19.
להציל ממות נפשם ולחיותם ברעב׃
Pour délivrer leur âme de la mort, et pour les conserver en vie durant la famine.

Versets 20-22.
נפשנו חכתה ליהוה עזרנו ומגננו הוא׃
Notre âme s'attend à l'Éternel; il est notre aide et notre bouclier.
 כי־בו ישׂמח לבנו כי בשׁם קדשׁו בטחנו׃
Car notre coeur se réjouira en lui, puisqu'en son saint nom nous avons mis notre confiance.
יהי־חסדך יהוה עלינו כאשר יחלנו לך׃
Que ta bonté, ô YHWH-Éternel! soit sur nous, selon que nous nous sommes attendus à toi.
Ces trois derniers vv. constituent sans doute la réponse du peuple à l'appel à la louange des vv.1-3, et à l'énoncé de la grandeur et de la bonté d'YHWH (vv.4-19).
Les verbes חכה kh'âkâh (v.20), בּטח bâṭakh' (v.21), et יחל yâkh'al (v.22) sont synonymes et présentent des retours de sonorités.

_______________________________________________________________________

• Ps 34 (hébraïque) /33 (LXX et liturgique), 2-9.

Les mots se bousculent sur les lèvres du croyant qui chante sa reconnaissance à Dieu :
- bénir,
- louer,
- glorifier,
- magnifier,
- exalter le Seigneur,
- goûter comme il est bon. 

Remarque :
Ce psaume est composé en acrostiche alphabétique (avec cependant quelque irrégularité) ; c'est-à-dire que chaque « verset » (en fait des segments bimembres) commence par l’une des 22 lettres (consonnes) de l’alphabet hébraïque, dans l’ordre :
אברכה
2.Je bénirai YHWH en tout temps, constamment sa louange à ma bouche ;
ביהוה
3.en YHWH  se glorifiera mon être, les humbles entendront et se réjouiront ;
גדלו
4.magnifiez  YHWH avec moi et exaltons ensemble son Nom ;
דרשתי
5.j’ai cherché  YHWH et il m’a répondu et de toutes mes épouvantes il m’a délivré ;
הביטו
6.ils ont regardé  vers lui et ils ont été resplendissants – et leurs faces – qu’ils ne soient pas confus ;
זה
7.celui-ci un pauvre a crié et YHWH a entendu et de toutes ses détresses il l’a sauvé ;
חנה
8.campant  le messager de YHWH autour de ceux qui le craignent, et il les libère ;
טעמו
9.goûtez et voyez que YHWH est bon, bonheur de l’homme, il se réfugie en lui
[...]
-------
       Rappel : Nous devrions plutôt dire que la division en versets de ce psaume s’est faite a posteriori (voir à cette page), en s’appuyant sur l'indication alphabétique.
Il est néanmoins à noter que:
- en bonne logique, la suscription ne devrait pas être numérotée comme un verset; la numérotation des versets devrait commencer à "אברכה" (voir ici): א alef => v.1;
- dans le Codex d'Alep, Aleppo Codex, qui ajoute un א alef-1 devant "לדוד - De David", la suscription est incluse dans le déroulement alphabétique; elle forme donc le v.1, avec le v.2 des autres versions; son v.2 (ביהוה) - qui, dans les autres versions, est le v.3 - commence bien par un ב beth-2;
- le v.6a: "הביטו אליו ונהרו ופניהם אל־יחפרו׃" commence en fait par la 5ème lettre: ה hé; et le v.6b par la 6ème: ו waw;
- le "v.23" était peut-être un refrain, ou une sorte de conclusion récapitulant tout le psaume, puisque l'alphabet hébraïque ne comporte que 22 lettres, et qu'il commence par la 17ème lettre de l'alphabet, le פ.  

       Pourquoi cette construction ?
1-         L’explication la plus simpliste consiste à parler de procédé artificiel d'un poète qui souhaite « faire joli ».
2-         Si l’on « avance » un peu plus loin dans la mentalité hébraïque – ainsi que l’ont fait Robert Lowth, dès le XVIIIème siècle, ou, plus près de nous, Charles L. Souvay en 1911 – on peut dire que ce procédé, que ce dernier met pourtant encore au nombre des « artifices stylistiques », nous « permet de retrouver quelque trace des lois qui présidaient à la versification hébraïque ».
3-         Si l’on approfondit encore cette réflexion, on constate que tous les textes acrostiches alphabétiques (des Psaumes, les Lamentations, le chapitre 31 de Proverbes) veulent exprimer une idée de totalité (n’oublions pas que les lettres hébraïques ont aussi une valeur numérique ; donner toutes les lettres, c’est exprimer la totalité numérique, donc quantitative).

Un tel texte est ainsi une sorte de « sommaire » (nous dirions « l’ABC ») spirituel du sujet traité – le plus souvent (comme ici) la louange de Dieu.
_________________________________

• Ps 34, 2-7: antienne: 9a.

Gloire et louange à Dieu ! Il accueille les pauvres de cœur et ses fils prodigues au repas pascal de chaque dimanche.
Dieu s'engage totalement dans ce qu'il dit. Dès lors, je suis sûr de voir la réalisation de sa promesse.
_________________________________

• Ps 34, 2-3;16;18-19;23: antienne: 7.

Bénir Dieu, le glorifier, le fêter est le propre d'un cœur de "pauvre".
Le Seigneur entend son appel et le sauve.

Sur ce psaume:
Ce psaume est attribué à David, comme l'indique sa suscription "לדוד".
C'est à la fois un psaume de reconnaissance à l'occasion de la délivrance d'un danger (voir ci-dessous la note sur le v.1); et un psaume d'instruction concernant la juste attitude du fidèle envers YHWH.
C'est un psaume alphabétique (voir à ce sujet l'introduction à ce psaume, ci-dessus), comme les Ps 9, 34, 111, 112, 119 et 145 - à quelques irrégularités près (voir ci-dessus, dans le "rappel").

Traduction et notes:

Verset 1.
    לדוד בשׁנותו את־טעמו לפני אבימלך ויגרשׁהו וילך׃
De David. Lorsqu'il contrefit l'insensé en présence d'Abimélek, et qu'il s'en alla, chassé par lui.
Sur les circonstances évoquées, voir 1S 21,10-16. En fait, le nom du roi était Akish (Abimélek étant le nom d'une dynastie de rois philistins: voir Gn 20,2; 21,22-23; 26,1); c'était le roi philistin de Gath, auprès duquel David, craignant Saül, avait trouvé refuge avec sa famille; assigné par lui à résidence à Ciqlag, il s'était mis à son service, sans cependant jamais attaquer les Hébreux (1S 27 et 29).


Verset 2.
 אברכה את־יהוה בכל־עת תמיד תהלתו בפי׃
Je bénirai YHWH-Adonaï en tout temps;
Sa louange sera toujours dans ma bouche.

Verset 3.
 ביהוה תתהלל נפשׁי ישׁמעו ענוים וישׂמחו׃
Que mon âme se glorifie en YHWH-Adonaï!
Que les malheureux écoutent et se réjouissent!
• ענוים - les malheureux: Voir cette page. Le mot ענו ânâw ou עניו  ‛ânâyw est traduit par "le malheureux", "l'humble", "l'affligé" (le pluriel, que l'on trouve ici, ענוים "les anawim" est souvent employé en français sous cette forme simplement transcrite); c'est celui qui, ayant conscience qu'il ne peut pas s'en sortir par lui-même, se confie totalement en Dieu (v.7).
Le terme désigne en effet tous ceux qui n'ont pas de représentant (au plan social, juridique, religieux, etc.), en particulier les veuves, les orphelins, les pauvres, les étrangers. Dieu est leur représentant, il est le "juste juge" qui les protège lorsque les hommes ne pratiquent pas la צדקה tsedâqâh. Le terme "צדיקים - les justes" est d'ailleurs employé au v.16.  

Verset 4.
 גדלו ליהוה אתי ונרוממה שׁמו יחדו׃ 
Exaltez avec moi YHWH-Adonaï!
Célébrons tous son nom!

Verset 5.
 דרשׁתי את־יהוה וענני ומכל־מגורותי הצילני׃
J'ai cherché YHWH-Adonaï, et il m'a répondu;
Il m'a délivré de toutes mes frayeurs.

Verset 6.
הביטו אליו ונהרו ופניהם אל־יחפרו׃
Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie,
Et le visage ne se couvre pas de honte.
Certains manuscrits hébreux et LXX écrivent: "Regardez vers lui et rayonnez de joie, et que vos visages ne rougissent plus de honte".

Verset 7.
זה עני קרא ויהוה שׁמע ומכל־צרותיו הושׁיעו
Quand un malheureux crie, YHWH-Adonaï entend,
Et il le sauve de toutes ses détresses. 

Verset 9a.
טעמו וראו כי־טוב יהוה
Sentez et voyez combien YHWH-Adonaï est bon!

Verset 16.
עיני יהוה אל־צדיקים ואזניו אל־שׁועתם׃
Les yeux de YHWH-Adonaï sont sur les justes,
Et ses oreilles sont attentives à leurs cris.

Verset 18.
 צעקו ויהוה שׁמע ומכל־צרותם הצילם׃
Quand [les justes] crient,
YHWH-Adonaï
entend,
Et il les délivre de toutes leurs détresses;

Verset 19.
 קרוב יהוה לנשׁברי־לב ואת־דכאי־רוח יושׁיע׃
YHWH-Adonaï
est près de ceux qui ont le coeur brisé,
Et il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement.

Verset 23.
 פודה יהוה נפשׁ עבדיו ולא יאשׁמו כל־החסים בו׃
YHWH-Adonaï
délivre l'âme de ses serviteurs,
Et tous ceux qui l'ont pour refuge échappent au châtiment.
החסים-ceux qui l'ont pour refuge: Dieu - "roc solide", "refuge", "bouclier", "forteresse" - est stable, inébranlable, toujours fiable; on peut toujours compter sur Lui, dans tous les dangers.
On retrouve ces images tout au long de la TaNaKh, par ex. en Gn 15,1; Dt 32,4; Ps 3,4; 18,3; 95,1... 

_________________________________

• Ps 34 (hébraïque) /33 (LXX et liturgique), 2-3;10-15. Antienne: 9a

Éviter le mal, faire le bien, rechercher la paix: le secret de l'intelligence et du bonheur, dévoilé par la Sagesse divine (voir Pr 9,1-6 à cette page)

Psaume alphabétique (voir plus haut):
אברכה
2.Je bénirai YHWH en tout temps, constamment sa louange à ma bouche ;
ביהוה
3.en YHWH  se glorifiera mon être, les humbles entendront et se réjouiront ;
יראו
10.Craignez YHWH, vous ses saints - car rien ne manque pour ceux qui le craignent;
כפירים
11.Les lionceaux sont en disette et ils ont faim - et ceux qui cherchent YHWH ne manqueront d'aucun bien;
לכו־בנים
12.Allez, fils, écoutez-moi: je vous enseignerai la crainte de YHWH;
מי־האיש
13.Qui [est] l'homme? celui qui prend plaisir à la vie, aimant les jours pour voir le bien;
נצר
14.Préserve ta langue, loin du mal, et tes lèvres, de proférer la tromperie;
סור
15.Détourne-toi loin du mal et fais le bien, recherche la paix et poursuis-la.
________________________________________________________________

• Ps 40/39,2ab;4ab;7-9;10b;11c

Remarques:
Sur le Ps 40:
Prière de reconnaissance dans sa première partie (vv.1-12), ce psaume se transforme en prière d'appel au secours dans la seconde (vv.12-18).
Les vv.14-18 se retrouvent, avec de légères variantes, dans le Ps 70.
La suscription
למנצח לדוד מזמור׃
est relativement complexe; en effet:
• Le préfixe prépositionnel "ל" (employé à deux reprises) a des sens variés:
- Il peut exprimer le but (comme LXX, qui traduit le 1er "ל" par "Εἰς" + accusatif), l'attribution (comme LXX, qui traduit le 2ème "ל" par le datif); ainsi, "לדוד" signifierait "pour David";
- quant à la Vulgate, elle choisit parfois "In" + accusatif (c'est le cas pour le 1er "ל"); or c'est la tournure qu'utilisèrent plus tard les Pères de l'Eglise pour introduire leurs commentaires sur les Livres bibliques: "In Esaiam" par ex. (et non "De", qui introduirait un nom commun); on pourrait alors traduire par "sur", "au sujet de" - ce qui n'aurait aucun sens ici compte tenu du substantif introduit ("נצח nâtsakh'").
- Mais dans une tournure passive, il peut introduire le complément d'agent; la plupart des traducteurs, sous-entendant "écrit par", donne donc: "de" ("לדוד" signifierait alors "de David").
• Le préfixe prépositionnel "מ" (pour "מן min") exprime l'origine, ce qui tend à renforcer la valeur de complément d'agent; on traduit donc également "למ" par "de".
• Le verbe-racine "נצחnâtsakh'" exprime l'action de briller, le fait d'être visible de loin; d'où celui d'être éminent; il désigne donc un "chef"; et, en particulier, ceux qui dirigent les services du Temple - d'où, ici le "chef des chantres".
• Mais LXX traduit "Εἰς τὸ τέλος" - et, à sa suite, Vulgate traduit "In finem"...
Le terme "מזמור mizmôr"désigne d’abord de la « musique instrumentale » ; puis un « poème mis en musique » ; d’où, génériquement, un « psaume ».
Certaines traductions font de "לדוד" le complément de "מזמור", et traduisent "Du chef de chœur.Psaume de David"; et la plupart des traductions françaises (ignorant ainsi le préfixe "מ") donne "Au chef de
chœur.Psaume de David".
• Mais rien ne justifiant ce rapport entre les deux termes, la traduction la plus logique linguistiquement pour "למנצח לדוד מזמור" est donc "Du chef de chœur; pour David*; psaume".
*Voir v.8.
Si le texte liturgique omet le v.3, je le donne ici, afin de rendre sa cohérence au passage . 

Traduction et notes:

Verset 2.
  קוה קויתי יהוה ויט אלי וישׁמע שׁועתי׃
J'ai attendu patiemment YHWH-l'Éternel; et il s'est penché vers moi, et a entendu mon cri.
קוה קויתי-J'ai attendu patiemment: Litt. "קוה espérer -קויתיj'ai espéré" => "j'ai espéré espérer", infinitif absolu à valeur intensive => "j'ai espéré, j'ai attendu patiemment".

Verset 3.
   ויעלני מבור שׁאון מטיט היון ויקם על־סלע רגלי כונן אשׁרי׃
Il m'a fait monter hors d'une citerne de destruction, hors d'une fondrière de boue; et il a mis mes pieds sur un roc, il a affermi mes pas.
Joseph (Gn 37,24) et Jérémie (Jr 38,6) ont vécu l'expérience de "la citerne", de la "boue".
Les vv.2-3 peuvent également rappeler Ps 31,3.

Verset 4.
    ויתן בפי שׁיר חדשׁ תהלה לאלהינו יראו רבים וייראו ויבטחו ביהוה׃
Et il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, la louange de notre Dieu. Plusieurs le verront, et craindront et se confieront en YHWH-l'Éternel.
שׁיר חדשׁ-un cantique nouveau: Fréquemment mentionnés dans les Ps et ailleurs dans la TaNaKh (voir par ex. Ps 33,3;96,1;98,1;144,9;149,1 ou Is 42,10) de tels chants constituent la réponse humaine (action de grâce) à l'œuvre libératrice de YHWH.
וייראו ויבטחו ביהוה-et craindront et se confieront en YHWH: Sur le sens du verbe "יראyârê'" - voir en cliquant ici, et cette page. On retrouve ici les deux fondements de la piété d'Israël: la "crainte" (le respect) de YHWH et la confiance en Lui (voir par ex. Ps 15,4;19,10;22,26-28;34,10;58,12).

Verset 7.
זבח ומנחה לא־חפצת אזנים כרית לי עולה וחטאה לא שׁאלת׃
Au sacrifice et à l'offrande tu n'as pas pris plaisir: tu as creusé mes oreilles; tu n'as pas demandé d'holocauste ni de sacrifice pour le péché.
זבח ומנחה-sacrifice et offrande; עולה וחטאה-holocauste et sacrifice pour le péché:
- Le mot "
זבחzebakh'" dérive du verbe-racine "זבחzâbakh'", qui signifie "tuer", "massacrer"; il désigne donc l'offrande de la chair d'un animal sacrifié.
- Le mot "מנחהminkh'âh" désigne une oblation, une offrande - généralement non animale.
- Le mot "עולה‛ôlâh" est le participe actif féminin du verbe-racine "עלה ‛âlâh", qui signifie "s'élever"; il désigne donc l'holocauste, c'est-à-dire le fait de
brûler intégralement la chair d'un animal sacrifié, dont la fumée "s'élève" vers le ciel.
- Le mot "חטאהkh'ăṭâ'âh" désigne d'abord l'offense, puis le sacrifice expiatoire.
L'authenticité de la conduite et l'obéissance à la volonté divine priment, aux yeux de Dieu, sur le respect des lois rituelles (voir Ps 50,8-10;51,18-21;69, 31-32; mais aussi 1S 15,22; Is 1,10-17; Am 5,21-24; Mi 6,6-8).
אזנים כרית לי-tu as creusé des oreilles pour moi: Le verbe-racine "כּרהkârâh" signifie "creuser", "percer", "ouvrir". 
Cette
locution peut donc se référer
- soit à la guérison de la surdité humaine à la voix de Dieu (voir Pr 28,9; Is 48,8;50,4-5);
- soit à la cérémonie durant laquelle on perçait l'oreille du serviteur déclarant vouloir servir son maître jusqu'à la fin de ses jours (Ex 21,6; Dt 15,17).
Dans les deux cas, il s'agit d'une volonté d'écoute et d'obéissance.

Verset 8.
    אז אמרתי הנה־באתי במגלת־ספר כתוב עלי׃
Alors j'ai dit: Voici, je suis venu avec un rouleau de livre écrit à mon sujet.
מגלת־ספר כתוב עלי-un rouleau de livre écrit à mon sujet:
- Une "מגלּהmegillâh" est le rouleau sur lequel est écrit un "ספרsêpher", un Livre de la TaNaKh (voir à cette page).
- Ce verset se réfère probablement à l'engagement du roi David envers YHWH lors de son intronisation, et en particulier à l'exemplaire de la Loi remise au roi à cette occasion - ce qui confirmerait la traduction "Du chef de chœur; pour David; psaume" de la suscription: le chef des chantres aurait bien composé ce psaume "pour" David - voir v.9b; Dt 17,18-20; 2R 11,12; comp.1R 2,3.
- En exerçant la royauté dans l'obéissance à YHWH, David apparaît comme une préfiguration du משׁיח  mâshîyakh'-Messie qui se montrera pleinement obéissant à l'Éternel.

Verset 9.
    לעשׂות־רצונך אלהי חפצתי ותורתך בתוך מעי׃
C'est mes délices, ô mon Dieu, de faire ce qui est ton bon plaisir, et ta Torah est au dedans de mes entrailles.

Verset 10.
    בשׂרתי צדק בקהל רב הנה שׂפתי לא אכלא יהוה אתה ידעת׃
J'ai annoncé la justice dans la grande assemblée; voici, je n'ai point retenu mes lèvres, Éternel! tu le sais.
צדק-la justice:Sur les termes "צדקtsedeq" et "צדקהtsedâqâh" (צדקתך-ta justice au v. suivant), voir cette page.

Verset 11.
    צדקתך לא־כסיתי בתוך לבי אמונתך ותשׁועתך אמרתי לא־כחדתי חסדך ואמתך לקהל רב׃
Je n'ai point caché ta justice au dedans de mon coeur; j'ai parlé de ta fidélité et de ton salut; je n'ai point celé ta bonté et ta vérité dans lagrande assemblée.
אמונתך ותשׁועתך-ta fidélité et ton salut; חסדך ואמתך -ta bonté et ta vérité:
Paires figées classiques - en particulier dans les Psaumes - pour caractériser la bienveillance d'YHWH.
________________________________________________________________

• Ps 45 / 44, 11-12;-13b-16.

Sur ce psaume:
Ce psaume appartient aux "psaumes royaux" - composés pour rendre hommage aux rois de la lignée davidique à l'occasion d'événements particuliers (intronisation, anniversaire de l'accession au trône, mariage princier, etc.).
Celui-ci était chanté en l'honneur du roi à l'occasion de son mariage avec une princesse étrangère (v.11).
La première partie du psaume s'adresse au roi (vv.2-10), la deuxième à son épouse (vv.11-16).


Traduction et notes:

Verset 11.
 שׁמעי־בת וראי והטי אזנך ושׁכחי עמך ובית אביך׃
Écoute, ma fille, vois, et prête l'oreille;
Oublie ton peuple et la maison de ton père.
שׁכחי עמך ובית אביך - Oublie ton peuple et la maison de ton père: Il s'agit donc d'une princesse étrangère (comp. Gn 2,24; 12,1).

Verset 12.
 ויתאו המלך יפיך כי־הוא אדניך והשׁתחוי־לו׃
Le roi porte ses désirs sur ta beauté;
Puisqu'il est ton seigneur, rends-lui tes hommages.

Verset 13.
 ובת־צר במנחה פניך יחלו עשׁירי עם׃
Et, avec des présents, la fille de Tyr,
Les plus riches du peuple rechercheront ta faveur.
בת־צר - la fille de Tyr: La ville de Tyr (aujourd'hui au Liban), centre commercial important sur la Méditerranée, était renommée pour ses richesses(Is 23; Ez 26,1-28,19). Le roi de Tyr fut le premier à reconnaître la dynastie davidique (2S 5,11); Salomon a été en relation suivie avec lui (1R 5,15; 9,10-14;26-28).
Ici, elle symbolise les richesses du monde apportées en hommage à la fiancée du roi.

Verset 14.
  כל־כבודה בת־מלך פנימה ממשׁבצות זהב לבושׁה׃
Toute resplendissante est la fille du roi dans l'intérieur du palais;
Elle porte un vêtement tissé d'or.
A la beauté parfaite du roi correspond celle de son épouse qui, parée de ses plus riches vêtements, attend le moment où elle sera amenée auprès du roi, son époux (voir la page sur le mariage aux temps biblique).

Versets 15-16.
 לרקמות תובל למלך בתולות אחריה רעותיה מובאות לך׃
Elle est présentée au roi, vêtue de ses habits brodés,
Et suivie des jeunes filles, ses compagnes, qui sont amenées auprès de toi;
תובלנה בשׂמחת וגיל תבאינה בהיכל מלך׃
On les introduit au milieu des réjouissances et de l'allégresse,
Elles entrent dans le palais du roi.
_________________________________________________________________________

• Ps 46 (hébraïque) / 45 (LXX, Vulgate  et liturgique), 2-3b;4-5;3c/7/12;9.

De Dieu jaillissent des sources d'eau vive qui nous régénèrent tous.
On pense à la vision d'Ézéchiel (47,1-12).
Les chrétiens penseront à l'eau jaillie du cœur du Christ, transpercé par la lance du soldat romain.
_________________________________________________________________________


• Ps 47 /46, 2-3;6-9.

Le règne de Dieu vient dans le monde.

Sur ce psaume:
Ce psaume, qui célèbre YHWH comme le Roi de toute la terre, est apparenté aux "chants du Règne" (Ps 93; 96-99). Il anticipe le triomphe final de Dieu sur toutes les nations lorsqu'il sera reconnu Roi de toute la terre.
Il a peut-être été composé à l'occasion du transfert de l'Arche d'Alliance à Jérusalem (v.6; voir 2S 6: illustration ici) après les victoires de David qui ont achevé la conquête de la Terre promise, et lui ont assujetti de nombreux peuples (v.4; voir 2S 5; 8).
A une époque plus tardive, il a été incorporé à la liturgie synagogale pour la célébration de Roch HaChana (à cause de la mention du shofar au v.6; voir Lv 23,24sqq).
Les Églises chrétiennes utilisent ce psaume lors de la célébration de l'Ascension (puisqu'il est question de "la montée" de Dieu au v.6).


Traduction intégrale et notes:

Verset 1.
 למנצח לבני־קרח מזמור׃
Au chef des chantres. Des fils de Qoré. Psaume.
• בני־קרחfils de Qoré: Les Qoréites, ou descendants de Qoré (lui-même descendant de Lévi; Ex 6,24; Nb 16; 26,11) devinrent musiciens dans le tabernacle (1Ch 6,18;22) et portiers (1Ch 26,1). Leur chef, du temps de David, était Hémân (Ps 88,1).
Ils sont également mentionnés comme chantres au temps du roi Josaphat (2Ch 20,19).
Les Ps 42-49 ainsi que 84-85 et 87-88 leur sont attribués.

Verset 2.
 כל־העמים תקעו־כף הריעו לאלהים בקול רנה׃
Vous tous, peuples, battez des mains!
Poussez vers Dieu des cris de joie!
תקעו־כף - battez des mains: Comme lors de l'intronisation d'un roi (voir 2R 11,12; Ps 98,8) ou de grandes réjouissances (Is 55,12).

Verset 3.
 כי־יהוה עליון נורא מלך גדול על־כל־הארץ׃
Car YHWH-l'Éternel, le Très Haut, est redoutable,
Il est un grand roi sur toute la terre. 

Verset 4.
 ידבר עמים תחתינו ולאמים תחת רגלינו׃
Il nous assujettit des peuples,
Il met des nations sous nos pieds;
 
Verset 5.
 יבחר־לנו את־נחלתנו את גאון יעקב אשׁר־אהב סלה׃
Il nous choisit notre héritage,
La gloire de Jacob qu'il aime. Sélâh (= Pause).
נחלתנו- notre héritage: C'est-à-dire la Terre promise.

Verset 6.
  עלה אלהים בתרועה יהוה בקול שׁופר׃
Dieu monte au milieu des cris de triomphe,
YHWH-l'Éternel s'avance au son du shofar.
עלה אלהים- Dieu monte: Ce psaume fait soit allusion à un événement ponctuel (cf. supra, présentation du psaume), soit à une cérémonie commémorant cet événement: l'entrée de Dieu dans son Temple, l'Arche étant son "trône" (v.9).
שׁופר- shofar: Voir cette page. Comp. 81,4; 98,6; 150,3.

Verset 7.
   זמרו אלהים זמרו זמרו למלכנו זמרו׃
Chantez à Dieu, chantez!
Chantez à notre roi, chantez!
זמרו- chantez: Cette exhortation est prononcée quatre fois: on peut y voir une volonté d'universalisme, les peuples des quatre points de la terre sont invités à louer YHWH-l'Éternel.

Verset 8.
   כי מלך כל־הארץ אלהים זמרו משׂכיל׃
Car Dieu est roi de toute la terre:
Chantez un cantique avec votre réflexion!

Verset 9.
   מלך אלהים על־גוים אלהים ישׁב על־כסא קדשׁו׃ 
Dieu règne sur les nations,
Dieu a pour siège son saint trône.
כסא קדשׁו- son saint trône
- Le mot כּסּה ou כּסּא  kissê' a pour sens étymologique "couvert"; il désigne ce qui comporte un dais - d'où, par ex. un "trône". On peut rapprocher cette étymologie de la représentation de la Présence divine (dans le Temple par exemple) dans les icônes par une tenture rouge.
- En fait, le mot désigne le Saint des Saints, où "trône" YHWH (comp. Ps 9,12: le Temple de Jérusalem, sur le mont Sion, est comme la réplique terrestre de la demeure céleste de Dieu (comp. Ex 25,9); de là, ce dernier intervient dans l'histoire des hommes et gouverne la terre (voir 3,5; 20,3; 48 et en part. 48,3). Voir aussi Jr 17,12.

Verset 10.
   נדיבי עמים נאספו עם אלהי אברהם כי לאלהים מגני־ארץ מאד נעלה׃ ׃
Les princes des peuples se réunissent,
Un peuple, Dieu d'Abraham;
Car à Dieu sont les boucliers de la terre:
Il est souverainement élevé.
עם אלהי אברהם- Un peuple, Dieu d'Abraham: Ainsi se réalise la promesse faite à Abraham, selon laquelle tous les peuples de la terre seront bénis à travers lui (Gn 12,2-3; 17,4-6; 22,17-18).
Les mots עם‛am "peuple" et עם ‛im "avec" ont la même forme lorsqu'ils ne sont pas vocalisés; c'est pourquoi la LXX (et, d'après elle, la Vulgate) et la syriaque ont traduit: "les princes des peuples se réunissent au Dieu d'Abraham".
מגני־ארץ - les boucliers de la terre: La métaphore du "bouclier" pour désigner les rois (comp. 84,10; 89,19) est courante: les rois protègent leurs peuples comme des boucliers protègent les soldats.
_________________________________________________________________________


• Ps 51(hébraïque) / 50 (LXX - Vulgate - liturgique), 3-4; 12-15


Les mots et expressions se bousculent dans ce psaume pour évoquer ce que le pécheur attend de Dieu:
- effacer les péchés,
- laver,
- purifier,
- renouveler,
- raffermir,
- soutenir,
le tout par "son Esprit Saint".


Étude historique et rhétorique (intertextuelle) de ce Psaume:


• Contexte historique; de 2S 11-12 au Ps 51.
Comme beaucoup d'autres psaumes, le Ps 51/50 porte une suscription qui l'attribue au roi David.
Mais la suite de la suscription indique que celui-ci aurait été proclamé dans une circonstance bien particulière de la vie du roi : « quand vint vers lui le prophète Nathan, après qu’il (= David) fut venu vers Bethsabée ».
Ce serait donc la prière du roi après qu’il eut fait tuer Urie, le mari de celle qu’il avait séduite et qui était enceinte de lui – et que le prophète Nathan, envoyé par Dieu, l’eut amené à reconnaître son péché (ce qui est rapporté en 2S 11-12).
(Toute l’histoire de « David et Bethsabée » est, par ailleurs, narrée par une extraordinaire - car complète et parfaitement conservée - série de tapisseries portant cet intitulé, et rassemblées au Musée de la Renaissance à Écouen.) 
Le lien le plus clair entre le récit et le psaume est marqué ici par le verset 6 :
« Contre toi, toi seul j’ai péché ;
Ce qui est mal à tes yeux je l’ai fait »:
Dans le récit, après la longue accusation de Dieu transmise par le prophète (2S 12,7-12), la confession du roi est réduite à l’essentiel : « J’ai péché contre le Seigneur » (2S 12,13), cf. le verset 6a du psaume ; tandis que son verset 6b reprend  exactement les termes de l’accusation formulée en 2S 12,9 : « Pourquoi as-tu méprisé la parole de Dieu en faisant ce qui est mal à ses yeux ? »
C’est en effet le reproche du Seigneur qui ouvre les yeux de l’homme : il peut alors reconnaître que le mal qu’il a commis était un péché « contre le Seigneur », et pas seulement contre un autre homme.
Accusation et confession se succèdent dans le récit de 2S.


• Les Ps 50/49 et 51/50.
Par ailleurs, il est reconnu que le Ps 51/50 entretient une relation du même ordre avec le Ps 50/49.
Le grand nombre de mots que les deux psaumes ont en commun (26 racines différentes communes aux deux psaumes ; 80 occurrences au total  de ces 26 racines!) n’est que l’indice « quantitatif » du rapport structurel les unissant: le premier est une accusation dans laquelle Dieu interpelle son peuple, puis l’appelle à confesser son péché et à se convertir, tandis que le second est la réponse de l’accusé, en la personne de son roi, qui reconnaît sa faute et la grande justice de son accusateur, puis implore son pardon.
Les deux psaumes forment donc une paire où s’articulent les deux moments de la controverse bilatérale (ריב « rîb » en hébreu) entre Dieu et son peuple; ils doivent donc être lus ensemble.
• Mais il est aussi une autre allusion, au cœur même du psaume (verset 12):
(traduction littérale, mettant en évidence le parallélisme, procédé très fréquent d'insistance dans le Premier Testament, et en particulier dans les psaumes)
« Un cœur    ¦ pur   ¦ crée        ¦ pour moi, 
                            ¦¦ Elohim, ¦¦
Et un esprit  ¦ sûr   ¦ renouvelle ¦ en mon sein ».

Scènes de la vie de David - Hans S. Beham - 1534 - Musée du Louvre, Paris.
Quatre épisodes de la vie de David occupent les quatre parties triangulaires d'un dessus de table exécuté pour le cardinal Albert de Brandebourg, archevêque de Mayence.

Ici, trois de ces scènes:
- Bethsabée au bain - David l'observe de sa terrasse, à droite:
- David envoie Urie au siège de Rabbath:
- Le prophète Nathân face à David:

• Le Ps51/50 et les Prophètes.
Ez 36 annonce (versets 16-19) que le peuple qui avait été déporté à Babylone à cause de son péché  sera « purifié » et recevra un « cœur » et un « esprit » « nouveaux » (les mots entre guillemets se retrouvent dans le Ps 51/50) ; il continue:
« Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés ; de toutes vos souillures et de toutes vos ordures je vous purifierai.
Et je donnerai ¦ à vous          ¦  un cœur   ¦ nouveau,
Et je donnerai ¦ en votre sein  ¦  un esprit  ¦ nouveau,
J’ôterai de votre chair le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous. » (Ez 36, 25-27 ; voir aussi Ez 11,19 ; Jr 31,33).
Ces versets d’Ézéchiel appartiennent à un ensemble de textes où Dieu annonce qu’il va conclure avec son peuple une « nouvelle alliance », présentée comme une nouvelle création : « Ne vous souvenez plus des événements anciens, ne pensez plus aux choses passées, voici que je vais faire toute chose nouvelle » (Is 43,18-19) ; « car voici que je vais créer des cieux nouveaux et une terre nouvelle ; on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit. » (Is 65,17).
Les deux verbes du verset central du Ps 51/50, «créer » et « renouveler », indiquent donc que ce psaume appartient bien aux «textes de Nouvelle Alliance ».
_______________________


• Ps 51,3-6a;12-14;17.


La prise de conscience du péché est vaine si elle ne conduit pas à se tourner vers la miséricorde de Dieu.
Lui seul en effet peut donner la paix par la purification du cœur.
_______________________

• Ps 51,3-4;12-13;17;19.

Les expressions "prendre pitié", "faire miséricorde", évoquent le geste de s'incliner, de "descendre vers".
La miséricorde est l'un des maîtres-mots de l'Alliance; c'est l'amour paternel animé de générosité active, qui "prend aux entrailles".


Sur ce psaume:
Voir une introduction et une étude stylistique ci-dessus.
Ce psaume est attribué à David par sa suscription (v.1):
למנצח מזמור לדוד׃
"Au chef des chantres. Psaume de David."
Mais il a été composé en une occasion bien particulière (v.2):
 בבוא־אליו נתן הנביא כאשׁר־בא אל־בת־שׁבע׃
"Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé vers Bethsabée." Sur ces faits, voir la présentation indiquée ci-dessus, ainsi que 2S 11,1 - 12,25.
Ce psaume est donc un psaume d'humilité - très utilisé par la tradition chrétienne comme psaume de pénitence; son antienne est alors "Pitié, Seigneur, car nous avons péché".
Il exprime avec force et beauté le regret de l'homme pécheur concernant la faute commise, sa demande de pardon à Dieu, et sa volonté de changer d'attitude.
Par le ton et les termes employés, on peut le rapprocher du Ps 6, également attribué à David, par lequel ce dernier demande à Dieu la guérison du corps comme il demande ici la guérison de l'âme.


Traduction et remarques:
 
Versets 3-4.
חנני אלהים כחסדך כרב רחמיך מחה פשׁעי׃
O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté;
Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;
הרבה כבסני מעוני ומחטאתי טהרני׃
Lave-moi complètement de mon iniquité,
Et purifie-moi de mon péché.
Dans ces deux versets, le psalmiste utilise trois mots différents pour exprimer la réalité du péché - comme dans le Ps 32,1-2;5:
- פּשׁע pesha‛ (traduit par "transgression");
- עון ‛âvôn (traduit par "iniquité");
- חטּאת khaṭṭâ'th (traduit par "péché").
Et il souligne deux attributs divins:
- sa bonté (חסד khêsêd),
- sa miséricorde (ou sa compassion: רחם rakham),
sur lesquels David se fonde pour obtenir son pardon.


Versets 5-6.
כי־פשׁעי אני אדע וחטאתי נגדי תמיד׃
Car je reconnais mes transgressions,
Et mon péché est constamment devant moi.
לך לבדך חטאתי והרע בעיניך עשׂיתי למען תצדק בדברך תזכה בשׁפטך׃
J'ai péché contre toi seul,
Et j'ai fait ce qui est mal à tes yeux,
En sorte que tu seras juste dans ta sentence,
Sans reproche dans ton jugement.
לך לבדך - J'ai péché contre toi seul: L'esprit du psalmiste est avant tout préoccupé par sa transgression de la Loi et sa désobéissance envers Dieu (cf. Ex 20,13-14;17) qu'il a offensé et déshonoré. Bien entendu, David a également péché contre Bethsabée, qu'il a séduite, et contre Urie, qu'il a envoyé à la mort.
• למען תצדק בדברך תזכה בשׁפטך - En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement: David accepte d'autant mieux le jugement divin qu'il sait que ce dernier lavera l'offense qu'il a faite à Dieu, le déshonneur qu'il lui a infligé (David avait été choisi et oint par Dieu). La traduction de cette phrase par la LXX, ὅπως ἂν δικαιωθῇς ἐν τοῖς λόγοις σου καὶ νικήσῃς ἐν τῷ κρίνεσθαί σε, sera citée en Rm 3,4.


Verset 12.
לב טהור ברא־לי אלהים ורוח נכון חדשׁ בקרבי׃
O Dieu! crée en moi un cœur pur,
Renouvelle en moi un esprit bien disposé.
David a conscience de la nécessité d'une purification et d'une transformation intérieures, que Dieu seul peut opérer. On peut rapprocher ce thème de ceux
- de la circoncision du cœur (voir les pages sur "Le cœur dans la Bible", et en particulier celle-ci; et Dt 10,16),
- de l'intériorisation de la Loi (voir Dt 6,6; Jr 31,31-34; Ez 36,24-28).
Voir aussi Ez 11,19; 18,31; 36,26-27; Jr 24,7; 32,39.
Cette œuvre de purification et de transformation est permanente et la faute de David démontre bien son inachèvement: c'est la reprise et la poursuite de ce processus que David demande ici.


Verset 13.
אל־תשׁליכני מלפניך ורוח קדשׁך אל־תקח ממני׃
Ne me rejette pas loin de ta face,
Ne me retire pas ton esprit saint.
רוח קדשׁך אל־תקח ממני - Ne me retire pas ton esprit saint:
- David pense certainement à l'expérience de son prédécesseur, Saül. L'Esprit lui avait été accordé en vue de l'exercice de la royauté, puis retiré lors du rejet de ce roi par Dieu (1S 10,6; 11,6; 16,3; 2S 7,15).
- Mais, dans le contexte présent, c'est beaucoup plus qui est en jeu. David demande en effet à être purifié du péché (v.9), ce qui vise non seulement le pardon des fautes (v.11) mais aussi une transformation intérieure (vv.8;12): David comprend que sa faute entrave l'œuvre de renouvellement commencée en lui par l'Esprit.
L'expression "רוח קדשׁ Esprit Saint" ne se retrouve dans le Premier Testament qu'en Is 63,10-11.


Verset 14.
השׁיבה לי שׂשׂון ישׁעך ורוח נדיבה תסמכני׃ 
Rends-moi la joie de ton salut,
Et qu'un esprit de bonne volonté me soutienne!

Verset 17.
אדני שׂפתי תפתח ופי יגיד תהלתך׃
Seigneur! ouvre mes lèvres,
Et ma bouche publiera ta louange.
שׂפתי תפתח - ouvre mes lèvres: David demande à Dieu d'ôter son sentiment de culpabilité qui tient ses lèvres closes.
Il est à noter que ce verset sert d'ouverture à la première prière matinale des chrétiens, dans la "liturgie des Heures".

Verset 19.
זבחי אלהים רוח נשׁברה לב־נשׁבר ונדכה אלהים לא תבזה׃
Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c'est un esprit brisé:
O Dieu! tu ne dédaignes pas un coeur brisé et contrit.
זבחי אלהים - Les sacrifices qui sont agréables à Dieu: Litt. "les sacrifices de Dieu" (זבחי étant le pluriel de זבח zebakh' à l'état construit); LXX, par le datif, explicite un peu plus que l'hébreu: "θυσία τῷ θεῷ", litt. "des sacrifices pour Dieu"; de même en Vulgate: "sacrificium Deo", litt. "un sacrifice pour Dieu".
________________________________________________________________________


• Ps 54 (hébraïque) /53 (LXX et liturgique), 3-5;7b;6-8.


Un vivant portrait de notre Dieu: il écoute et aide, rend justice et sauve: il est bon!


Remarques rhétoriques:
1. Le verset 3 présente à la fois un synthème: "שמ - nom" et "בגבורת - vaillance"; et un hendiadys, puisque "le nom et la vaillance", juxtaposés en hébreu, sont en fait sémantiquement "subordonnés": "la puissance de ton nom"  
2. Au verset 4 on trouve le verbe שָׁמַע - sh'ma, célèbre parce qu'il ouvre la prière juive la plus connue et la plus prononcée: le sh'ma Israel.
3. Aux versets 5 et 6, le mot נפש désigne l'être profond, l'âme humaine.
4. Au verset 5, "Mettre devant soi, en face de soi" signifie "se mettre en présence de".
5. Au verset 7, on note un qéré-kétiv: kétiv (leçon écrite, mais non lisible) ישוב; qéré (leçon orale, corrigée par les massorètes) ישיב
6. Au verset 8, le mot בנדבה peut avoir deux valeurs, subjective et objective (comme la locution latine bien connue "homo bonae voluntatis" - qui peut signifier "homme de bonne volonté", qui aime, qui veut faire le bien, ou "homme qui est aimé", à qui l'on veut du bien): "de bon cœur", je donne tout mon cœur; "en gratitude": je reconnais que Dieu m'a donné.
Dans ce même verset, on voit que le verbe "être"-copule (en français) n'est pas exprimé en hébreu (où il a le sens fort d'"exister"): "יהוה כי־טוב car YHWH [est] bon".
7. La traduction liturgique malmène fortement, une fois encore, le texte original... jusqu'à bouleverser l'ordre de ses versets!...
Voici donc la traduction littérale complète et "ordonnée" de ce passage, ainsi que la traduction qu'en donne André Chouraqui:
- verset 3
אלהים בשמך הושיעני ובגבורתך תדינני׃
אלהים Dieu -בשמך par ton nom -הושיעני sauve-moi - ובגבורתך et par ta vaillance - תדינני tu me jugeras
Elohîm, par ton nom sauve-moi; par ton héroïsme juge-moi.
- verset 4
אלהים שמע תפלתי האזינה לאמרי־פי׃
אלהים Dieu -שמע écoute -תפלתי ma prière - האזינה tends l'oreille -לאמרי־ aux mots de -פי ma bouche
Elohîm, entends ma prière; écoute les dires de ma bouche.
- verset 5
כי זרים ׀ קמו עלי ועריצים בקשו נפשי לא שמו אלהים לנגדםסלה׃
כי Car - זרים des étrangers - קמו se sont levés - עלי contre moi -ועריצים et des brutes - בקשו recherchent - נפשי  mon être - לא ne pas - שמו ils placent - אלהים Dieu - לנגדם en face d'eux - (סלה- sélah=pause)
Oui, des étrangers se lèvent contre moi; des terroristes cherchent mon être.
Ils ne mettent pas Elohîm devant eux. Sèlah.
- verset 6
הנה אלהים עזר לי אדני בסמכי נפשי׃
הנה Voici  - אלהים Dieu - עזר venant au secours - לי  pour moi - אדני le Seigneur - בסמכי parmi ceux qui soutiennent - נפשי mon être
Voici, Elohîm m’aide, Adonaï avec les tuteurs de mon être.
- verset 7
ישוב כ (ישיב ק) הרע לשררי באמתך הצמיתם׃
ישיב il a fait revenir - הרע le mal - לשררי à ceux qui me guettent - באמתך dans ta vérité - הצמיתם fais-les taire
Le mal se retourne contre mes épieurs: tu les annihiles dans ta vérité.
- verset 8
בנדבה אזבחה־לך אודה שמך יהוה כי־טוב׃
בנדבה de bon cœur - אזבחה־ j'offrirai un sacrifice - לך pour toi - אודה je célébrerai - שמך ton nom - יהוה YHWH - כי־ car - טוב bon
En gratitude, je sacrifie pour toi, je célèbre ton nom, IHVH-Adonaï, oui, il est le bien.
________________________________________________________________________



Psaumes 1 à 30 à cette page

Psaumes 61 à 90 à cette page
Psaumes 91 à 120 à cette page
Psaumes 121 à 150 à cette page
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint