Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

Sur le Temps du Carême, voir cette page.
Sur le Carême des années B, voir cette page.



Dimanche
des Rameaux et de la Passion 
(années B)

 
Sur le dimanche des Rameaux et de la Passion (historique; théologie; liturgie; étude d'icônes), voir cette page.

Rappel - Seuls les récits évangéliques changent en fonction des années liturgiques. En conséquence, cette année, les Lectures sont:



1. Procession des Rameaux:
(Année B) Évangile - Mc 16,1-16
Dans tout l’Évangile selon saint Marc revient sans cesse la même question, lancinante, de l’identité de Jésus – question posée à propos de presque toutes ses paroles et de tous ses miracles.
Tandis que, dans leur ensemble, les élites du pays récusent son autorité et sa qualité d’envoyé de Dieu, les foules manifestent leur enthousiasme, et le tiennent pour un « grand ».
Or Jésus, loin de mettre à profit cette popularité, se montre au contraire très réticent à son égard. Il connaît en effet la versatilité des foules, et surtout l’ambiguïté de leur attachement, qui se manifeste ici : aux acclamations à « Celui qui vient au nom du Seigneur » se mêlent les cris, aux relents de messianisme purement temporel, de « Béni le règne qui vient, celui de notre père David ».
Comme dans tout son Évangile, Marc rapporte ces réactions contrastées pour que chaque lecteur se prononce personnellement : « Pour toi, qui vas célébrer la Pâque du Seigneur, qui est Jésus que tu acclames ? »
 
2.Messe de la Passion:
Première Lecture - Is 50,4-7
Le mystérieux « Serviteur de Dieu » entrevu par Isaïe (Is 42,1-8;49,1-6;50,4-9;52,13-53,12; voir aussi cette page) s'arrête un instant pour jeter un regard sur sa mission et la manière dont il l'a accomplie: malgré les persécutions, il est resté fidèle à la parole de Dieu entendue jour après jour.
Parce qu'à travers tout, il a gardé une confiance absolue en son Père, rien n'a entamé sa fermeté d'âme et sa sérénité profonde.
En lui, la tradition chrétienne a vu, de tout temps (Ac 8,26-34), une annonce du Christ.
Psaume - Ps 22/21,8-9;17-18a;19-20;25c-26;27b - antienne:2 (voir à cette page et ici)
Au plus profond de son désarroi, le Juste garde la force de lever les yeux vers Dieu, son espérance.
Même dans l'angoissante nuit de la foi, il perçoit la réponse à sa prière - et déjà l'action de grâce monte de son cœur.
Deuxième Lecture - Ph 2,6-11
Fragment d'une très ancienne hymne liturgique.
D’abaissement en abaissement, jusqu’à la mort ignominieuse sur la croix : tel est l’itinéraire pascal du Christ auquel Dieu « a conféré le nom qui surpasse tous les noms ».
C’est par une obéissance semblable à la sienne, opposée à la désobéissance d’Adam, que nous aurons part à la gloire de Jésus-Christ, le Seigneur.
(Année B) Évangile - Mc 14,1-15,47 - Lecture brève: 15,1-39 (voir à cette page)

===============================================================



Assistant de création de site fourni par  Vistaprint