Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

La vie missionnaire de saint Paul

Saul - שאול en hébreu, ce qui signifie "demandé", "appelé" - est un Juif né à Tarse (ville de
Cilicie; lieu de rencontre entre deux mondes, grec et oriental; ville universitaire, à l'intense
vie intellectuelle); c'est un Pharisien, c'est-à-dire un Juif très pieux et observant. Il est
citoyen romain de naissance. Issu d'une famille très aisée et cultivée, il poursuit ses
études à Jérusalem, auprès du célèbre rabbin Gamaliel.
Sa conversion - sur la route de Damas où il se rendait pour y persécuter ceux qu'on
n'appelait pas encore "chrétiens" (Ac 9,1-31; 22,5-16; 26,12-18) - est un moment-clef dans l'histoire du christianisme primitif.
Barnabas rejoint Saul à Tarse (Ac 13).

C'est alors que commence l'essor du christianisme hors d'Israël - et le 1er voyage missionnaire de Saul. Toujours avec Barnabas, il passe
par Jérusalem, se rend à Chypre - où il convertit le proconsul Sergius Paulus.

Il prend alors le nom de Paul - Παύλος en grec, Paulus en latin, ce qui signifie "petit",
"[homme] de peu".
Il fait son premier sermon à Antioche de Pisidie (Ac 13,14-52), puis passe et prêche à
Icone, Lystre, Derbé (Ac 14).

2ème voyage missionnaire: avec Silas, puis Timothée.
- (Ac 15, 36 - 16,5) À nouveau dans l'actuelle Turquie
- (Ac 16,6 - 18,7) En Turquie d'Europe et en Grèce (Philippes, Thessalonique, Bérée,
Athènes, Corinthe)
Retour à Antioche (Ac 18,28).

3ème voyage missionnaire: Éphèse (Ac 19); voyage vers Jérusalem (Ac 20,1 - 21,14):
épître aux Romains (mais Paul n'est pas encore allé à Rome) sans doute écrite à
Corinthe; Milet; Jérusalem - où il est arrêté (Ac 21,15 - 23,53) car sa prédication inquiète à
la fois les autorités juive (religieuse) et romaine (politique & militaire).
Il reste 2 ans emprisonné à Césarée (Ac 24-26), ville de garnison romaine; et comparaît
- devant Félix (Ac 24);
- devant Festus (Ac 25,1-12);
- devant Hérode Agrippa (Ac 25,13 - 26,32).
Paul, en tant que citoyen romain, a le droit de faire appel auprès de l'empereur... ce qu'il
fait - pensant Néron plus juste que le Sanhédrin!

Et ce n'est qu'alors qu'il se rend - en tant que prisonnier - à Rome (Ac 27-28). Il y est en
liberté surveillée (Ac 28,30) pendant deux ans.
Les Actes des Apôtres ne disent rien de sa mort; Clément de Rome (IIème siècle) est le premier à évoquer sa mort "à Rome, en même temps que Pierre".
C'est pourquoi la Tradition les célèbre tous deux aux mêmes dates - en particulier le 29
juin.




Assistant de création de site fourni par  Vistaprint