Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven
Sur Isaïe; sur les chap. 1 à 39: voir à cette page
Sur les chap.40 à 54: voir à cette page


• Is 56,1;6-7

Dieu accueillera "dans sa maison" quiconque accepte son Alliance et sa Loi.
Cet œcuménisme voulu par Dieu est le fait d'une communauté solidement ancrée dans sa foi, et qui vit résolument dans la conformité à la volonté du Seigneur.  


Remarques:

Sur les Livres dits « des Prophètes », voir à cette page.
Sur Isaïe: voir à cette page
Sur Is 55,1-56,8:
Cette section constitue un appel adressé tant aux Israélites qu'aux païens


Traduction et notes:


Verset 1.
   כה אמר יהוה שׁמרו משׁפט ועשׂו צדקה כי־קרובה ישׁועתי לבוא וצדקתי להגלות׃ 
Ainsi dit YHWH-l'Éternel: Gardez le jugement, et pratiquez la justice, car mon salut est près de venir, et ma justice, d'être révélée. 
שׁמרו משׁפט ועשׂו צדקה -Gardez le jugement, et pratiquez la justice : Les deux termes constituent une paire figée; en outre,
- ce bimembre est strictement parallèle dans sa construction et sémantiquement synonymique ("garder", lorsqu'il s'agit des préceptes divins, est en effet synonyme de "pratiquer");
- et il est suivi d'un autre bimembre, lui-même strictement parallèle et comportant à nouveau le terme "justice"; ce qui, en rhétorique biblique, doit attirer l'attention: tous ces indices doivent amener le lecteur à considérer que le second bimembre est également sémantiquement synonymique. Autrement dit, le "salut" et la "justice" sont également synonymes.
-------

Verset 6.
  ובני הנכר הנלוים על־יהוה לשׁרתו ולאהבה את־שׁם יהוה להיות לו לעבדים כל־שׁמר שׁבת מחללו ומחזיקים בבריתי׃ 
Et les fils de l'étranger qui s'attachent à YHWH-l'Éternel, pour le servir et pour aimer le nom de l'Éternel, pour être ses serviteurs; quiconque observe le sabbat pour ne pas le profaner; et ceux qui tiennent ferme mon alliance,
Le prophète annonce clairement ici la conversion des non-Israélites; on peut penser ici en particulier aux "craignant-Dieu".
• לעבדים-pour être ses serviteurs: Sur la notion de "serviteur de Dieu", voir cette page. En Isaïe, le mot "עבד ‛ebed", "serviteur", n'apparaît plus au singulier après le chap.54 (en 54,17, il est déjà au pluriel). Les "serviteurs de l'Éternel" sont la postérité du "Serviteur", et, désormais, qu'ils soient Juifs ou non.  

Verset 7.
  והביאותים אל־הר קדשׁי ושׂמחתים בבית תפלתי עולתיהם וזבחיהם לרצון על־מזבחי כי ביתי בית־תפלה יקרא לכל־העמים׃ 
je les ferai venir à ma montagne sainte, et je les rendrai joyeux dans ma maison de prière: leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.
הר קדשׁי -Ma montagne sainte:Voir 2,2 et note à cette page.
כי ביתי בית־תפלה יקרא לכל־העמים (LXX: ὁ γὰρ οἶκός μου οἶκος προσευχῆς κληθήσεται πᾶσιν τοῖς ἔθνεσιν) - ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples:Cité en Mt 21,13; Mc 11,17;Lc 19,46).
________________________________________________________________


• Is 58,7-10

C'était au retour de l'exil. Les plus forts se réinstallaient sans se soucier de ceux qui, nombreux, connaissaient une situation de misère: affamés, sans abri, soumis aux pires vexations.
 
Remarques:

Sur les Livres dits « des Prophètes », voir à cette page.
Sur Isaïe: voir à cette page
Sur Is 58,1 - 59,21:
Dans ces deux chapitres, le prophète - solidaire de son peuple, souligne la situation tragique dans laquelle celui-ci se trouve: la relation avec
YHWH-l'Éternel est rompue; malgré les actes de piété (notamment les jeûnes), YHWH reste éloigné de lui et ne l'exauce plus.

Traduction et notes:

[Qu'est-ce qui est agréable à YHWH-l'Éternel?]

Verset 7.
  הלוא פרס לרעב לחמך ועניים מרודים תביא בית כי־תראה ערם וכסיתו ומבשׂרך לא תתעלם׃
N'est-ce pas que tu partages ton pain avec celui qui a faim, et que tu fasses entrer dans la maison les affligés qui errent sans asile? Quand tu vois un homme nu, que tu le couvres, et que tu ne te caches pas à ta propre chair?
Manifestations d'une véritable piété (comp. par ex. Jb 31,17-20; Ez 18,5;7;16; Mt 25,35-36).
 
Verset 8.
  אז יבקע כשׁחר אורך וארכתך מהרה תצמח והלך לפניך צדקך כבוד יהוה יאספך׃
Alors ta lumière jaillira comme l'aurore et ta santé germera promptement, et ta justice marchera devant toi, la gloire de YHWH-l'Éternel sera ton arrière-garde.
אורך - ta lumière: L'image de la lumière (אור'ôr) sert à évoquer le Salut, en particulier dans les Psaumes chez les Prophètes (voir par ex. Is 9,1 à cette page).
והלך לפניך צדקך כבוד יהוה יאספך - ta justice marchera devant toi, la gloire de YHWH-l'Éternel sera ton arrière-garde:
-- Sur la notion de "צדקה tsedâqâh", voir cette page.
-
- La "justice" est vue ici du point de vue de celui qui l'exerce (valeur subjective: l'homme est ici considéré en tant que "sujet" de justice); les actes posés par le juste lui ouvrent le chemin vers Dieu. 
-- L'homme pieux, en exerçant la "justice", s'efforce de rétablir sur terre la "justice" divine; la "כבוד יהוה kâbôd Adonaï- gloire de YHWH" l'accompagnera donc en toute circonstance (vv. suivants), comme lors de l'Exode (
Verset 9.
    אז תקרא ויהוה יענה תשׁוע ויאמר הנני אם־תסיר מתוכך מוטה שׁלח אצבע ודבר־און׃
Alors tu appelleras, et YHWH-l'Éternel répondra; tu crieras, et il dira: "Me voici". Si tu ôtes du milieu de toi le joug, <si tu cesses> de montrer au doigt et de parler vanité,
אם־תסיר מתוכך מוטה - Si tu ôtes du milieu de toi le joug: C'est-à-dire "si tu supprimes le joug de l'oppression de ta manière d'agir envers ceux qui t'entourent".
שׁלח אצבע - <si tu cesses> de montrer au doigt: C'est-à-dire "<si tu supprimes de ta manière d'agir envers ceux qui t'entourent> les gestes menaçants".
ודבר־און - et de parler vanité: C'est-à-dire "<si tu supprimes la vanité de ta manière de parler à ceux qui t'entourent>". 
Verset 10.
   ותפק לרעב נפשׁך ונפשׁ נענה תשׂביע וזרח בחשׁך אורך ואפלתך כצהרים׃
si tu prodigues ton âme à l'affamé et rassasies l'âme de l'affligé, ta lumière se lèvera dans les ténèbres, et ton obscurité sera comme le midi.
נפשׁך ונפשׁ - ton âme [...] et [...] l'âme:
--Le terme "נפשׁnephesh" désigne, au sens premier, tout "ce qui respire"; d'où, de façon plus abstraite, le "principe vital", la "vie". Il est employé très largement: le sens "l'âme" est le plus fréquemment utilisé dans les traductions; pourtant on peut, dans presque tous les cas, le remplacer par la "vie" - ou par une expression personnelle (voir ici).
--Ici, on pourrait indifféremment traduire:"si tu donnes ton <bien> à l'affamé" =>
-
"si tu donnes ton <pain> à l'affamé".• נפשׁ נענה- l'âme de l'affligé: On trouve ici le verbe-racine ענה ‛ânâh II: "humilier", "faire violence à", "opprimer", "appauvrir"..., d'où dérive le substantif עני ‛ânîy (voir à cette page).
ותפק לרעב נפשׁך ונפשׁ נענה תשׂביע- si tu prodigues ton âme à l'affamé et rassasies l'âme de l'affligé: Noter la construction concentriquede la phrase:
Aתפקtu offres - לרעבà l'affamé - C נפשׁךton être | ו et |C' נפשׁ l'être de - B' נענהl'affligé - A' תשׂביע tu rassasies.
וזרח בחשׁך אורך ואפלתך כצהרים - ta lumière se lèvera dans les ténèbres, et ton obscurité sera comme le midi:
--Nouvelle structure concentrique: וזרח Alors se lèvera -> Aבחשׁךdansl'obscurité - אורךtalumière| ו et | B' אפלתךtes ténèbres - A' כצהריםcomme le midi.בחשׁך dans l'obscurité ‡ B אורך ta lumière // A' אפלתך tes ténèbresB' כצהרים comme le midi.
--Nouvelle occurrence (voir v.8) de l'image de la lumière (אור'ôr) pour évoquer le Salut; cette fois elle est opposée (comme s'est souvent le cas) à celle des "ténèbres" de l'homme sans YHWH.
La construction très élaborée de ce verset donne une grande solennité à la déclaration; par la voix d'Isaïe son prophète, YHWH-l'Éternel donne en quelque sorte ici le "programme de vie" du Juste, un rappel aux termes de la Loi, aux conditions de l'Alliance.
__________________________________________________________________

• Is 60,1-6

Encore marquée de particularisme historico-religieux, cette vision, a néanmoins un sens fortement prophétique: dans la Jérusalem que tous attendent seront rassemblés pour toujours, dans une louange unanime du Seigneur, ceux qui - dès aujourd'hui - marchent vers elle.

Remarques:

Sur "le" livre d'Isaïe, voir à cette page.
Les chapitres 60-62 célèbrent la gloire à venir de la nouvelle Jérusalem, du nouvel Israël, transformés par l'action divine. A l'aide de nombreuses métaphores, le prophète évoque la grandeur du salut que connaîtra le peuple de Dieu. Celui-ci sera composé non seulement des Juifs (revenus d'exil), mais aussi de païens convertis par le resplendissement de Jérusalem. Le Serviteur de YHWH sera l'auteur de cette œuvre de salut, œuvre de proclamation, de restauration, de libération, de consolation, et source de "joie éternelle".  

Verset 1. 
קומי אורי כי בא אורך וכבוד יהוה עליך זרח׃
Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive,
Et la gloire de YHWH se lève sur toi.
קומי - Lève-toi: cet impératif s'adresse à Jérusalem.
אורי - ta lumière: image du salut (voir Is 58,8; 59,9-10). Ce sera l'œuvre du Serviteur d'apporter la lumière (voir Is 42,6; 49,6). Ici, la lumière est la manifestation glorieuse d'YHWH (voir v.2; et 19-20).

Verset 2. 
כי־הנה החשׁך יכסה־ארץ וערפל לאמים ועליך יזרח יהוה וכבודו עליך יראה׃
Voici, les ténèbres couvrent la terre,
Et l'obscurité les peuples;
Mais sur toi YHWH se lève,
Sur toi sa gloire apparaît.
החשׁך - les ténèbres; ערפל - l'obscurité: comparer Is 8,22-9,1; 59,10. ערפל ‛ărâphel - littéralement: nuage bas, épais brouillard.   

Verset 3.
והלכו גוים לאורך ומלכים לנגה זרחך׃

Des nations marchent à ta lumière,
Et des rois à la clarté de tes rayons.
והלכו גוים לאורך - Des nations marchent à ta lumière: éclairée de la lumière d'YHWH, Jérusalem non seulement sortira des ténèbres de sa prison, mais deviendra elle-même une lumière éclairant tous les peuples (comparer Is 2,2-4); passage cité en Ap 21,24.

Verset 4. 
שׂאי־סביב עיניך וראי כלם נקבצו באו־לך בניך מרחוק יבאו ובנתיך על־צד תאמנה׃ 
Porte tes yeux alentour, et regarde:
Tous ils s'assemblent, ils viennent vers toi;
Tes fils arrivent de loin,
Et tes filles sont portées sur les bras.
On retrouve ici le thème du retour des exilés et du repeuplement de Jérusalem (voir Is 49,17-22; 54,1-3) - qui évoque le salut du peuple de Dieu.

Verset 5. 
אז תראי ונהרת ופחד ורחב לבבך כי־יהפך עליך המון ים חיל גוים יבאו לך׃
Tu tressailliras alors et tu te réjouiras,
Et ton cœur bondira et se dilatera,
Quand les richesses de la mer se tourneront vers toi,
Quand les trésors des nations viendront à toi.
Ce thème de l'afflux des richesses des nations à Jérusalem (que l'on retrouve à plusieurs reprises: Is 18,7; 23,18; 45,14; 60,11; 61,6; 66,12; comparer Ag 2,7) est une façon d'évoquer la grandeur du Salut, ainsi que l'intégration des גוים goïm - non-Juifs au peuple de Dieu (voir Is 2,3). Par ces trésors, eux aussi rendent un culte à YHWH (voir vv.6-7;9).

Verset 6.  
שׁפעת גמלים תכסך בכרי מדין ועיפה כלם משׁבא יבאו זהב ולבונה ישׂאו ותהלת יהוה יבשׂרו׃
Tu seras couverte d'une foule de chameaux,
De dromadaires de Madiân et d'Épha;
Ils viendront tous de Séba; Ils porteront de l'or et de l'encens,
Et publieront les louanges d'YHWH.
מדין midyân - Madiân: les Madianites étaient une population nomade, vivant au sud-est de la Palestine, et descendant, d'après la tradition, de Madiân, fils d'Abraham et de sa concubine Qetourah (Gn 25,2); le nom "Madiân" désigne la population, son territoire, ou son "fondateur". Les Madianites sont mêlés à l'histoire de Joseph (Gn 37,28;36), à l'affaire de Baal-Péor (Nb 25); ils sont les adversaires vaincus par Gédéon (voir note sur Is 9,3: "le jour de Madiân").En revanche, par opposition avec ces épisodes conflictuels, c'est en Madiân que Moïse est accueilli; il épouse Cippora, fille du prêtre madianite Jethro.
עיפה ‛êyphâh - Épha: l'un des fils de Madiân (Gn 25,2;4;13-14; Ps 72,10).
שׁבא shebâ - Séba: nom de trois antiques "fondateurs" de tribus, de ces tribus et de leurs territoires - situés dans la péninsule arabique.Ces régions étaient célèbres pour l'or, les pierres précieuses, et les parfums qu'elles produisaient (Ps 72,15). Ce nom évoque surtout la visite de la reine de "Saba" à Salomon (1R 10,1-11), venue précisément chargée de cadeaux précieux.
___________________________________________________________________________

• Is 62,1-5

Pour Dieu, nommer et créer c'est tout un. L'imposition de noms nouveaux a l'efficacité de la parole créatrice. Comme l'œuvre de sept jours a manifesté la gloire et la puissance du Créateur, la restauration de relations confiantes et fécondes avec son peuple comparé à une épouse fait éclater la justice, c'est-à-dire la sainteté de Dieu: quoi qu'il advienne, il ne renie jamais son amour. 

Remarques:
Sur "le" livre d'Isaïe, voir plus haut.
Le passage Is 62,1-12 clôt la section Is 60,1 - 62,12 qui célèbre la gloire à venir de la nouvelle Jérusalem. Sur cette section, voir ci-dessus, introduction à Is 60, 1-6.

Verset 1.
למען ציון לא אחשׁה ולמען ירושׁלם לא אשׁקוט עד־יצא כנגה צדקה וישׁועתה כלפיד יבער׃
Pour l'amour de Sion je ne me tairai point,
Pour l'amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, 
Jusqu'à ce que sa justice paraisse, comme l'aurore, 
Et que son salut, comme un flambeau, s'allume.
• למען ציון לא אחשׁה ולמען ירושׁלם לא אשׁקוטPour l'amour de Sion je ne me tairai point, Pour l'amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos: noter le parallélisme parfait des expressions:
A- למען - pour l'amour de
B- ציון - Sion 
C- לא - ne pas   
D- אחשׁה - je me tairai 
x- ו - et
A'- למען - pour l'amour de 
B'- ירושׁלם - Jérusalem
C'- לא - ne pas
D'- אשׁקוט - je prendrai du repos
Ce parallélisme permet d'insister sur la parole créatrice de Dieu, puisque tous les termes sont exactement identiques ou synonymes (Sion = Jérusalem); ce qui implique que "ne pas se taire" et "ne pas prendre de repos" - donc "parler" et "faire" - sont également synonymes dans la "pensée" divine.
• עד־יצא כנגה צדקה וישׁועתה כלפיד יבערJusqu'à ce que sa justice paraisse, comme l'aurore, Et que son salut, comme un flambeau, s'allumenoter,cette fois, une structure concentrique:
A- יצא - paraisse
B- כנגה - comme l'aurore
C- צדקה - sa justice
x- ו - et
C'- ישׁועתה - son salut
B'- כלפיד - comme un flambeau
A'- יבער- s'allume
Cette construction concentrique, suivant le parallélisme précédent, donne une grande solennité à l'ensemble du verset, très travaillé stylistiquement.
צדקה - justicevoir page sur la צדקה.

Verset 2. 
וראו גוים צדקך וכל־מלכים כבודך וקרא לך שׁם חדשׁ אשׁר פי יהוה יקבנו׃
Alors les nations verront ton salut,
Et tous les rois ta gloire;
Et l'on t'appellera d'un nom nouveau, 
Que la bouche de YHWH déterminera.
 וקרא לך שׁם חדשׁ Et l'on t'appellera d'un nom nouveauil s'agira donc d'une nouvelle Jérusalem, d'un nouveau peuple de Dieu entièrement transformé par YHWH; voir vv.4;12. Comp. Is 4,3; 35,8; 54,3; 60,21; 65,15.

Verset 3.  
והיית עטרת תפארת ביד־יהוה וצנוף מלוכה בכף־אלהיך׃
Tu seras une couronne éclatante dans la main d'YHWH, 
Un turban royal dans la main de ton Dieu.

Verset 4.  
לא־יאמר לך עוד עזובה ולארצך לא־יאמר עוד שׁממה כי לך יקרא חפצי־בה ולארצך בעולה כי־חפץ יהוה בך וארצך תבעל׃
On ne te nommera plus "la Délaissée",
On ne nommera plus ta terre "Désolation"; 
Mais on t'appellera "Mon plaisir en elle", 
Et l'on appellera ta terre épouse; 
Car YHWH met son plaisir en toi, 
Et ta terre aura un époux.
 עזובה "la Délaissée": voir 50,1; 54,1: en raison de son infidélité, Jérusalem (qui représente tout le peuple) a été délaissée par son époux, YHWH. Ce mot - עזובה ‛azûbâh - est le participe passif féminin du verbe עזב‛âzab; mais c'était aussi un prénom féminin connu, tout comme חפצי בּהּ khephtsîy bâhh, "Mon plaisir est en elle" (cf. 1R 22,42: Azouba est la mère de Josaphat; 2R 21,1: Hephtsiba est la mère de Manassé). Le prophète joue sur ces prénoms et leur sens littéral.

Verset 5.  
לא־יאמר לך עוד עזובה ולארצך לא־יאמר עוד שׁממה כי לך יקרא חפצי־בה ולארצך בעולה כי־חפץ יהוה בך וארצך תבעל׃
Comme un jeune homme s'unit à une vierge, 
Ainsi tes fils s'uniront à toi; 
Et comme la fiancée fait la joie de son fiancé,
Ainsi tu feras la joie de ton Dieu.
בניךtes fils: certaines traductions (prenant le mot "fils" au sens "occidental" le plus strict et non au sens sémitique; ignorant par ailleurs la loi du lévirat - et voyant donc ici une image incestueuse) jouent sur l'ambiguïté existant entre le nom בּן bên - fils, et le verbe בּנה bânâh - construire; donner des enfants - qui diffèrent seulement par les points-voyelles, non écrits dans le texte massorétique. Elles donnent (comme la traduction liturgique) "celui qui t'a construite", ou (comme la Bible en français courant) "Celui qui te rebâtit".
Il est possible que le prophète joue sur ces deux possibilités: ce sont les fils de Jérusalem qui la rebâtiront (cf. Is 49,17).
___________________________________________________________________________

• Is 66, 10-14c.  

La joie que le Seigneur a « déjà » donnée à ceux qu’il a rassemblés annonce une allégresse plus grande « encore ». 

Sur ce texte:  
Sur les Livres dits « des Prophètes », voir à cette page.
Sur le Livre d’ « Isaïe », voir à cette page
Sur Is 65,1 – 66,24:
Ces deux chapitres finaux, reprenant deux thèmes centraux du livre, soulignent à la fois la grandeur et l’ampleur du salut que connaîtra le « reste fidèle » d’Israël et le caractère inéluctable et radical du jugement que subiront les Juifs infidèles et idolâtres. Si ces deux destinées opposées scindent en deux la descendance de Jacob, en revanche, au « reste fidèle » bénéficiaire du salut, viendront se joindre des hommes et des femmes de toutes les nations. C’est là un des aspects de la nouvelle et extraordinaire œuvre de création que le Saint d’Israël, l’unique Créateur et sauveur, va susciter pour sa plus grande gloire et pour la plus grande joie de son peuple.
Contexte :
Le chapitre 66 décrit le « nouveau peuple » de Dieu ; c’est יהוה qui plaide pour un « nouveau culte » par la bouche du prophète, comme l’indiquent les premiers mots de ce chapitre : « כה אמר יהוה – Ainsi parle YHWH » (1a).
Après avoir évoqué sa grandeur :
« השׁמים כסאי והארץ הדם רגלי אי־זה בית אשׁר תבנו־לי ואי־זה מקום מנוחתי׃ 
Le ciel est mon trône,
Et la terre mon marchepied.
Quelle maison pourriez-vous me bâtir,
Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure?  » (v.1), ce qui annonce l’inanité du choix d'un lieu unique d'adoration, puis de l’idolâtrie (vv.3-4), YHWH promet d’une part :
« אל־זה אביט אל־עני ונכה־רוח וחרד על־דברי׃
Voici sur qui je porterai mes regards:
Sur celui qui souffre et qui a l'esprit abattu,
Sur celui qui craint ma parole » (v.2), et d’autre part :
« קול שׁאון מעיר קול מהיכל קול יהוה משׁלם גמול לאיביו׃
Une voix éclatante sort de la ville,
Une voix sort du temple.
C'est la voix de YHWH-l'Éternel,
Qui paie à ses ennemis leur salaire » (v.6).
Ensuite est reprise et filée la métaphore de l’enfantement (voir 54,1), aux vv.7-9) pour décrire la naissance du « nouveau peuple » de Dieu, naissance qui doit se faire en deux temps :
- tout d’abord, un garçon sera enfanté, avant même que Sion n’éprouve les douleurs (v.7) ;
- puis des fils alors que Sion se trouve à peine en travail (v.8).
On peut penser que le « garçon » est le premier membre de ce nouveau peuple, à savoir le Messie, l’Emmanuel (voir 7,14 ; 9,5), le Serviteur de YHWH-l’Éternel. Cette dualité se trouve tout au long du livret des chapitres 40-66, qui associent au Serviteur sa descendance, les « fils » de 66,8, communauté de tous ceux qui bénéficient de son œuvre de salut (voir par ex. 53,11-12).
On peut noter que cette dualité se retrouvera dans le Nouveau Testament, (par ex. Rm 8,29 ; 1Co 15,20-23), et tout particulièrement en Ap 12,5;17.
Le passage lu ici décrit la joie de la « nouvelle Jérusalem » et de ses enfants (vv.10-14), en filant la métaphore de Jérusalem, mère nourricière (vv.11;12b), ou en explicitant la comparaison de Dieu « mère-Père » consolateur (voir note sur v.13 ci-dessous). 
14b ouvre, dans le genre apocalyptique, le thème final d’Is, celui du « jugement de Dieu », qui verra le rassemblement de « toutes les nations » dans « le nouveau ciel et la nouvelle terre » – mais aussi le sort tragique de ceux qui persistent dans leur attitude de désobéissance envers YHWH-l'Éternel.  
Traduction et notes:  

Verset 10.       
שׂמחו את־ירושׁלם וגילו בה כל־אהביה שׂישׂו אתה משׂושׂ כל־המתאבלים עליה׃
Réjouissez-vous avec Jérusalem,
Faites d'elle le sujet de votre allégresse,
Vous tous qui l'aimez;
Tressaillez avec elle de joie,
Vous tous qui menez deuil sur elle;  

Verset 11. 
למען תינקו ושׂבעתם משׁד תנחמיה למען תמצו והתענגתם מזיז כבודה׃
Afin que vous soyez nourris et rassasiés
Du lait de ses consolations,
Afin que vous savouriez avec bonheur
La plénitude de sa gloire. 

Verset 12.   
כי־כה אמר יהוה הנני נטה־אליה כנהר שׁלום וכנחל שׁוטף כבוד גוים וינקתם על־צד תנשׂאו ועל־ברכים תשׁעשׁעו׃
Car ainsi parle YHWH-l'Éternel:
Voici, je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve,
Et la gloire des nations comme un torrent débordé,
Et vous serez allaités;
Vous serez portés sur les bras,
Et caressés sur les genoux. 

Verset 13. 
כאישׁ אשׁר אמו תנחמנו כן אנכי אנחמכם ובירושׁלם תנחמו׃
Comme un homme que sa mère console,
Ainsi je vous consolerai;
Vous serez consolés dans Jérusalem.
YHWH-l'Éternel se compare à nouveau à une mère (voir par ex. 49,15).

Verset 14. 
וראיתם ושׂשׂ לבכם ועצמותיכם כדשׁא תפרחנה ונודעה יד־יהוה את־עבדיו וזעם את־איביו׃
Vous le verrez, et votre cœur sera dans la joie,
Et vos os reprendront de la vigueur comme l'herbe;
YHWH-l'Éternel manifestera sa puissance envers ses serviteurs,
Mais il fera sentir sa colère à ses ennemis. 
___________________________________________________________________________

• Is 66, 18b-21. 

Dieu "vient" pour rassembler tous les hommes de la terre.
Le rassemblement dans l'unité de ceux qui le connaissent déjà est la première étape et le gage de l'accomplissement de ce dessein.
Dieu entend que son peuple y travaille, non seulement en se montrant accueillant à "ceux qui sont loin", mais encore en allant vers eux: foi en l'universalité du salut, esprit ouvert aux autres et zèle missionnaire vont nécessairement de pair. 

Sur ce texte:  
Sur les Livres dits « des Prophètes », voir à cette page.
Sur le Livre d’ « Isaïe », voir à cette page
Sur Is 65,1 – 66,24, voir ci-dessus.

Traduction et notes: 

Verset 18.       
 באה לקבץ את־כל־הגוים והלשׁנות ובאו וראו את־כבודי׃ [...]
Le temps est venu de rassembler toutes les nations
Et toutes les langues;
Elles viendront et verront ma gloire.
באה לקבץ - Le temps est venu: Littéralement: "C'est venu pour rassembler", d'où "[le temps] est venu..."; LXX et Vulgate traduisent "ἔρχομαι / venio " = "je viens", suivies par la traduction liturgique.
כל־הגוים והלשׁנות - toutes les nations et langues: Annonce de l'adjonction de non-Juifs (גוים goïm - "les nations") au peuple de Dieu (voir par ex. 2,3; 18,7; 19,18-25; 44,5; 49,22; 56,3-8; 65,1).

Verset 19.       
 ושׂמתי בהם אות ושׁלחתי מהם פליטים אל־הגוים תרשׁישׁ פול ולוד משׁכי קשׁת תבל ויון האיים הרחקים אשׁר לא־שׁמעו את־שׁמעי ולא־ראו את־כבודי והגידו את־כבודי בגוים׃
Je mettrai un signe parmi elles,
Et j'enverrai leurs rescapés vers les nations,
A Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l'arc,
A Tubal et à Yavan,
Aux îles lointaines,
Qui jamais n'ont entendu parler de moi,
Et qui n'ont pas vu ma gloire;
Et ils publieront ma gloire parmi les nations.
ושׂמתי בהם אות - Je mettrai un signe: On peut y voir l'étendard souvent mentionné (voir 5,26; 11,10;12; 49,22; 62,10) - qui évoque le ralliement de toutes les nations au fils de David et souligne donc la souveraineté absolue de Dieu sur les événements.
תרשׁישׁ - Tarsis: Colonie phénicienne, sans doute sur la côte atlantique de l'Espagne, près de l'actuelle Cadix (voir 1R 10,22: l'expression "les navires de Tarsis" servait à désigner des navires au très long cours); quelques-une la situent en Italie.
 פול ולוד- Pul et Lud: Peuples d'Afrique (en Somalie et Lybie actuelles).
תבל- Tubal: Peuple d'Asie Mineure, au sud-est de la mer Noire.
יון - Yavan: La Grèce et ses îles.

Verset 20.       
  והביאו את־כל־אחיכם מכל־הגוים מנחה ליהוה בסוסים וברכב ובצבים ובפרדים ובכרכרות על הר קדשׁי ירושׁלם אמר יהוה כאשׁר יביאו בני ישׂראל את־המנחה בכלי טהור בית יהוה׃
Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations,
En offrande à l'Éternel,
Sur des chevaux, des chars et des litières,
Sur des mulets et des dromadaires,
A ma montagne sainte,
A Jérusalem, dit l'Éternel,
Comme les enfants d'Israël apportent leur offrande,
Dans un vase pur,
A la maison de l'Éternel.
כל־אחיכם - tous vos frères: L'expression désigne tous les païens qui - comme "le reste fidèle" d'Israël - se tournent vers YHWH et prennent part à son culte (comp. 60,5-6).

Verset 18.       
  וגם־מהם אקח לכהנים ללוים אמר יהוה׃
Et je prendrai aussi parmi eux
Des prêtres-sacrificateurs, des lévites, dit YHWH-l'Éternel.
Le prophète annonce ainsi la totale intégration des païens convertis au peuple de Dieu.
___________________________________________________________________________
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint