Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

Les arbres

dans la Bible


La végétation en général et l'arbre tout particulièrement possèdent un grand pouvoir de fascination - surtout dans le Proche-Orient: l'arbre est en effet signe de la présence de l'eau, et donc de la vie.
Son ombrage est un abri.
Ses fruits peuvent nourrir l'homme, mais aussi l'intoxiquer... et même lui laisser croire qu'il est Dieu.
Quand ses feuilles sont caduques, l'arbre devient un symbole de mort et de résurrection.
L'arbre toujours vert évoque l'éternité.
L'arbre bourgeonne, verdit, se déploie, renaît d'une souche que l'on croyait inerte.
La graine d'un grand arbre est sans commune mesure avec l'espace qu'il occupe dans le ciel et sous terre.
L'arbre peut être d'une essence commune, mais il existe des espèces rares qui fournissent les bois précieux, capables d'ennoblir la demeure du roi et de refléter la gloire du Seigneur en son Temple (tel le cèdre du Liban, ci-dessus).
L'arbre peut être un piège si on l'adore, si on le divinise; mais les prophètes et les sages connaissent le langage de l'arbre qui peut parler de Dieu.


1.L'olivier
2.L'amandier
3.Le pommier
4.Le cyprès
5.La vigne
6.Les arbres qui peuvent être associés à la la vigne:
6.1.Le figuier
6.2.Le grenadier
6.3.Le cèdre
7.Le chêne et le térébinthe
8.L'arbre symbolique - vie, mort et résurrection:
8.1.Les arbres du paradis
8.2.L'arbre des lieux saints
8.3.Les arbres maudits
8.4.La souche, le rejet(on) - principe de renaissance
8.5.L'arbre glorieux et abattu

_______________________________________________________________________




Assistant de création de site fourni par  Vistaprint