Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven
Le Temps Ordinaire:

Les années B



Saint Marc est l’évangéliste des années liturgiques B.

Un grand dynamisme anime le livret qu’il a écrit : style nerveux, composition alerte (voir les commentaires – en particulier rhétoriques – sur cet évangile à la page qui lui est consacrée), mais surtout manière très personnelle de présenter Jésus et son ministère.
Toujours en mouvement, le Seigneur va sans cesse ailleurs, plus loin, entraînant ses disciples à le suivre sains jamais s’arrêter, s’installer.
Pas le moindre temps mort dans le drame qui se déroule très rapidement et dont on pressent vite le dénouement tragique : la Croix à partir de laquelle saint Marc relit toute la vie de Jésus.
Pourtant, le lecteur est tenu en haleine par l’évangéliste, prédicateur véhément qui ne cesse de l’interpeller : « Ce n’est pas le moment de rester neutre, de tergiverser ; il faut choisir : pour ou contre Jésus ».
A la fin de son évangile, saint Marc laisse chacun face au tombeau avec ce dernier message : « Ne cherchez pas Jésus de Nazareth, le crucifié, parmi les morts : il est ressuscité ! »  

Le temps ordinaire de cette Année liturgique se présente ainsi comme un parcours initiatique à refaire toujours, car l’option pour le Christ se heurte à d’incessantes contradictions à l’extérieur et à l’intérieur de nous-mêmes.

___________________________________________________________________


Assistant de création de site fourni par  Vistaprint