Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven


1.L'olivier
2.L'amandier
3.Le pommier
4.Le cyprès
5.La vigne
6.Les arbres qui peuvent être associés à la la vigne:
6.1.Le figuier
6.2.Le grenadier
6.3.Le cèdre
6.4.Le saule et le peuplier
7.Le chêne et le térébinthe
8.L'arbre symbolique - vie, mort et résurrection:
8.1.Les arbres du paradis
8.2.L'arbre des lieux saints
8.3.Les arbres maudits
8.4.La souche, le rejet(on) - principe de renaissance
8.5.L'arbre glorieux et abattu

_______________________________________________________________________


6.2.Le grenadier

<- Grenadier, devant un arbousier et un olivier.

En hébreu, la grenade (רמּוןrimmôn) évoque l'"élévation" (ram), mais aussi le "prélèvement" (térouma); c'est pourquoi elle a sa place dans le seder de Tou BiChevat.

• Les chapiteaux de deux colonnes du portique du Temple de Jérusalem comportaient deux cents grenades sculptées (1R 7,18-20).

• La Torah (Ex 28, 33) enseigne qu’il y en avait de toutes couleurs autour de la bordure de la robe du Grand Prêtre (36 devant et 36 derrière). Ces grenades-grelots annonçaient le passage du Cohen et permettaient aux gens impurs de s’écarter de lui.

La grenade est ainsi mentionnée 32 fois dans la Bible; elle est en particulier citée dans le Cantique des cantiques:
- "Ta joue est comme un quartier de grenade derrière ton voile" (Ct 4,3);
- "Nous nous lèverons dès le matin, pour aller aux vignes; nous verrons si la vigne bourgeonne, si la fleur s'ouvre, si les grenadiers s'épanouissent: là je te donnerai mes amours" (Ct 7,13). 
Ici, l'évocation des grenadiers est liée à celle de la vigne, comme les plus belles parures de la campagne printanière.
Avec le jus des grenades, on fait une boisson agréable (Ct 8,2).

רמניםRimonim-"grenades" est le nom que l'on donne aux couronnes des SifréTora'.
_______________________________________________________________________

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint