Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven



Dimanche après la Nativité du Seigneur

(En 2010: le dimanche 26 décembre; en 2014: le dimanche 29 décembre) 

La Sainte Famille - A


 
Introduction

Sur la Fête de la Sainte Famille, voir cette page.



Les Textes   

• Première Lecture :  

• Si 3,2-6;12-14

"Honorer" son père et sa mère devrait aller de soi...
Dieu en a fait pourtant un devoir religieux, inscrit dans le Décalogue.
L'"honneur" qu'on leur rend remonte jusqu'à Dieu, qui leur a donné le pouvoir et la responsabilité de transmettre la vie dont il est la source.

Remarques:
Sur le livres de Ben Sirakh', ou "Siracide", ou "Ecclésiastique", voir à cette page.
Je donne également le v.1, qui introduit la section 3,1-16 traitant tout entière des devoirs envers les parents.

Verset 1.
ἐμοῦ τοῦ πατρὸς ἀκούσατε τέκνα καὶ οὕτως ποιήσατε ἵνα σωθῆτε
Enfants, écoutez-moi, je suis votre père, faites ce que je vous dis, afin d'être sauvés.

Verset 2.
ὁ γὰρ κύριος ἐδόξασεν πατέρα ἐπὶ τέκνοις καὶ κρίσιν μητρὸς ἐστερέωσεν ἐφ' υἱοῖς
Car le Seigneur glorifie le père dans ses enfants, il fortifie le droit de la mère sur ses fils.
ὁ [...] κύριος - le Seigneur: Rappel: ce terme est la traduction grecque du qéré אדני (lu:אֲדֹנָי Adonaï – "Seigneur") du tétragramme divin יהוה YHWH, révélé à Moïse, et que - depuis l'Exil - l’on ne doit pas prononcer (c'est donc un kétiv).
Voir Dt 5,16:
כבד את־אביך ואת־אמך כאשר צוך יהוה אלהיך למען ׀ יאריכן ימיך ולמען ייטב לך על האדמה אשר־יהוה אלהיך נתן לך׃
Honore ton père et ta mère, comme te l'a commandé YHWH ton Dieu, afin que se prolongent tes jours et que tu sois heureux sur la terre que YHWH ton Dieu te donne.

Verset 3.
ὁ τιμῶν πατέρα ἐξιλάσκεται ἁμαρτίας
Celui qui honore son père expie ses fautes,

Verset 4.
καὶ ὡς ὁ ἀποθησαυρίζων ὁ δοξάζων μητέρα αὐτοῦ
et il est comme quelqu'un qui amasse un trésor, celui qui glorifie sa mère.

Verset 5.
ὁ τιμῶν πατέρα εὐφρανθήσεται ὑπὸ τέκνων καὶ ἐν ἡμέρᾳ προσευχῆς αὐτοῦ εἰσακουσθήσεται
Celui qui honore son père trouvera de la joie dans ses enfants; au jour de sa prière il sera exaucé.

Verset 6.
ὁ δοξάζων πατέρα μακροημερεύσει καὶ ὁ εἰσακούων κυρίου ἀναπαύσει μητέρα αὐτοῦ
Celui qui glorifie son père verra de longs jours, celui qui obéit au Seigneur donne satisfaction à sa mère.

Verset 12.
τέκνον ἀντιλαβοῦ ἐν γήρᾳ πατρός σου καὶ μὴ λυπήσῃς αὐτὸν ἐν τῇ ζωῇ αὐτοῦ
Mon fils, viens en aide à ton père dans sa vieillesse, ne lui fais pas de peine pendant sa vie.

Verset 13.
κἂν ἀπολείπῃ σύνεσιν συγγνώμην ἔχε καὶ μὴ ἀτιμάσῃς αὐτὸν ἐν πάσῃ ἰσχύι σου
Même si son esprit faiblit, sois indulgent, ne le méprise pas, toi qui es en pleine force.

Verset 14.
ἐλεημοσύνη γὰρ πατρὸς οὐκ ἐπιλησθήσεται καὶ ἀντὶ ἁμαρτιῶν προσανοικοδομηθήσεταί σοι
Car une charité faite à un père ne sera pas oubliée, et, pour tes péchés, elle te vaudra réparation.


• Psaume : 

• Ps 128/ 127, 1b-5

L’amour vient de toi, Seigneur.

Donne à nos foyers d’être bénis : de jouir du bonheur, d’avoir profit du travail de leurs mains, de voir l’épouse belle comme une vigne , et les fils comme des plants d’olivier prometteurs.

Donne-leur, et à nous tous, de vivre dans la crainte du Seigneur, la vénération de ton amour duquel est sorti le nôtre.

Sur ce psaume:
Comme l'indique sa suscription: שיר המעלות Shir HaMa‛ălôt, ce psaume est un "chant des Montées" c'est-à-dire qu'on le chantait lors des trois fêtes de pèlerinage (Pessah, Chavouot, Soukkot), donc de "montée" vers Jérusalem et le Temple.
C'est un psaume d'instruction décrivant le bonheur de l'homme qui révère YHWH; il a beaucoup de points communs avec le Ps 127.

Traduction et notes:

Verset 1.
שיר המעלות אשׁרי כל־ירא יהוה ההלך בדרכיו׃
Cantique des montées.
Bienheureux quiconque craint YHWH-l'Éternel, et marche dans ses voies!
כל־ירא יהוה - quiconque craint YHWH: Sur la "crainte" de Dieu, voir cette page.

Verset 2.
 יגיע כפיך כי תאכל אשׁריך וטוב לך׃
Car tu mangeras du travail de tes mains; tu seras bienheureux, et tu seras entouré de biens.

Verset 3.
 אשׁתך כגפן פריה בירכתי ביתך בניך כשׁתלי זיתים סביב לשׁלחנך׃
Ta femme sera au dedans de ta maison comme une vigne féconde; tes fils seront comme des plants d'oliviers autour de ta table.
• La vigne (גּפן gephen) est citée plus de 50 fois dans le Premier Testament, l'olivier (זית zayith) une quinzaine de fois - pour évoquer des biens précieux.
En Ex 23,11 par exemple, ils sont également associés.

Verset 4.
 הנה כי־כן יברך גבר ירא יהוה׃
Voici, ainsi sera béni l'homme qui craint YHWH-l'Éternel.

Verset 5.
  יברכך יהוה מציון וראה בטוב ירושׁלם כל ימי חייך׃
YHWH-l'Éternel te bénira de Sion. Et puisses-tu voir le bien de Jérusalem tous les jours de ta vie.


• Deuxième Lecture :  

• Col 3,12-21.

L'idéal de la famille chrétienne: vivre dans l'unité et la charité partagées; vivre "comme le Seigneur", en enfants du même Père.
 
Sur ce passage:
Sur les épîtres et sur saint Paul, voir à cette page.
Sur l'épître aux Colossiens, voir plus haut.
Sur Col 2,20 - 3,17, voir ci-dessus.
Sur Col 3,18 - 4,6:
1 Comp. 3,18 - 4,1 aux autres textes semblables du NT; en part. chez Paul en Ep 5,21-6,9; 1Tm 2,1-2;2,8-15;5,1-2;6,1-2; Tt 2,10; et chez Pierre en 1P 2,13-3,7.
Cette section est liée à la précédente: Paul souligne de quelle manière le secret de Dieu révélé dans le Christ affecte les relations au niveau de la famille.
- Les questions familiales étaient également traitées dans le PT et par les penseurs grecs; il existait également dans la littérature populaire des listes détaillées d'instructions concernant les relations entre parents, enfants, frères, sœurs, époux, ainsi que les partenaires de travail et les esclaves d'une maisonnée, la "famille" se comprenant dans ce sens très large de "tous ceux qui partagent le même toit".
- La famille n'est-elle pas, par ex., l'unité de base de la société pour Aristote, et l'une des structures fondamentales de la Création pour la Bible?
On peut donc parler de préoccupations communes à Paul et aux penseurs de son univers spatio-temporel.
- Mais la motivation principale invoquée par Paul pour enseigner un juste comportement dans ce domaine est en revanche spécifiquement chrétienne: il fait appel à la relation au Seigneur (3,18;20), au Maître céleste (3,24;4,1). Devenir membre de la famille de Dieu ne justifie pas de négliger ses responsabilités familiales: la vision chrétienne n'encourage pas le désordre social. Dans chacune des paires "femme-mari", "enfant-parent", "esclave-maître", le premier est invité à la subordination comme au Seigneur, le second à incarner le caractère du Seigneur; le texte n'aborde pas les tant les questions d'autorité et de droit que celles de responsabilité et de devoir.
2 L'Église qui est présentée dans la fin du passage (4,2-6) est une Église ouverte vers l'extérieur, et non fermée sur elle-même: Paul l'encourage à s'engager dans le dialogue avec ceux qui ne partagent pas sa foi dès que l'occasion s'en présente. 
 

Traduction et remarques :

Verset 12.
᾿Ενδύσασθε οὖν, ὡς ἐκλεκτοὶ τοῦ Θεοῦ ἅγιοι καὶ ἠγαπημένοι, σπλάγχνα οἰκτιρμοῦ, χρηστότητα, ταπεινοφροσύνην, πρᾳότητα, μακροθυμίαν,
Revêtez-vous donc - comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés - d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de longanimité, 
ἐκλεκτοὶ τοῦ Θεοῦ ἅγιοι καὶ ἠγαπημένοι  - des élus de Dieu, saints et bien-aimés: Les titres décrivant Israël comme la propriété de Dieu (par ex.
Dt 4,37: אהב את־אבתיך ויבחר בזרעו אחריו - Il a aimé tes pères, et il a choisi leur postérité après eux) sont maintenant utilisés à propos des chrétiens (par ex. 1P 2,9: ὑμεῖς δὲ γένος ἐκλεκτόν, βασίλειον ἱεράτευμα, ἔθνος ἅγιον, λαὸς εἰς περιποίησιν - Et vous, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis). Ces titres sont également utilisés à propos du Christ (Lc 23,35; Mc 1,24; Mt 3,17), ce qui souligne d'autant plus le lien entre le chrétien et le Christ.
σπλάγχνα οἰκτιρμοῦ  - d'entrailles de miséricorde: Le mot "σπλάγχνον
splan'chnon
"
désigne au propre les "intestins", d'où "les entrailles" - c'est-à-dire, au figuré, "l'affection", "la tendresse"; le mot "οἰκτιρμός oïktirmos" désignant "la pitié", "la miséricorde", on a ici un redoublement intensif; certains traduisent à juste titre "ardente bonté", par ex.
Comme aux vv.5 et 8 (voir ci-dessus), la liste qui va suivre comporte 5 termes.
On peut voir dans cette nouvelle "liste" une allusion à la personnalité et au caractère de Jésus durant son ministère terrestre (voir 2,6-7).
Voir le parallèle des vv.12-13 en Ep 4,31-5,1.

Verset 13.
᾿ἀνεχόμενοι ἀλλήλων καὶ χαριζόμενοι ἑαυτοῖς ἐάν τις πρός τινα ἔχῃ μομφήν· καθὼς καὶ ὁ Χριστὸς ἐχαρίσατο ὑμῖν, οὕτω καὶ ὑμεῖς·
vous supportant l'un l'autre et vous pardonnant les uns aux autres, si l'un a un sujet de plainte contre un autre; comme aussi le Christ vous a pardonné, vous aussi faites de même.

Verset 14.
ἐπὶ πᾶσι δὲ τούτοις τὴν ἀγάπην, ἥτις ἐστὶ σύνδεσμος τῆς τελειότητος. 
Et par-dessus toutes ces choses, <revêtez-vous> de l'amour, qui est le lien de la perfection.
τὴν ἀγάπην  - <revêtez-vous> de l'amour: "L'amour" est comme la ceinture ("le lien") qui serre ensemble toutes les vertu du vêtement nouveau; ou comme "le lien" unissant tous les membres du corps. Voir 1Co 12,31-13,13.

Verset 15.
καὶ ἡ εἰρήνη τοῦ Θεοῦ βραβευέτω ἐν ταῖς καρδίαις ὑμῶν, εἰς ἣν καὶ ἐκλήθητε ἐν ἑνὶ σώματι· καὶ εὐχάριστοι γίνεσθε.
Et que la paix du Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants.
ἡ εἰρήνη  - la paix: Il ne s'agit pas ici de la "paix" intérieure que peut connaître le croyant, mais de la "paix"-réconciliation (voir 1,20) au sein de la communauté ("un seul corps").

Verset 16.
ὁ λόγος τοῦ Χριστοῦ ἐνοικείτω ἐν ὑμῖν πλουσίως ἐν πάσῃ σοφίᾳ· διδάσκοντες καὶ νουθετοῦντες ἑαυτοὺς ψαλμοῖς ὕμνοις ᾠδαῖς πνευματικαῖς, ἐν χάριτι ᾄδοντες ἐν τῇ καρδίᾳ ὑμῶν τῷ Κυρίῳ.
Que la parole du Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l'inspiration de la grâce.
ὁ λόγος τοῦ Χριστοῦ  - la parole du Christ: Soit la "parole" prononcée par le Christ, soit la "parole" sur le Christ. Cette "parole" a déjà été identifiée à l'Évangile (1,5;25; voir aussi 2,6-7).
διδάσκοντες καὶ νουθετοῦντες ἑαυτοὺς  - instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres: Voir 1,28; mais cette tâche est présentée ici comme une responsabilité communautaire. 
ᾄδοντες  - chantant: Le chant est un moyen mnémotechnique d'enseignement particulièrement utile, surtout en un temps où la majorité ne savait que peu lire et écrire. 
Le "ψαλμός psalmos", le "psaume" est vraisemblablement ici un Psaume ou un textes tiré de l'Écriture; l'"ὕμνος humnos", l'"hymne" une composition chrétienne (on en trouve la trace dans les épîtres de Paul: voir 1,12-20;2,14-15; Ep 5,14; Ph 2,6-11; 1Tm 6,15-16; 2Tm 2,11-13; ou encore en Ap 4,11;5,9-12;15,3-4); "ᾠδή πνευματικ
ή ōdē pneumatik", le "cantique inspiré par l'Esprit", "spirituel", pourrait être un chant de reconnaissance, connu ou peut-être improvisé sous l'inspiration de l'Esprit (voir 1Co 14,26).
Voir le parallèle en Ep 5,19.


• Évangile :  

• Mt 2,13-15;19-23.

La Sainte Famille: une famille "pas comme les autres" en raison de l'identité cachée de Jésus, et de la vocation exceptionnelle de Marie et de Joseph.
Et pourtant un modèle de vie familiale, car la sainteté ne fait pas dans le sublime: elle croît et s'affermit dans l'obéissance religieuse aux événements - petits et grands - dans la fidélité quotidienne au Seigneur.
Depuis que Dieu est devenu, les hommes peuvent Le trouver sur leurs chemins de tous les jours.  
 
Sur ce passage:
Sur Matthieu et sur son évangile, voir à cette page.
Sur Mt 1,1 - 2,23:

Au moyen de ces six sections (1,1-17;18-25;2,1-12;13-15;16-18;19-23) qui introduisent son évangile, Matthieu présente Jésus comme l'accomplissement de l'espérance d'Israël et de la promesse divine:
• Il est le fils d'Abraham par excellence, et le nouveau David promis; dans sa vie s'accomplissent de nombreux textes du PT:
1,23 <-> Is 7,17;
2,6 <-> Mi 5,1; 2S 5,2;
2,15 <-> Os 11,1; 
2,18 <-> Jr 31,15;
2,23 <-> Is 11,1;53,2; ou Nb 6; ou Is 49,6; ou Ps 69,8;13; Is 49,7;53,3; ou Is 8,23-9,1 (voir plus bas).
Et, plus encore, comme Représentant de son peuple, il semble récapituler l'histoire d'Israël (2,15;17-18;20-21).
Mais il est aussi le fils miraculeux de la femme vierge, sur lequel veillent les anges du Seigneur: cet enfant est "Dieu avec nous" (1,23).

Cependant, dès le début, un clivage s'opère:
- sa mère le reçoit (1,18) puis son père l'adopte (1,24), lui dont l'obéissance au Seigneur est soulignée de façon insistante (1,24;2,14;21;22); et, paradoxalement, ce sont des גוים goyîm, des non-Juifs, les mages, qui l'honorent comme roi et l'adorent (2,9-11);
- tandis que l'opposition officielle éclate dès la naissance de l'enfant (2,16).
Car si, conformément à l'attente messianique des Juifs, c'est à בּית לחםbêyth lekh'em-Bethléhem que naît Jésus (2,1;5-6), c'est de Galilée,
"גליל הגויםgâlîylhagoyîm", le district des nations païennes (Is 8,23), que viendra la lumière (Is 9,1) qu'apportera le "Nazaréen" (Mt 2,23).   


Traduction et remarques :

Verset 13.
᾿᾿Αναχωρησάντων δὲ αὐτῶν ἰδοὺ ἄγγελος Κυρίου φαίνεται κατ᾿ ὄναρ τῷ ᾿Ιωσὴφ λέγων· ἐγερθεὶς παράλαβε τὸ παιδίον καὶ τὴν μητέρα αὐτοῦ καὶ φεῦγε εἰς Αἴγυπτον, καὶ ἴσθι ἐκεῖ ἕως ἂν εἴπω σοι· μέλλει γὰρ ῾Ηρῴδης ζητεῖν τὸ παιδίον τοῦ ἀπολέσαι αὐτό. 
Or, après qu'ils se furent retirés, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, disant: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et fuis en Égypte, et demeure là jusqu'à ce que je te le dise; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr.
αὐτῶν  -ils=Les mages.
ἰδοὺ  -voici: Équivalents grec et français de la "ponctuation" narrative hébraïque "הנּה hinnêh", "voici", "voici que". 
ἄγγελος Κυρίου  -un ange du Seigneur: Nouvelle intervention inhabituelle du Seigneur; chez Matthieu, on assiste à l'intervention d'anges au début et à la fin du ministère de Jésus (Mt 1,20;24; 2,13;19; 28,2;5).
Rappel: la LXX traduit le tétragramme divin יהוה par "κύριος kurios" ("Seigneur" - en fait, traduction de son qéré אֲדֹנָי  Adonaï), et le NT suit cet usage.
κατ᾿ ὄναρ- en songe: voir aussi Mt 1,20;2,19;22.
• ῾Ηρῴδης  -Hérode: C'est grâce au soutien de Rome que "Hérode" le Grand, d'origine iduméenne (= d'Édom, ou Idumée, voir carte plus bas), a mis fin au règne de la dynastie hasmonéenne (= les descendants des Maccabées) lorsqu'en 37 av.J.C. il s'est emparé de Jérusalem (il avait été nommé roi de Judée par le sénat romain dès 40 av.J.C.). Tout en étant lié à Rome, son royaume était considéré comme "indépendant". Hérode est mort en 4 av.J.C.; la naissance de Jésus a eu lieu quelque temps auparavant, très vraisemblablement autour de 6 av. notre ère.
On sait qu'en 7 et en 4 av.J.C. il avait fait exécuter plusieurs membres de sa famille qu'il soupçonnait de comploter sa déchéance; et qu'à la demande des mages: "Où est le roi des Juifs qui vient de naître?" il s'est affolé. Le Messie attendu était le descendant promis de David; pour Hérode, comme pour la majorité des Juifs, le Messie ne pouvait être qu'un "souverain" politique - qui chasserait les Romains et leurs alliés pour rétablir la lignée davidique. 

Verset 14.
᾿᾿῾Ο δὲ ἐγερθεὶς παρέλαβε τὸ παιδίον καὶ τὴν μητέρα αὐτοῦ νυκτὸς, καὶ ἀνεχώρησε εἰς Αἴγυπτον,
Et lui, s'étant levé, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte.

Fra Angelico (1400 env.-1455) – La fuite en Égypte –>
Museo di San Marco, Florence.

Verset 15.
καὶ ἦν ἐκεῖ ἕως τῆς τελευτῆς ῾Ηρῴδου, ἵνα πληρωθῇ τὸ ῥηθὲν ὑπὸ τοῦ Κυρίου διὰ τοῦ προφήτου λέγοντος· ἐξ Αἰγύπτου ἐκάλεσα τὸν υἱόν μου.
Et il fut là jusqu'à la mort d'Hérode, afin que fût accomplie la parole du Seigneur par le prophète, disant: "j'ai appelé mon fils hors d'Égypte".
• ἐξ Αἰγύπτου ἐκάλεσα τὸν υἱόν μου  -j'ai appelé mon fils hors d'Égypte: Allusion à Os 11,1:"וממצרים קראתי לבני - LXX: καὶ ἐξ Αἰγύπτου μετεκάλεσα τὰ τέκνα αὐτοῦ - et j'ai appelé mon enfant hors d'Égypte". Matthieu établit un rapport entre la situation d'Israël - en Égypte et sortant d'Égypte - et celle de Jésus. Car Jésus, le Fils de Dieu, prend désormais la place d'Israël, le peuple-fils ("בני בכרי ישׂראל - Israël est mon fils, mon premier-né" Ex 4,22), et passe aussi par un exode pour ressortir d'Égypte (sans pour autant succomber aux tentations dans le désert, voir Mt 4,1-11) et faire sortir le peuple d'un esclavage plus profond que celui de l'Égypte: l'esclavage du péché et de la mort (voir Os 13,14;14,5-8). 

-------

Verset 19.
Τελευτήσαντος δὲ τοῦ ῾Ηρῴδου ἰδοὺ ἄγγελος κυρίου κατ᾿ ὄναρ φαίνεται τῷ ᾿Ιωσὴφ ἐν Αἰγύπτῳ
Or, Hérode étant mort, voici, un ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte,
Comp. v.13a.

Verset 20.
λέγων· ἐγερθεὶς παράλαβε τὸ παιδίον καὶ τὴν μητέρα αὐτοῦ καὶ πορεύου εἰς γῆν ᾿Ισραήλ· τεθνήκασι γὰρ οἱ ζητοῦντες τὴν ψυχὴν τοῦ παιδίου.
disant: Lève-toi et prends le petit enfant et sa mère, et va dans la terre d'Israël; car ceux qui cherchaient la vie du petit enfant sont morts.
Comp. v.13b.

Verset 21.
ὁ δὲ ἐγερθεὶς παρέλαβε τὸ παιδίον καὶ τὴν μητέρα αὐτοῦ καὶ ἦλθεν εἰς γῆν ᾿Ισραήλ.
disant: Lève-toi et prends le petit enfant et sa mère, et va dans la terre d'Israël; car ceux qui cherchaient la vie du petit enfant sont morts.
Comp. v.14.
Comp. vv.20-21 à Ex 4,19-20.

Verset 22.
ἀκούσας δὲ ὅτι ᾿Αρχέλαος βασιλεύει ἐπὶ τῆς ᾿Ιουδαίας ἀντὶ ῾Ηρῴδου τοῦ πατρὸς αὐτοῦ, ἐφοβήθη ἐκεῖ ἀπελθεῖν· χρηματισθεὶς δὲ κατ᾿ ὄναρ ἀνεχώρησεν εἰς τὰ μέρη τῆς Γαλιλαίας,
mais, ayant ouï dire qu'Archélaüs régnait en Judée à la place d'Hérode son père, il craignit d'y aller; et ayant été averti divinement, en songe, il se retira dans le territoire de la Galilée, 
᾿Αρχέλαος βασιλεύει ἐπὶ τῆς ᾿Ιουδαίας ἀντὶ ῾Ηρῴδου τοῦ πατρὸς αὐτοῦ  -Archélaüs régnait en Judée à la place d'Hérode son père: À la mort d'Hérode le Grand, son fils Archélaüs (voir ici) lui succéda en 4 av.J.C.
Il reçut alors comme territoire la Judée, l'Idumée et la Samarie. Mais, à la suite de graves troubles et de massacres, l'empereur l'écartera du pouvoir en 6 ap.J.C. et l'exilera à Vienne, en Gaule. À partir de ce moment, la Judée perdra son indépendance et deviendra une province romaine, liée à la province de Syrie, et comme telle dirigée par un procurateur-préfet romain. 
















































τὰ μέρη τῆς Γαλιλαίας͂  -le territoire de la Galilée: À la mort d'Hérode le Grand, c'est un autre de ses fils, Hérode Antipas (voir ici) qui reçut comme territoire la Galilée et la Pérée.
Lors de leur retour d'Égypte, Joseph et sa famille trouvèrent donc un pays coupé en deux (penser à la situation de la France lors de l'occupation nazie: un territoire officiellement occupé, et un territoire sous contrôle - mais officiellement "libre").

Verset 23.
καὶ ἐλθὼν κατῴκησεν εἰς πόλιν λεγομένην Ναζαρέτ, ὅπως πληρωθῇ τὸ ῥηθὲν διὰ τῶν προφητῶν· ὅτι Ναζωραῖος κληθήσεται.
et alla et habita dans une ville appelée Nazareth; en sorte que fût accompli ce qui avait été dit par les prophètes: Il sera appelé Nazaréen.
• Ναζωραῖος κληθήσεται  -Il sera appelé "Nazaréen":
Sens possibles du mot "Ναζωραῖος Nadzōraios":
- Certains y voient un transcription de l'hébreu "נצרnêtser", le "rameau" - qui désigne parfois le Messie (voir par ex. Is 11,1;53,2).
- D'autres, une transcription de "
נציר - כ / נצור - ק" (par ex. en Is 49,6), kétiv: *nâtsîyr, peut-êtrepar confusion avec le נזירnâzîyrouנזר nâzir; qéré: nâtsoûr, de "נצרnâtsar - sauver, préserver") -> le "préservé".
- D'autres encore, précisément, le
"nazir, נזירnâzîyrouנזר nâzir" -> le "séparé" (voir par ex. Nb 6; de "נזרnâzar - séparer").
- Mais en Mt 26,71 ("οὗτος ἦν μετὰ ᾿Ιησοῦ τοῦ Ναζωραίου- Celui-ci aussi était avec Jésus le Nazaréen", le mot "Ναζωραῖος" est employé comme équivalent de "Γαλιλαῖος Galilaïos" (Mt 26,69: "καὶ σὺ ἦσθα μετὰ ᾿Ιησοῦ τοῦ Γαλιλαίου - Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen"), ce qui suggèrerait que, pour Matthieu,
"Ναζωραῖος" signifie "de Nazareth [en Galilée]", le "Nazaréen".
Valeur du mot:
- Matthieu ferait-il ici allusion à l'enseignement du PT, qui annonçait que le Messie allait être méprisé (Ps 69,8;13; Is 49,7;53,3), "Nazareth" n'étant alors qu'une obscure bourgade
(voir Jn 1,46) de la "גליל הגויםgâlîylhagoyîm, Galilée des nations païennes" (Is 8,23)?
- Ou souligne-t-il que, conformément à Is 8,23-9,1 qu'il cite en 4,15-16, c'était de Galilée que devait venir l'Emmanuel (Is 7,14) attendu (Is 9,5-6)?
Postérité du mot:
Les premiers chrétiens furent également appelés "τῶν Ναζωραίων αἵρεσις", "la secte des Nazaréens" (par ex. en Ac 24,5;
sur "αἵρεσις haïrésis" a été calqué notre mot "hérésie").


Méditation  :
De Saint Alphonse-Marie de Liguori (1696-1787), évêque et docteur de l'Église - Méditations pour l'Octave de l'Épiphanie:

      Un ange apparut en songe à saint Joseph et l'avertit qu'Hérode recherchait l'Enfant Jésus, pour lui ôter la vie : « Lève-toi, lui dit-il, prends l'enfant et sa mère et fuis en Égypte ». Jésus, à peine né, est donc persécuté à mort... Joseph obéit à la voix de l'ange sans délai ; il avertit sa sainte épouse. Il prend les quelques outils qu'il pouvait porter, afin de pouvoir exercer son métier en Égypte et d'avoir de quoi soutenir sa pauvre famille. Marie, de son côté, réunit en un petit paquet les langes nécessaires à son divin enfant ; puis, s'approchant du berceau où il reposait, elle se jette à genoux, baise les pieds de son fils chéri, et, au milieu de ses larmes de tendresse, lui dit : « Ô mon fils et mon Dieu, tu es venu au monde pour sauver les hommes ; à peine es-tu né que les hommes te cherchent pour te faire mourir ! » Elle le prend alors dans ses bras, et, tandis qu'ils continuent de pleurer, les deux saints époux ferment la porte et se mettent en route durant la nuit...

      Mon bien-aimé Jésus, tu es le roi du ciel, et je te vois maintenant errer en fugitif sous les traits d'un enfant. Qui cherches-tu ? Dis-le-moi. Je suis ému de compassion à la vue de ta pauvreté et ton abaissement ; mais ce qui m'afflige plus profondément, c'est la noire ingratitude avec laquelle je te vois traité par ceux-là même que tu es venu sauver. Tu pleures, et moi aussi je pleure d'avoir été l'un de ceux qui t'ont méprisé et persécuté ; mais sache que maintenant je préfère ta grâce à tous les royaumes du monde.

      Pardonne-moi tous les outrages que je t'ai faits ; dans le voyage de cette vie à l'éternité, permets-moi de te porter dans mon cœur, à l'exemple de Marie qui t'a porté dans ses bras pendant la fuite en Égypte. Mon bien-aimé Rédempteur, je t'ai souvent banni de mon âme, mais j'ai confiance maintenant que tu en as repris possession. Je t'en supplie : attache-la étroitement à toi par les douces chaînes de ton amour.
_______________________________________________________________________
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint