Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven



L’amour dans la Bible


 Abraham, Sara et les "Trois Hommes" à Mambré.

(Ceci est une première approche - reposant essentiellement sur des notions de vocabulaire; je prépare une étude plus approfondie du thème - en particulier dans le Premier Testament)

(Traductions françaises : Ostervald)

Dès le Premier Testament, Osée (voir notule en cliquant ici) découvre que Dieu aime son peuple malgré ses infidélités, comme le prophète aime sa femme bien qu’elle l’ait abandonné. Et le Deutéronome affirme à la fois
- que Dieu aime d’un amour particulier son peuple Israël, si petit soit-il (Dt 7,7-8)
לא מרבכם מכל־העמים חשק יהוה בכם ויבחר בכם כי־אתם המעט מכל־העמים׃
כי מאהבת יהוה אתכם ומשמרו את־השבעה אשר נשבע לאבתיכם הוציא יהוה אתכם ביד חזקה ויפדך מבית עבדים מיד פרעה מלך־מצרים׃
Littéralement : לא – non pas ; מרבכם – parce que vous êtes nombreux ; מכל – entre tous ; העמים – les peuples ; חשק – s’est attaché ; יהוה – l’Eternel ; בכם – à vous ; ויבחר – et il a choisi ; בכם – vous ; כי – car ; אתם – vous ; המעט – le petit nombre ; מכל – plus que tous ; העמי – les peuples ;
כי – car ; מאהבת – parce qu’il aime ; יהוה – l’Eternel ; אתכם – vous ; ומשמרו – et parce qu’il garde ; את־השבעה – le serment ; אשר – que ; נשבע – il a fait serment ; לאבתיכם – à vos pères ; הוציא – a fait sortir ; יהוה – l’Eternel ; אתכם – vous ; ביד – par une main ; חזקה – forte ; ויפדך – et il t’a libéré ; מבית –de la maison de ; עבדים – esclaves ; מיד – de la main de ; פרעה – pharaon ; מלך – le roi de ; מצרים – Egypte.
« 7. Ce n'est pas parce que vous étiez plus nombreux que tous les autres peuples, que l'Éternel s'est attaché à vous, et vous a choisis; car vous étiez le plus petit de tous les peuples;
8. Mais, c'est parce que l'Éternel vous aime, et parce qu'il garde le serment qu'il a fait à vos pères, que l'Éternel vous a retirés à main forte, et qu'il t'a racheté de la maison de servitude, de la main de Pharaon, roi d'Égypte. »
- et qu’en retour s’impose le commandement (Dt 6,5) :
ואהבת את יהוה אלהיך בכל־לבבך ובכל־נפשך ובכל־מאדך׃
Littéralement : ואהבת – et tu aimeras ; את יהוה – l’Eternel ; אלהיך – ton Dieu ; בכל – avec tout ; לבבך – ton cœur ; ובכל – et avec tout ; נפשך – ton être ; ובכל – et avec toute ; מאדך – ta force.
« Tu aimeras donc l'Éternel ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta force. »
Il est écrit aussi – à vrai dire dans une phrase assez peu mise en relief (Lv 19,18b) :
ואהבת לרעך כמוך אני יהוה׃
Littéralement : ואהבת – et tu aimeras ; לרעך – ton prochain ; כמוך – comme toi ; אני – moi ; יהוה – l’Eternel.
« Et tu aimeras ton prochain comme toi-même: Je suis l'Éternel. »

Mais, là où l’hébreu - comme le français - n’a qu’un seul verbe, אהב, pour exprimer les différentes nuances de l’amour, le grec en a trois:
 
1. αγαπω – avec, sur la même racine, le nom αγαπη traduit en latin caritas (d’où le français « charité »).
C’est le thème central du Nouveau Testament (αγαπω : 143 occurrences ; αγαπη : 117 occurrences ; αγαπητος, « bien-aimé », appliqué au Fils et aux chrétiens : 62 occurrences => 322 occurrences de la racine αγαπ-) – et en particulier des écrits johanniques – où il exprime toujours un lien durable.

Dieu est Amour, car il se révèle en son Fils comme un Dieu qui aime et vient sauver l’homme.

Si Dieu nous aime, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres (1Jn 4,8-16 – voir pages « La Première Lettre de saint Jean », l’introduction au Sixième Dimanche de Pâques B, et 1Jn 4,7-10).

Le Père aime le Fils, et le Fils aime le Père et donne sa vie pour que l’amour de Dieu éclate sur la terre (Jn 3,35 : ο πατηρ αγαπα τον υιον « Le Père aime le Fils » ; Jn 10,17 – sur ce dernier passage, voir pages « Le berger dans la Bible », l’introduction au Quatrième Dimanche de Pâques B et Jn 10,11-18).

Car Dieu a aimé le monde au point de donner son Fils (Jn 3,16) : ουτως γαρ ηγαπησεν ο θεος τον κοσμον ωστε τον υιον αυτου τον μονογενη εδωκεν
Littéralement : ουτως – tellement ; γαρ – en effet ; ηγαπησεν – a aimé ; ο θεος – Dieu ; τον κοσμον – le monde ; ωστε – que ; τον υιον – le Fils ; αυτου – de lui ; τον μονογενη – l’unique né ; εδωκεν – il donna.
« Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique. »

Personne n’est exclu de l’amour du Père céleste : Mt 5,44-48, en particulier 45b - τον ηλιον αυτου ανατελλει επι πονηρους και αγαθους και βρεχει επι δικαιους και αδικους
Littéralement : τον ηλιον – le soleil ; αυτου – de lui ; ανατελλει – il fait lever ; επι – sur ; πονηρους – les méchants ; και – et ; αγαθους – les bons ; και – et ; βρεχει – il fait pleuvoir ; επι – sur ; δικαιους – les justes ; και – et ; αδικους – les injustes.
« Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »
Et Lc 6,27-36, en particulier 35 : πλην αγαπατε τους εχθρους υμων και αγαθοποιειτε και δανειζετε μηδεν απελπιζοντες και εσται ο μισθος υμων πολυς και εσεσθε υιοι υψιστου οτι αυτος χρηστος εστιν επι τους αχαριστους και πονηρους
Littéralement : πλην – au contraire ; αγαπατε – aimez ; τους εχθρους – les ennemis ; υμων – de vous ; και – et ; αγαθοποιειτε – faites du bien ; και – et ; δανειζετε – prêtez ;  μηδεν – ne rien ; απελπιζοντες – espérant ; και – et ; εσται – sera ; ο μισθος – la récompense ; υμων – de vous ; πολυς – grande ; και – et ; εσεσθε – vous serez ; υιοι – fils ; υψιστου – du Très-Haut ; οτι – parce que ; αυτος – lui ; χρηστος – excellent ; εστιν – est ; επι – pour ; τους αχαριστους – les ingrats ; και – et ; πονηρους – méchants.
« Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans en rien espérer, et votre récompense sera grande, et vous serez les enfants du Très-Haut, parce qu'il est bon envers les ingrats et les méchants. »

Aussi l’amour du prochain s’étend-il jusqu’aux ennemis (Mt 5,44) : αγαπατε τους εχθρους υμων και προσευχεσθε υπερ των διωκοντων υμας
Littéralement : αγαπατε – aimez ; τους εχθρους – les ennemis ; υμων – de vous ; και – et ; προσευχεσθε – priez ; υπερ – sur ; των διωκοντων – les persécutant ; υμας – vous.
« Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous persécutent. »

A la question « quel est le plus grand commandement ? » Jésus répond en citant le grand commandement de l’amour dans sa double formulation (Mc 12,29-31):
-         πρωτη παντων των εντολων ακουε ισραηλ κυριος ο θεος ημων κυριος εις εστιν   
και αγαπησεις κυριον τον θεον σου εξ ολης της καρδιας σου και εξ ολης της ψυχης σου και εξ ολης της διανοιας σου και εξ ολης της ισχυος σου αυτη πρωτη εντολη
Littéralement : πρωτη – premier ; παντων – de tous ; των εντολων – les commandements ; ακουε – écoute ; ισραηλ – Israël ; κυριος – Seigneur ; ο θεος – le Dieu ; ημων – de nous ; κυριος – Seigneur ; εις – unique ; εστιν – est. 
και – et ; αγαπησεις – tu aimeras ; κυριον – Seigneur ; τον θεον – le Dieu ; σου – de toi ; εξ – de ; ολης – tout ; της καρδιας – le cœur ; σου – de toi ; και – et ; εξ – de ; ολης – toute ; της ψυχης – l’âme ; σου – de toi ; και – et ; εξ – de ; ολης – toute ;  της διανοιας – la pensée ; σου – de toi ; και – et ; εξ – de ; ολης – toute ; της ισχυος – la force ; σου – de toi ; αυτη – celui-ci ; πρωτη – premier ; εντολη – commandement.
« 29a. Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur. 30. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. C'est là le premier commandement. »
On reconnaît ici la formulation grecque du Shema’ Israel (cf. supra).
-         και δευτερα ομοια αυτη αγαπησεις τον πλησιον σου ως σεαυτον μειζων τουτων αλλη εντολη ουκ εστιν  
Littéralement : και – et ; δευτερα – deuxième ; ομοια – semblable ; αυτη – celui-ci ; αγαπησεις – tu aimeras ; τον πλησιον – le prochain ; σου – de toi ; ως – comme ; σεαυτον – toi-même ; μειζων – plus grand que ; τουτων – ceux-là ; αλλη – un autre ; εντολη – commandement ; ουκ – ne pas ; εστιν – est.
« 31. Et voici le second qui lui est semblable:Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a point d'autre commandement plus grand que ceux-ci. »
On reconnaît ici la formulation grecque de Lv 19,18b (cf. supra).
Ce second commandement est formulé ainsi par saint Jean, dont c’est en quelque sorte le leit-motiv (Jn 13,34b) :
ινα αγαπατε αλληλους καθως ηγαπησα υμας ινα και υμεις αγαπατε αλληλους
Littéralement : ινα – que ; αγαπατε – vous aimiez ; αλληλους – les uns les autres ; καθως –comme ; ηγαπησα – j’ai aimé ; υμας –vous ; ινα – que ; και – aussi ; υμεις – vous ; αγαπατε – vous aimiez ; αλληλους – les uns les autres.
« Que vous vous aimiez les uns les autres; que,comme je vous ai aimés, vous aussi vous vous aimiez les uns les autres. »

Donc (Rm 13,8-10)
μηδενι μηδεν οφειλετε ει μη το αγαπαν αλληλους ο γαρ αγαπων τον ετερον νομον πεπληρωκεν
[…] και ει τις ετερα εντολη εν τουτω τω λογω ανακεφαλαιουται εν τω αγαπησεις τον πλησιον σου ως σεαυτον
η αγαπη τω πλησιον κακον ουκ εργαζεται πληρωμα ουν νομου η αγαπη
Littéralement : μηδενι – à personne ; μηδεν – rien; οφειλετε – devez ; ει μη – sinon ; το – le fait de ; αγαπαν – aimer ; αλληλους – les uns les autres ; ο – le ; γαρ – en effet ; αγαπων – aimant ; τον ετερον – l’autre ; νομον – la loi ; πεπληρωκεν – a accomplie en totalité.
Και – et ; ει – si ; τις – un quelconque ; ετερα – autre ; εντολη – commandement ; εν – dans ; τουτω – celle-ci ; τω λογω – la parole ; ανακεφαλαιουται – il se résume ; εν – dans ; τω – le ; αγαπησεις – tu aimeras ; τον πλησιον – le prochain ; σου – de toi ; ως – comme ; σεαυτον – toi-même.
η αγαπη – l’amour ; τω πλησιον – au prochain ; κακον – du mal ; ουκ – ne pas ; εργαζεται – fait ; πληρωμα – accomplissement ; ουν – donc ; νομου – de la loi ; η αγαπη – l’amour.
« 8. Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres, a accompli la loi.
9b. […] et tout autre commandement, tout cela se résume dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
10. L'amour ne fait point de mal au prochain; l'amour est donc l'accomplissement de la loi. »

Cet amour de l’homme pour Dieu et pour le prochain est la réponse de l’homme à l’amour de Dieu pour l’homme dans l’histoire, manifesté par le salut et la miséricorde.
- Dt 7,7 :
לא מרבכם מכל־העמים חשק יהוה בכם ויבחר בכם כי־אתם המעט מכל־העמים׃
Littéralement : לא – non pas ; מרבכם – parce que vous êtes nombreux ; מכל – entre tous ; העמים – les peuples ; חשק – s’est attaché ; יהוה – l’Eternel ; בכם – à vous ; ויבחר – et il a choisi ; בכם – vous ; כי – car ; אתם – vous ; המעט – le petit nombre ; מכל – plus que tous ; העמי – les peuples.
« Ce n'est pas parce que vous étiez plus nombreux que tous les autres peuples, que l'Éternel s'est attaché à vous, et vous a choisis; car vous étiez le plus petit de tous les peuples. »
- Jr 31,3 :
מרחוק יהוה נראה לי ואהבת עולם אהבתיך על־כן משכתיך חסד׃
Littéralement : מרחוק – de loin ; יהוה – l’Eternel ; נראה – s’est laissé voir ; לי – à moi ;ואהבת – et d’un amour de ; עולם – toujours ;  אהבתיך – je t’aime ; על־כן – c’est pourquoi ; משכתיך – je te conserve ; חסד – fidélité.
« De loin l'Éternel m'est apparu, et [m'a dit:] Je t'ai aimé d'un amour éternel, c'est pourquoi j'ai prolongé envers toi ma bonté. »

L’apôtre Paul a écrit en trois strophes un hymne à l’amour (1Co 13,1-13):
1.     Sans amour, je ne suis rien :
εαν ταις γλωσσαις των ανθρωπων λαλω και των αγγελων αγαπην δε μη εχω γεγονα χαλκος ηχων η κυμβαλον αλαλαζον
και εαν εχω προφητειαν και ειδω τα μυστηρια παντα και πασαν την γνωσιν και εαν εχω πασαν την πιστιν ωστε ορη μεθισταναι αγαπην δε μη εχω ουθεν ειμι
και ψωμισω παντα τα υπαρχοντα μου και εαν παραδω το σωμα μου ινα καυχθσωμαι αγαπην δε μη εχω ουθεν ωφελουμαι
Littéralement : εαν – si ; ταις γλωσσαις – les langues ; των ανθρωπων – des hommes ; λαλω – je parle ; και – et même ; των αγγελων – des messagers ; αγαπην – l’amour ; δε – cependant ; μη – ne point ; εχω – j’ai ; γεγονα – je suis devenu ; χαλκος – du bronze ; ηχων – résonnant ; η – ou ; κυμβαλον – une cymbale ;  αλαλαζον – qui retentit
και – et ; εαν – si ; εχω – j’ai ; προφητειαν – la prophétie ; και – et ; ειδω – je connais ; τα μυστηρια – les mystères ; παντα – tous ; και – et ; πασαν – toute ; την γνωσιν – la connaissance ; και – et ; εαν – si ; εχω – j’ai ; πασαν – toute ; την πιστιν – la confiance ; ωστε – au point de ; ορη – des montagnes ; μεθισταναι – transporter ; αγαπην – l’amour ; δε – cependant ; μη – ne point ; εχω – j’ai ; ουθεν – de rien ; ειμι – je suis ;
καν – et si ; ψωμισω –je partage par bouchées ; παντα – tous ; τα υπαρχοντα – les biens ; μου – de moi ; και – et ; εαν – si ; παραδω – je livre ; το σωμα – le corps ; μου – de moi ; ινα – afin que ; καυχθησωμαι – je sois brûlé ; αγαπην – l’amour ; δε – cependant ; μη – ne point ; εχω – j’ai ; ουθεν – de rien ; ωφελουμαι – je sers.
« 1. Quand je parlerais les langues des hommes, même des anges; si je n'ai point la charité, je suis comme l'airain qui résonne, ou comme une cymbale qui retentit. 2. Et quand même j'aurais le don de prophétie, et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science; et quand même j'aurais toute la foi jusqu'à transporter les montagnes; si je n'ai point la charité, je ne suis rien. 3. Et quand même je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, et quand même je livrerais mon corps pour être brûlé; si je n'ai point la charité, cela ne me sert de rien. »
2.     L’amour est un comportement toujours ouvert : du verset 4 au verset 7,η αγαπη, « l’amour » ou (pour Ostervald) « la charité », est sujet de 15 verbes d’action !
- μακροθυμει : elle est patiente
- χρηστευεται : elle est pleine de bonté
- ου ζηλοι : elle n'est point envieuse
- ου περπερευεται : elle ne se vante pas
- ου φυσιουται : elle ne s'enfle point d'orgueil
- ουκ ασχημονει : elle n'est point malhonnête
- ου ζητει τα εαυτης : elle ne cherche point son intérêt
- ου παροξυνεται : elle ne s'aigrit point
- ου λογιζεται το κακον : elle ne pense point à mal
- ου χαιρει επι τη αδικια : elle ne se réjouit point de l'injustice
- συνχαιρει τη αληθεια : elle se réjouit de la vérité
- παντα στεγει : elle supporte tout
- παντα πιστευει : elle croit tout
- παντα ελπιζει : elle espère tout
- παντα υπομενει : elle endure tout.
3.      Eternel, l’amour surpasse foi et espérance (8-12) :
η αγαπη ουδεποτε πιπτει ειτε δε προφητειαι καταργηθησονται ειτε γλωσσαι παυσονται ειτε γνωσις καταργηθησεται
εκ μερους γαρ γινωσκομεν και εκ μερους προφητευομεν
οταν δε ελθη το τελειον το εκ μερους καταργηθησεται
οτε ημην νηπιος ελαλουν ως νηπιος εφρονουν ως νηπιος ελογιζομην ως νηπιος οτε γεγονα ανηρ κατηργηκα τα του νηπιου
βλεπομεν γαρ αρτι δι’ εσοπτρου εν αινιγματι τοτε δε προσωπον προς προσωπον αρτι γινωσκω εκ μερους τοτε δε επιγνωσομαι καθως και επεγνωσθην
Littéralement : η αγαπη – l’amour ; ουδεποτε – jamais ne ; πιπτει – tombe ; ειτε δε – et que ce soit ; προφητειαι – les prophéties ; καταργηθησονται – elles seront abolies ; ειτε – que ce soit ; γλωσσαι – les langues ; παυσονται – elles cesseront ; ειτε – que ce soit ; γνωσις – la connaissance ; καταργηθησεται – elle sera abolie.
εκ μερους – en partie ; γαρ – en effet ; γινωσκομεν – nous connaissons ; και – et ; εκ μερους – en partie ; προφητευομεν – nous prophétisons ;
οταν δε – et lorsque ; ελθη – viendra ; το τελειον – la perfection ; το – ce qui est ; εκ μερους – en partie ; καταργηθησεται – sera aboli.
oτε – lorsque ; ημην – j’étais ; νηπιος – enfant ; ελαλουν – je parlais ; ως – comme ; νηπιος – un enfant ; εφρονουν – je pensais ; ως – comme ; νηπιος – un enfant ; ελογιζομην – je raisonnais ; ως – comme ; νηπιος – un enfant ; οτε – lorsque ; γεγονα – je suis devenu ; ανηρ – un homme ; κατηργηκα – j’ai aboli ; τα – les [choses] ; του νηπιου – de l’enfant.
βλεπομεν – nous voyons ; γαρ – en effet ; αρτι – à présent ; δι’ – à travers ; εσοπτρου – un miroir ; εν – dans ; αινιγματι – une façon diffuse ; τοτε – alors ; δε – en revanche ; προσωπον – face ; προς – en face de ; προσωπον – face ; αρτι – à présent ; γινωσκω – je connais ; εκ μερους – en partie ; τοτε – alors ; δε – en revanche ; επιγνωσομαι – je connaîtrai vraiment ; καθως – comme ; και – aussi ; επεγνωσθην – j’ai été vraiment connu.
 « 8. La charité ne périt jamais. Quant aux prophéties, elles seront abolies, et les langues cesseront, et la science sera abolie;
9. Car nous ne connaissons qu'imparfaitement, et nous ne prophétisons qu'imparfaitement;
10. Mais quand ce qui est parfait viendra, alors ce qui est imparfait sera aboli.
11. Quand j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je jugeais comme un enfant, je pensais comme un enfant; mais lorsque je suis devenu homme, j'ai abandonné ce qui était de l'enfant.
12. Maintenant nous voyons par un miroir, obscurément, mais alors nous verrons face à face; maintenant je connais imparfaitement, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu. »
C’est pourquoi c'est ce qu’il y a de plus grand dans le temps présent (13) :
νυνι δε μενει πιστις ελπις αγαπη τα τρια ταυτα μειζων δε τουτων η αγαπη
Littéralement : νυνι – maintenant ; δε – donc ; μενει – restent ; πιστις – la foi ; ελπις – l’espérance ; αγαπη – l’amour ; τα τρια – les trois ; ταυτα – ceux-là ; μειζων – le plus grand ; δε – cepandant ; τουτων – d’eux ; η αγαπη – l’amour.
 « Maintenant donc, ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande d'elles est la charité. »


2. φιλω – aimer d’amitié, être attaché à quelqu’un, éprouver de l'affection pour quelqu'un :
aimer son père, sa mère, son fils… Mt 10,37 : ο φιλων πατερα η μητερα υπερ εμε ουκ εστιν μου αξιος και ο φιλων υιον η θυγατερα υπερ εμε ουκ εστιν μου αξιος
Littéralement : ο – le ; φιλων – affectionnant ; πατερα – père ; η – ou ; μητερα – mère ; υπερ – au-dessus de ; εμε – moi ; ουκ – ne pas ; εστιν – est ; μου – de moi ; αξιος – digne ; και – et ; ο – le ; φιλων – affectionnant ; υιον – fils ; η – ou ; θυγατερα – fille ; υπερ – au-dessus de ; εμε – moi ; ουκ – ne pas ; εστιν – est ; μου – de moi ; αξιος – digne.
« Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi, n'est pas digne de moi; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n'est pas digne de moi ».

Pierre, lors de l’apparition de Jésus ressuscité au bord du lac de Tibériade, affirme qu’il « aime » le Seigneur (Jn 21,16) : σιμων ιωνα αγαπας με λεγει αυτω ναι κυριε συ οιδας οτι φιλω σε 
 Littéralement : σιμων – Simon ; ιωνα – fils de Jean ; αγαπας – aimes-tu ; με – moi ; λεγει – il dit ; αυτω – à lui ; ναι – oui ; κυριε – Seigneur ; συ – toi ; οιδας – tu sais ; οτι – que ; φιλω – j’ai de l’affection pour ; σε – toi.
« Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? -  Oui, Seigneur, lui dit-il, tu sais que je t'aime. »



3. εροτω – sur la même racine que le nom ερος, désigne l’amour-passion ; ces deux mots sont absents du Nouveau Testament – même si, par ailleurs, l’amour humain, sous ses formes conjugale et familiale, est largement exalté dans la Bible (par exemple dans le Cantique des Cantiques).
 
 
 
 


Assistant de création de site fourni par  Vistaprint