Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven


Ézéchiel
(1 - Chap. 1-24)



    יחזקאל yekhezqê'l Ézéchiel, dont le nom signifie "qu'El fortifie!", était fils d’un prêtre de Jérusalem,בּוּזי bûzîy Bouzi.

<- Ezéchiel -« Maître Hugo »  (miniaturiste anglais actif à Bury vers 1130) - « Bible de Bury » (1135 env.), détail - Corpus Christi College, Cambridge.

On croit généralement qu’il fut emmené à Babylone avec d’autres Hébreux lors de la première déportation, en 597. Certains estiment, cependant, qu’il serait resté à Jérusalem jusqu’en 587; mais cette opinion se heurte à diverses objections tirées du texte lui-même.
    Il a sa première vision sur une rive du canalכּבר kebâr Kebar (le canal latéral à l'Euphrate, entre Babylone et Warka),  à תּל אביב Tel Abib* ("colline de l'épi" ou "du printemps", nom substitué à l'akkadien til-abubi, "colline du déluge").
-------
* Ce nom se retrouve dans la moderne "Tel-Aviv" en Israël - mais les deux lieux ne doivent surtout pas être confondus - comme c'est parfois le cas!...
-------
    Nous ignorons tout de sa vie privée, sinon qu’à la différence peut-être de son contemporain Jérémie, il était marié.
    Ézéchiel est d’abord un prophète de l’exil, qui garde le souvenir de la terre d’Israël et le fervent espoir du retour. Jamais il ne rompt le lien intime qui l’attache à Sion. Plus précisément, il est l’homme deYHWH-Adonaï: qu’il réside à Jérusalem ou en Babylonie, son Dieu est YHWH, l’Élohim de ses pères. C’est celui-ci qui l’inspire et est la source unique de sa pensée et de son espoir. Il voue à ce Dieu, et à cause de lui à son peuple, à sa ville et à son Temple, un zèle inextinguible, nourri d’une ardeur qui le pousse à des actions et à des discours que ses contemporains trouvent insensés.
    Du début à la fin de sa carrière prophétique, l’homme est obsédé par sa première vision: celle du char qui a emporté YHWH loin de Jérusalem. C’est ce vide, ce manque, qui inspire toute sa vie, sa pensée et son action. Il n’aura de cesse que cet abîme ne soit comblé.YHWH doit revenir dans sa ville, dans son sanctuaire. Le livre se termine sur la vision de ce retour (ch. 43) et sur une minutieuse description du Temple reconstruit et rénové. De ce géant de l’esprit, la démesure est évidente, et l’intensité de ses images contribue encore à le situer hors du commun. Avec plus de force néanmoins qu’Isaïe et que Jérémie, il manie avec un vrai génie l’allégorie; il faudra attendre Jésus pour rencontrer une utilisation aussi puissante de la parabole.
Sa langue, nourrie au silence d’une vraie contemplation, devient un chant qui transcende toute frontière entre la prose et la poésie. On retrouve d’ailleurs dans le Nouveau Testament plusieurs idées et images directement inspirées par ce livre: l’œuvre d’Ézéchiel, centrale dans la tradition et l’histoire d’Israël, a exercé une influence durable sur le christianisme, et par lui sur la pensée du monde occidental.
___________________________________________________________________

• Ez 17,22-24

Dans cette prophétie, les chrétiens (comme Matthieu: Mt 1,5-6 ; Luc dans son Évangile: Lc 3,32 et dans les Actes des Apôtres: Ac 13,22 ; et Paul dans sa Lettre aux Romains: Rm 15,12) ont vu une annonce de la venue de Jésus, le Christ (c'est-à-dire l'Oint) du Seigneur, né de la lignée de Jessé, père de David.

Remarques:

Sur les Livres dits « des Prophètes », voir à cette page.
Sur Ézéchiel: voir ci-dessus.
Sur Ez 17:

Par cette parabole "des aigles et des plants", le prophète poursuit son plaidoyer contre Jérusalem, et maintenant plus particulièrement contre celui qui est à sa tête: Sédécias.

À cet égard, ce chap. constitue une transition entre le chap. précédent - qui souligne la culpabilité collective - et le suivant - qui insiste sur la responsabilité individuelle.

La faute de Sédécias est d'avoir trahi la parole donnée, d'avoir trahi l'alliance passée avec le roi de Babylone.

Ce reproche pourrait surprendre - au vu du chap. précédent qui a fustigé les alliances avec l'étranger. Mais il se comprend à la lumière d'autres textes bibliques - en particulier certaines paroles du prophète Jérémie (notamment Jr 21,9;38,2).

Cette alliance était voulue de l'Éternel - ainsi que la soumission à Babylone, instrument du jugement de Dieu sur son peuple.
Le chap. se clôt sur des perspectives messianiques: le jour viendra où ce ne sera plus le roi de Babylone qui désignera le roi d'Israël, mais l'Éternel lui-même; ce roi ne sera pas un roi inique et de faible envergure - mais bien le roi messianique, et l'étendue de son royaume sera immense.  

Traduction:

Verset 22: 
  כה אמר אדני יהוה ולקחתי אני מצמרת הארז הרמה ונתתי מראשׁ ינקותיו רך אקטף ושׁתלתי אני על הר־גבה ותלול׃
Ainsi dit le Seigneur, YHWH-l'Éternel: Et moi, je prendrai de la cime du cèdre élevé un rejeton, et je le placerai: de la plus haute de ses jeunes pousses, j'arracherai un tendre rejeton et je le planterai sur une montagne haute et éminente.

Verset 23: 
   בהר מרום ישׂראל אשׁתלנו ונשׂא ענף ועשׂה פרי והיה לארז אדיר ושׁכנו תחתיו כל צפור כל־כנף בצל דליותיו תשׁכנה׃ 
Je le planterai sur la haute montagne d'Israël; et il portera des branches et produira du fruit, et il sera un cèdre magnifique; et tout oiseau de toute aile demeurera sous lui; ils habiteront à l'ombre de ses branches.

Verset 24: 
    וידעו כל־עצי השׂדה כי אני יהוה השׁפלתי עץ גבה הגבהתי עץ שׁפל הובשׁתי עץ לח והפרחתי עץ יבשׁ אני יהוה דברתי ועשׂיתי׃
Et tous les arbres des champs sauront que moi, YHWH-l'Éternel, j'abaisse l'arbre élevé et j'élève l'arbre abaissé, je fais sécher l'arbre vert et je fais fleurir l'arbre sec. Moi, YHWH-l'Éternel, je l'ai dit, et je le ferai.
  
___________________________________________________________________

Ez 18,25-28

Le temps donné à chacun par Dieu est épreuve et grâce: le juste doit persévérer dans la bonne voie, et ne pas considérer le salut comme acquis une fois pour toutes; le "méchant" doit mettre à profit le délai accordé pour se détourner de ses mauvaises voies, qui mènent à la mort spirituelle, et marcher sur la voie de la justice.


Remarques:

Sur les Livres dits « des Prophètes », voir à cette page.
Sur Ézéchiel: voir plus haut.
Sur la présentation de ce passage dans le texte liturgique catholique:
1-Attention! La première phrase ne fait pas partie du texte d’Ézéchiel.
2- "Parole du Seigneur tout-puissant": Cette tournure n'apparaît pas dans cette section. Le texte est ponctué de formules telles que:
ויהי דבר־יהוה אלי לאמר׃ - "Et la parole de YHWH-l'Éternel vint à moi, disant:" (16,1; 17,1;18,1 par ex).
3- Et, surtout, "Je ne désire pas la mort du méchant" ne peut prendre place au début de ce passage, comme on va le voir plus en détail ci-après.
En effet, cette section traite d'abord du problème de la responsabilité face au péché: individuelle ou "héréditairement transmissible"; et la phrase "C'est la personne qui pèche qui doit mourir" scande les vv.1-20 (4b;13;18).
Puis la problématique "glisse" vers celle de la conversion du pécheur (vv.21-22), et l’Éternel pose alors la question: "Pensez-vous que je prenne le moindre plaisir à voir mourir le méchant?" (v.23); certes cette interrogation est rhétorique, mais la réponse ne sera donnée à la forme déclarative qu'en toute fin de section, au v.32 - et avec toujours la restriction de la nécessaire conversion du méchant: "Convertissez-vous, et vivez!"

Sur Ez 18:
1 Pour la deuxième fois, Ézéchiel aborde la question de la responsabilité, collective et individuelle (voir 14,12-23).
Il le fait ici de manière plus poussée, en soulignant fortement le principe général selon lequel "c'est la personne qui pèche qui devra mourir" (v.4).
Le raisonnement est rigoureux et le discours bien structuré: après avoir cité un dicton erroné en usage parmi les Israélites (en fait, Ex 20,5-6, par ex., signifie que jugement ou bénédiction ne rejailliront sur les descendants que dans la mesure où ils persévéreront dans l'attitude de leurs ascendants), et énoncé le principe général (vv.2-4), le prophète a recours à trois exemples illustrant le principe de la responsabilité et de la rétribution individuelles, indépendamment des liens entre les générations (vv.5-18).
Cette première partie se termine sur le rappel du principe général (vv.19-20).
2 Puis, dans un deuxième temps, quittant la problématique des liens entre les générations, Ézéchiel aborde la question du jugement d'un homme ayant changé d'attitude au cours de sa vie.
Le principe énoncé souligne la justice de l’Éternel, avec déjà l'annonce de son désir de faire grâce (vv.21-24).
Le prophète répond à la contestation (v.25a) de ce principe (vv.25-29) et clôt son discours sur un appel à changer d'attitude et à revenir à l’Éternel (vv.30-32).
Le texte fait ressortir le raisonnement démobilisant et fataliste de ses contemporains ("à quoi bon changer, puisque nous allons subir le jugement de l'Éternel - et pas uniquement pour nos actions personnelles?") auquel il oppose l'attitude à la fois juste et généreuse du Seigneur, qui désire que le méchant abandonne sa mauvaise conduite et "qu'il vive" (spirituellement s'entend).
Ce discours ne va néanmoins pas à l'encontre de l'enseignement du Décalogue, mais en est complémentaire:
- le Décalogue énonce que le même sort sera réservé au père et au fils, si ce dernier ne rompt pas avec les fautes du premier;
- ce que le prophète confirme - tout en soulignant qu'il n'y a pas là de fatalité, qu'il est possible de rompre la chaîne en ayant un comportement personnel juste.


Traduction :
 
Verset 25: 
 ואמרתם לא יתכן דרך אדני שׁמעו־נא בית ישׂראל הדרכי לא יתכן הלא דרכיכם לא יתכנו׃
Et vous dites: La voie du Seigneur n'est pas réglée. Écoutez donc, maison d'Israël: Ma voie n'est-elle pas réglée? Ne sont-ce pas vos voies qui ne sont pas réglées?

Verset 26: 
  בשׁוב־צדיק מצדקתו ועשׂה עול ומת עליהם בעולו אשׁר־עשׂה ימות׃
Quand le juste se détournera de sa justice, et qu'il pratiquera l'iniquité, il mourra pour cela; dans son iniquité qu'il aura commise, il mourra.

Verset 27: 
 ובשׁוב רשׁע מרשׁעתו אשׁר עשׂה ויעשׂ משׁפט וצדקה הוא את־נפשׁו יחיה׃
Et quand le méchant se détournera de sa méchanceté qu'il aura commise, et qu'il pratiquera le jugement et la justice, celui-là fera vivre son âme.
 
Verset 28: 
  ויראה וישׁוב מכל־פשׁעיו אשׁר עשׂה חיו יחיה לא ימות׃
Puisqu'il prend garde, et se détourne de toutes ses transgressions qu'il a commises, certainement il vivra, il ne mourra point.
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint