Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

Les Dimanches de Pâques
(Années C) - 3


==============================================================

(Le jeudi suivant le Sixième Dimanche de Pâques on célèbre
dans les pays où l'Ascension n'est pas un jour férié, on la célèbre ce dimanche)

==============

Septième Dimanche 

Les Textes de ce dimanche font songer à un ensemble de tableaux - que mettrait remarquablement en valeur l'environnement liturgique du Temps de Pâques.
Sur l'un de ces tableaux, seul le Christ est représenté; "les yeux levés au ciel", il prie son Père pour tous ses disciples - présents et à venir.
Sur un autre, en forme de triptyque, on verrait au centre le Christ, rayonnant de lumière; à droite, Étienne, entouré de personnes hostiles, voit "le Fils de l'homme" "debout à la droite de Dieu", comme prêt à revenir; à gauche, on  voit le même Étienne à genoux en train de prier pour ses bourreaux - et, parmi eux, un certain "Saül" aux pieds duquel ont été déposés les vêtements du protomartyr.
Le troisième tableau montre saint Jean en extase; il entend la voix du "rejeton de David", de "l'alpha et l'oméga" - et, avec Jean, l'Eglise "Amen! Viens, Seigneur Jésus!".
"L'étoile resplendissante du matin" annonce le jour nouveau de notre libération!

___________________________________________________________________

Les Textes 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

• Première Lecture :  

• Ac 7,55-60.

Au-delà des faits qu'il rapporte, le récit de la passion d'Étienne est une réflexion sur le sens du témoignage exemplaire rendu au Christ par les martyrs et par tous ceux qui endurent des épreuves à cause de Lui, en priant pour leurs persécuteurs.

Le contexte:
Sur Ac 6,1 - 7,60:
L'incident lié à la distribution de l'aide aux veuves (6,1-7) montre, si besoin était, que Luc ne cherche pas à présenter une vision idéalisée de la première communauté chrétienne. Pour que les croyants d'origine juive mais de culture grecque n'aient plus à se plaindre, l'Église confie à sept d'entre eux, dont le caractère est irréprochable, la gestion des distributions quotidiennes.
L'un d'eux, Étienne (ou Stéphane: Στέφανος stéphanos, litt. "le couronné", "le décoré") est particulièrement mis en avant dans la suite du récit, à cause de son caractère, des miracles qu'il accomplit, de son témoignage (6,8-15); son ministère ne s'est pas limité à cette distribution d'aide matérielle: chargé au départ de la gestion d'une partie des affaires matérielles internes à la communauté, il était probablement devenu ensuite un des responsables de l'Église de Jérusalem.
En outre son discours (7,2-53) est le plus long de ceux du livre. Il signale l'importance du personnage et des événements qui l'entourent.
Étienne ne répond qu'indirectement aux accusations qui sont portées contre lui (6,13-14). Les éléments les plus saillants de sa défense sont les suivants:
- Dieu a établi avec Abraham son alliance dont le signe est la circoncision (7,2-8);
- puis, à travers de nombreuses vicissitudes (9-16),
- il l'a confirmée sous Moïse (17-38)
- en lui donnant la Loi (38).
- Cependant, le peuple a régulièrement rejeté ceux que le Seigneur avait choisis (9;25-28;35;39),
- et a prouvé par ses actes que son coeur était idolâtre (38-43).
- Même le culte du Temple que Salomon avait construit à YHWH-l'Éternel a été dévoyé, car on ne peut enfermer le Créateur dans des rites (44-50).
- L'idolâtrie et la désobéissance à la Loi ont régulièrement conduit le peuple à persécuter les prophètes; c'est ce qui explique aussi la mort de Jésus (51-53).
Avec celui d'Étienne, après les menaces (4,21) et les coups (5,40), l'Église connaît son premier martyre (7,54-60). C'est pourquoi on surnomme Étienne "le protomartyr", en particulier en Orient.

Traduction et notes:

Verset 55.
ὑπάρχων δὲ πλήρης Πνεύματος ῾Αγίου, ἀτενίσας εἰς τὸν οὐρανὸν εἶδε δόξαν Θεοῦ καὶ ᾿Ιησοῦν ἑστῶτα ἐκ δεξιῶν τοῦ Θεοῦ,
Mais Étienne, rempli du Saint Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.
πλήρης Πνεύματος ῾Αγίου - rempli du Saint Esprit: Voir aussi 6,3;5; 11,24; 13,52; Lc 4,1; Ep 5,18; il s'agit dans tous ces cas d'un état durable, correspondant au caractère de celui qui appartient pleinement au Seigneur.
Le calme d'Étienne contraste avec l'extrême colère des membres du Grand-Conseil. 
᾿Ιησοῦν ἑστῶτα - Jésus debout: Jésus est présenté comme le témoin qui prend la défense dtienne, contre ses accusateurs, devant le tribunal divin (voir Lc 12,8). 

Verset 56.
καὶ εἶπεν· ἰδοὺ θεωρῶ τοὺς οὐρανοὺς ἀνεῳγμένους καὶ τὸν Υἱὸν τοῦ ἀνθρώπου ἐκ δεξιῶν ἑστῶτα τοῦ Θεοῦ.
Et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu. 
τὸν Υἱὸν τοῦ ἀνθρώπου - le Fils de l'homme: Seul emploi de l'expression dans le NT hors des évangiles. Celle-ci, qui renvoie à Dn 7,13-14, est celle qu'employait le plus souvent Jésus lorsqu'il parlait de lui-même.

Verset 57.
κράξαντες δὲ φωνῇ μεγάλῃ συνέσχον τὰ ὦτα αὐτῶν καὶ ὥρμησαν ὁμοθυμαδὸν ἐπ᾿ αὐτόν, 
Ils poussèrent alors de grands cris, en se bouchant les oreilles, et ils se précipitèrent tous ensemble sur lui,

Verset 58.
καὶ ἐκβαλόντες ἔξω τῆς πόλεως ἐλιθοβόλουν. καὶ οἱ μάρτυρες ἀπέθεντο τὰ ἱμάτια αὐτῶν παρὰ τοὺς πόδας νεανίου καλουμένου Σαύλου,
le traînèrent hors de la ville, et le lapidèrent. Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme nommé Saül.  
ἐλιθοβόλουν - le lapidèrent: La description faite par Étienne (Jésus à la droite de Dieu) est reçue comme un blasphème. Elle suscite donc une mise à mort "spontanée" (Dt 13,6; 17,2-5), mais juridiquement valable (c'est un procès: 7,1) car conforme à la Loi mosaïque, comme le signale la présence de "témoins" (Dt 17,6-7).
Pourtant seules les autorités romaines d'occupation avaient le droit d'appliquer les sentences capitales.
παρὰ τοὺς πόδας νεανίου καλουμένου Σαύλου - aux pieds d'un jeune homme nommé Saül: Paul n'oubliera pas cette scène (22,20; 26,10).

Verset 59.
καὶ ἐλιθοβόλουν τὸν Στέφανον, ἐπικαλούμενον καὶ λέγοντα· Κύριε ᾿Ιησοῦ, δέξαι τὸ πνεῦμά μου.
Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait: Seigneur Jésus, reçois mon esprit!

Verset 57.
θεὶς δὲ τὰ γόνατα ἔκραξε φωνῇ μεγάλῃ· Κύριε, μὴ στήσῃς αὐτοῖς τὴν ἁμαρτίαν ταύτην. καὶ τοῦτο εἰπὼν ἐκοιμήθη.
Puis, s'étant mis à genoux, il s'écria d'une voix forte: Seigneur, ne leur impute pas ce péché! Et, après ces paroles, il s'endormit.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

• Psaume :  

• Ps 97 (hébraïque)/ 96 ( LXX, Vulgate et liturgique),1;2b;6;7b;9.

Sur ce psaume:
Ce psaume appartient aux "chants du Règne" (comme les Ps 47, voir à cette page93, et 96-99, voir à cette page).
Cependant, comme on peut aisément l'imaginer à l'énumération des (fragments de) versets utilisés ici, le sens général (voir sa présentation à cette page) et la cohérence du psaume sont quasiment occultés.

Traduction et notes:

Verset 1.
  יהוה מלך תגל הארץ ישׂמחו איים רבים׃
YHWH-l'Éternel règne: que la terre soit dans l'allégresse,
Que les îles nombreuses se réjouissent!
איים - les îles: Littéralement, le mot hébreu אי 'îy, (sur la même racine que le verbe אוה 'âvâh - désirer) désigne tout lieu "désirable" car habitable; puis une bande côtière, un lieu non inondable, une île, etc. Ce psaume, comme le précédent, a donc un caractère universel.

Verset 2b.
  צדק ומשׁפט מכון כסאו׃
La justice et l'équité sont la base de son trône.
• צדק ומשׁפט- La justice et l'équité: Paire figée. Sur la צדק,voir cette page; sur la משׁפט, voir cette page. Comp., par ex., 85,11; 89,15.
Exercer la justice avec droiture incombait au roi davidique (2S 8,15; Ps 72,2), serviteur de YHWH-l'Éternel.  

Verset 6.
  הגידו השׁמים צדקו וראו כל־העמים כבודו׃
Les cieux publient sa justice,
Et tous les peuples voient sa gloire.

Verset 7b.
  השׁתחוו־לו כל־אלהים׃
Tous les dieux se prosternent devant lui.
Bien entendu, le psaume ne fait, ni ici ni au v.9, état d'un quelconque polythéisme! La première partie du verset dit en effet:
"Ils sont confus, tous ceux qui servent les images,
Qui se font gloire des idoles."
Le psaume entier démontre la différence de sorts entre les idolâtres et les croyants, qu'implique la royauté universelle d'YHWH.
D'autre part, on peut noter que Hé 1,6 ("προσκυνησάτωσαν αὐτῷ πάντες ἄγγελοι Θεοῦ - Que tous les anges de Dieu l'adorent!") fait allusion à ce segment, tel que traduit par les LXX: "προσκυνήσατε αὐτῷ, πάντες οἱ ἄγγελοι αὐτοῦ" ("Prosternez-vous devant lui, tous ses anges"). 

Verset 9.
  כי־אתה יהוה עליון על־כל־הארץ מאד נעלית על־כל־אלהים׃ 
Car toi, YHWH-l'Éternel! tu es le Très Haut sur toute la terre,
Tu es souverainement élevé au-dessus de tous les dieux.
עליון על - le Très Haut: Voir à cette page sur אל עליון - 'êl ‛elyôn - "El le Très Haut" ("El" étant le nom donné à YHWH par les patriarches). Voir 91,1; 92,2.
מאד נעלית על־כל־אלהים- Tu es souverainement élevé au-dessus de tous les dieux: Voir ci-dessus, note sur v.7b. Comp. 95,3; 96,4-5.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

• Deuxième Lecture :  

• Ap 22,12-14;16-20.

L'Apocalypse (et donc, avec ce livre, la Bible chrétienne) s'achève par un solennel avertissement: rien ne doit être ajouté ou retranché aux saintes Écritures.

Le contexte:
Sur Ap 21,1 - 22,21: Cf. à cette page.

Traduction et notes:

Verset 12.
᾿Ιδοὺ ταχύ, καὶ ὁ μισθός μου μετ᾿ ἐμοῦ, ἀποδοῦναι ἑκάστῳ ὡς τὸ ἔργον ἔσται αὐτοῦ. 
Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre.
• ἀποδοῦναι ἑκάστῳ ὡς τὸ ἔργον ἔσται αὐτουpour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre: Voir 11,18.

Verset 13.
᾿ἐγὼ τὸ Α καὶ τὸ Ω, ὁ πρῶτος καὶ ὁ ἔσχατος, ἀρχὴ καὶ τέλος.  
Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.
ἐγὼ τὸ Α καὶ τὸ Ω - Je suis l'alpha et l'oméga: Voir 1,8; 21,6. Première et dernière lettres de l'alphabet grec (que l'on retrouve, par ex., sur le cierge pascal - ou sur l'auréole du Christ dans de nombreuses icônes). Dieu règne sur toute l'histoire humaine, il est le commencement et la fin de toute chose.
Le verbe "être"-copule n'étant pas exprimé dans la phrase (ce qui est normal en grec, comme en hébreu et dans de nombreuses autres langues): "Moi, l'alpha et l'oméga", certaines traductions reprennent le verbe "ἔρχομαι - je viens"de la phrase précédente: "Moi, l'alpha et l'oméga, le premier... je viens". ἐγὼ τὸ Α καὶ τὸ Ω, ὁ πρῶτος καὶ ὁ ἔσχατος, ἀρχὴ καὶ τέλος - Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin: De deux titres en 21,6, on passe ici à trois, en ajoutant celui de 1,17 et 2,8. Par cette triple affirmation d'éternité, le Christ se montre habilité à prononcer l'ultime béatitude du v.14.

Verset 14.
᾿Μακάριοι οἱ ποιοῦντες τὰς ἐντολὰς αὐτοῦ, ἵνα ἔσται ἡ ἐξουσία αὐτῶν ἐπὶ τὸ ξύλον τῆς ζωῆς, καὶ τοῖς πυλῶσιν εἰσέλθωσιν εἰς τὴν πόλιν.  
Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville!
Μακάριοι - Heureux: Septième et dernière béatitude de l'Apocalypse; les précédentes sont:
- 1,3: "Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites!"
- 14,3: "Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur!"
- 16,15: "Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'on ne voie pas sa honte!"
- 19,9: "Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau!"
- 20,6: "Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection!"
- 22,7: "Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre!"
οἱ ποιοῦντες τὰς ἐντολὰς αὐτοῦ - ceux qui lavent leurs robes: Voir 7,14 (et note à cette page); 19,7-8.
ἔσται ἡ ἐξουσία αὐτῶν ἐπὶ τὸ ξύλον τῆς ζωῆς - avoir droit à l'arbre de vie: "Droit" retiré après la chute (Gn 3,24). Le mot ἐξουσία a de multiples sens, tous apparentés à l'idée de "possibilité"; on peut ainsi le traduire par "autorité" (2,26; 13,7; 16,9) ou encore "pouvoir" (6,8; 11,6).

Verset 16.
᾿Εγὼ ᾿Ιησοῦς ἔπεμψα τὸν ἄγγελόν μου μαρτυρῆσαι ὑμῖν ταῦτα ἐπὶ ταῖς ἐκκλησίαις. ἐγώ εἰμι ἡ ῥίζα καὶ τὸ γένος Δαυΐδ, ὁ ἀστὴρ ὁ λαμπρὸς ὁ πρωϊνός.  
Moi, Jésus, j'ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin.
ἡ ῥίζα καὶ τὸ γένος Δαυΐδ - le rejeton et la postérité de David: Reprise du titre messianique "ἡ ῥίζα Δαυΐδ" employé en 5,5 - mais en y adjoignant l'idée de descendance.
ὁ ἀστὴρ ὁ λαμπρὸς ὁ πρωϊνός - l'étoile brillante du matin: Voir Nb 24,17:
"כוכב מיעקב - Un astre sort de Jacob"; et Ap 2,28: "καὶ δώσω αὐτῷ τὸν ἀστέρα τὸν πρωϊνόν - Et je lui donnerai l'étoile du matin".

Verset 17.
᾿Καὶ τὸ Πνεῦμα καὶ ἡ νύμφη λέγουσιν· ἔρχου, καὶ ὁ ἀκούων εἰπάτω· ἔρχου. καὶ ὁ διψῶν ἐρχέσθω, καὶ ὁ θέλων λαβέτω ὕδωρ ζωῆς δωρεάν.
Et l'Esprit et l'épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement.
ἔρχου [...] ἔρχου [...] ἐρχέσθω  - Viens [...] Viens [...] que vienne: Cette invitation répétée semble en anticiper une autre, décisive: "ἔρχου, Κύριε ᾿Ιησοῦ - Viens, Seigneur Jésus!" au v.20.
On peut voir ici un dialogue entre l'Esprit qui appelle et "l'épouse" (l'Église) qui répond; c'est pourquoi certains exégètes ont pensé, à propos de ce verset, à une liturgie à deux ou plusieurs voix, peut-être utilisée lors de l'Eucharistie.

Versets 18-19.
᾿Μαρτυρῶ ἐγὼ παντὶ τῷ ἀκούοντι τοὺς λόγους τῆς προφητείας τοῦ βιβλίου τούτου· ἐάν τις ἐπιθῇ ἐπ᾿ αὐτά, ἐπιθήσει ὁ Θεὸς ἐπ᾿ αὐτὸν τὰς πληγὰς τὰς γεγραμμένας ἐν τῷ βιβλίῳ τούτῳ·
Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;
καὶ ἐάν τις ἀφέλῃ ἀπὸ τῶν λόγων τοῦ βιβλίου τῆς προφητείας ταύτης, ἀφελεῖ ὁ Θεὸς τὸ μέρος αὐτοῦ ἀπὸ τοῦ ξύλου τῆς ζωῆς καὶ ἐκ τῆς πόλεως τῆς ἁγίας, τῶν γεγραμμένων ἐν τῷ βιβλίῳ τούτῳ.
et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.
• ἐάν τις ἐπιθῇ [...] ἐάν τις ἀφέλῃ Si quelqu'un ajoute [...] si quelqu'un retranche: Comp. Dt 4,2:
 לא תספו על־הדבר אשׁר אנכי מצוה אתכם ולא תגרעו ממנו לשׁמר את־מצות יהוה אלהיכם אשׁר אנכי מצוה אתכם׃ 
"Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de l'Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris".
La mise en garde pourrait concerner des faux prophètes, susceptibles de ne pas accepter cette "Révélation" ("Apocalypse"), ou plus simplement tout lecteur qui la prendrait à la légère.

Verset 20.
᾿Λέγει ὁ μαρτυρῶν ταῦτα· ναί ἔρχομαι ταχύ. ἀμήν, ναὶ ἔρχου, Κύριε ᾿Ιησοῦ.
Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Oui! Viens, Seigneur Jésus!
ὁ μαρτυρῶν ταῦτα  - Celui qui atteste ces choses: Sans doute "ὁ μάρτυς ὁ πιστός - le témoin fidèle" de 1,5.
ἔρχου, Κύριε ᾿Ιησοῦ  - Viens, Seigneur Jésus: Voir note sur v.17. Référence à l'acclamation araméenne "ܡܪܢ ܐܬܐ - Maran atha - Notre Seigneur, viens!" utilisée dans les cultes de l'Église apostolique (voir, par ex., 1Co 16,22).
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

• Evangile :  

• Jn 17,20-26.

Jésus a été envoyé pour réconcilier le monde avec Dieu, et les hommes entre eux, pour les rassembler dans l'unité qui sa source, son modèle et son accomplissement dans l'unité du Père et su Fils en l'Esprit.
En quelques phrases d'une extrême densité, la conclusion de la grande prière faite par Jésus "à l'heure où il passait de ce monde à son Père" exprime le coeur du mystère auquel tous sont appelés à avoir part - et que les chrétiens doivent, par leur comportement de chaque jour, annoncer au monde.


Le contexte:
Sur Jn 17,1-26:
Le discours d'adieu de Jésus se termine par une extraordinaire prière d'intercession pour lui-même, pour ses disciples, et pour tous ceux qui croiront, à l'avenir.
Jésus demande au Père de le glorifier (1-5) non pas égoïstement, mais pour que le Père soit reconnu comme Dieu et glorifié.
La partie la plus développée de la prière concerne les disciples (6-19). On y sent le souci de Jésus pour ceux qu'il laisse dans le monde. Plusieurs thèmes précédemment développés y sont repris:
- le départ imminent de Jésus (11-13),
- la joie (13),
- la haine du monde (14),
- l'opposition entre le monde et les disciples (16),
- la vérité (17), etc.
Mais le point central en est la consécration de Jésus et de ses disciples. Pour Jésus, cette consécration au Père passe par la mort sur la croix; pour les disciples, c'est leur mission dans un monde hostile qui est en vue.
La prière s'élargit ensuite à l'Église qui va naître, et Jésus y exprime son souci de l'unité (20-24) dans l'amour (25-26).

Le monde et la communauté des croyants sont plusieurs fois opposés dans ce chapitre, mais:
- la communauté chrétienne n'est pas appelée à se retirer du monde;
- elle ne condamne pas le monde, mais cherche à lui faire connaître l'amour de Dieu;
- une partie du monde se joindra à elle (20-21).


Traduction et notes:

Verset 20.
᾿Οὐ περὶ τούτων δὲ ἐρωτῶ μόνον, ἀλλὰ καὶ περὶ τῶν πιστευόντων διὰ τοῦ λόγου αὐτῶν εἰς ἐμέ,
Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole,
περὶ τῶν πιστευόντων - pour ceux qui croiront: La prière de Jésus ne concerne pas seulement les premiers disciples, mais - anticipant les résultats de leur mission - elle s'élargit à toute la communauté qui va naître (comp. 10,6; 11,52; 12,32).

Verset 21.
᾿ἵνα πάντες ἓν ὦσι, καθὼς σύ, πάτερ, ἐν ἐμοὶ κἀγὼ ἐν σοί, ἵνα καὶ αὐτοὶ ἐν ἡμῖν ἓν ὦσιν, ἵνα ὁ κόσμος πιστεύῃ ὅτι σύ με ἀπέστειλας.
afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé.
ἓν - un: Voir 10,30 et note à cette page; 17,11. Cette unité est un don de Dieu, elle a pour fondement même l'unité du Père et du Fils.
ἵνα ὁ κόσμος πιστεύῃ - pour que le monde croie: Cette unité qui s'exprime par l'amour fraternel (13,35) prouve que Jésus est bien l'Envoyé de Dieu, etdonc que son message est authentique. Elle témoigne de l'amour de Dieu (v.23).

Verset 22.
᾿κἀγὼ τὴν δόξαν ἢν δέδωκάς μοι δέδωκα αὐτοῖς, ἵνα ὦσιν ἓν καθὼς ἡμεῖς ἕν ἐσμεν,
Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un,
τὴν δόξαν - la gloire: Le Père est glorifié quand le Fils est glorifié.
Voir 1,14; 7,39; 13,31; 17,5; ainsi que la note sur 14,28 à cette page.
En Jésus, c'est la "gloire" de Dieu, c'est-à-dire sa présence et sa vie, qui leur a été donnée. Mais le disciple suit la voie du Maître (12,26): sa "gloire" passe donc aussi par l'obéissance et par la croix.

Verset 23.
᾿ἐγὼ ἐν αὐτοῖς καὶ σὺ ἐν ἐμοί, ἵνα ὦσι τετελειωμένοι εἰς ἕν, καὶ ἵνα γινώσκῃ ὁ κόσμος ὅτι σύ με ἀπέστειλας καὶ ἡγάπησας αὐτοὺς καθὼς ἐμὲ ἡγάπησας.
moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.

Verset 24.
πάτερ, οὓς δέδωκάς μοι, θέλω ἵνα ὅπου εἰμὶ ἐγὼ κάκεῖνοι ὦσι μετ᾿ ἐμοῦ, ἵνα θεωρῶσι τὴν δόξαν τὴν ἐμὴν ἣν ἔδωκάς μοι, ὅτι ἡγάπησάς με πρὸ καταβολῆς κόσμου.
Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde. 
ὅπου εἰμὶ - là où je suis: Voir 14,2-3.
• τὴν δόξαν τὴν ἐμὴν - ma gloire: Voir 2Co 3,18; le chrétien est progressivement transformé en l'image du Christ; mais, si le visage de Moïse reflétait la "gloire" du Seigneur (2Co 3,7), cette dernière sur lui n'était que passagère - alors que la transformation du chrétien ne le sera pas.
πρὸ καταβολῆς κόσμου - avant la fondation du monde: Voir 1,1-5;17,5.

Verset 25.
πάτερ δίκαιε, καὶ ὁ κόσμος σε οὐκ ἔγνω, ἐγὼ δέ σε ἔγνων, καὶ οὗτοι ἔγνωσαν ὅτι σύ με ἀπέστειλας·
Père juste, le monde ne t'a point connu; mais moi je t'ai connu, et ceux-ci ont connu que tu m'as envoyé.
πάτερ δίκαιε - Père juste: Comp. 17,11.

Verset 26.
καὶ ἐγνώρισα αὐτοῖς τὸ ὄνομά σου καὶ γνωρίσω, ἵνα ἡ ἀγάπη ἣν ἡγάπησάς με ἐν αὐτοῖς ᾖ, κἀγὼ ἐν αὐτοῖς.
Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux.
γνωρίσω - je le leur ferai connaître: Par l'Esprit.
ἡ ἀγάπη - l'amour: Le Fils demande au Père qu'il nous aime de l'amour dont il l'a aimé dès avant la création du monde (v.24). Un tel amour fait partie de l'héritage que nous recevons en étant cohéritiers du Christ (Rm 8,15-17).

-------

Pour prolonger la méditation:
Concile Vatican II - Décret sur l'œcuménisme, 7-8 (© Libreria Editrice Vaticana)
« Que tous, ils soient un »
      Il n'y a pas de véritable œcuménisme sans conversion intérieure. En effet, c'est du renouveau de l'âme (Ep 4,23), du renoncement à soi-même et d'une libre effusion de charité que partent et mûrissent les désirs de l'unité [...] Que les fidèles se souviennent tous qu'ils favoriseront l'union des chrétiens, bien plus, qu'ils la réaliseront, dans la mesure où ils s'appliqueront à vivre plus purement selon l'Évangile. Plus étroite, en effet, sera leur communion avec le Père, le Verbe et l'Esprit Saint, plus ils pourront rendre intime et facile la fraternité mutuelle.
      Cette conversion du coeur et cette sainteté de vie, unies aux prières publiques et privées pour l'unité des chrétiens, doivent être regardées comme l'âme de tout l'œcuménisme et appelées à bon droit « œcuménisme spirituel ».
      C'est un usage reçu chez les catholiques de se réunir souvent pour renouveler la prière demandant l'unité de l'Église, celle que le Sauveur lui-même, la veille de sa mort, a élevée de façon suppliante vers son Père : « Qu'ils soient tous un. » En certaines circonstances particulières, par exemple lors de prières prévues « pour l'unité » et dans les réunions œcuméniques il est permis, bien plus, il est souhaitable que les catholiques s'associent pour prier avec les frères séparés. De telles supplications communes sont assurément un moyen efficace de demander la grâce de l'unité et elles constituent une expression authentique des liens par lesquels les catholiques sont encore unis avec les frères
séparés : « Là en effet où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux » (Mt 18,20).

==============================================================


Assistant de création de site fourni par  Vistaprint