Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

עני - ‛ânîy
 ענו - ‛ânâv
 עניו- ‛ânâyv
______________________________________________________________

Grec (LXX): πτωχός - ptôchos; πένης - pénès; ταπεινός - tapeïnos
Latin (Vulgate): pauper
Français: humble, pauvre, affligé, malheureux, opprimé
______________________________________________________________

Fréquence d'emploi et étymologie:

Dans le Premier Testament: 80 occurrences, dont:
- Psaumes: 31
- Isaïe: 13
- Proverbes: 8

Ces statistiques sont forcément très approximatives, étant donné qu'il n'est pas toujours facile de départager
- d'une part la racine verbaleענה ‛ânâh I: "accorder de l'attention à", "regarder vers", d'où "répondre"; et la racine verbale ענה ‛ânâh II (sans doute dérivée de la 1ère via l'idée de "regarder vers le bas"): "humilier", "faire violence à", "opprimer", "appauvrir"...
- d'autre part l'adjectif (souvent substantivé) עני‛ânîy, "affligé"...; ses apparentés ענו (surtout connu par son pluriel substantivé, ענוים ‛ânâwim, voir plus bas) et עניו; et le substantif homographe עני ‛ŏnîy, "détresse", "pauvreté", "oppression"... (40 occurrences).
______________________________________________________________
______________________________________________________________

Valeurs et sens:

Cela étant dit, on n'aura aucune peine toutefois à constater que le vocabulaire du dénuement, représenté par l'adjectif עני et les mots de la même racine, occupe une place de choix dans les Psaumes. La fréquence de la racine dans les Psaumes - et ce, pour tous ses dérivés - explique pourquoi on y a vu le Livre exprimant le mieux la spiritualité et l'espérance des ענוים ‛ânâwim.
L'usage de ces mots dépasse le simple constat; la racine dont il dérive implique un jugement de valeur: la "pauvreté" est une violence faite à quelqu'un, pauvreté infligée, appauvrissement (voir le sens du verbe ענה II). Si l'on traduit par "humble", il n'y a pas lieu d'y voir un quelconque consentement à cette "pauvreté-humilité", encore moins une recherche de pareille condition - mais bien plutôt une humilité imposée, une humiliation.
Notons enfin que l'adjectif עני est souvent précisé par association avec un de ses deux principaux homonymes:
אביון 'ebyôn, "indigent", "mendiant" - 61 occurrences, dont plus du tiers dans les Psaumes - qui indique davantage le fait brut de la pauvreté, l'indigence économique;
דּל dal, "faible" - 49 occurrences, dont près du tiers dans les Proverbes - qui marque la vulnérabilité du pauvre.

Le pauvre, les pauvres:
Même si, comme on l'a vu, l'usage du mot עני pointe en direction d'une pauvreté imposée, et par conséquent des causes qui l'engendrent, le tableau qui en résulte n'en souligne pas moins les différentes facettes de la pauvreté.
Le pauvre est celui qui "n'a rien à se mettre sous la dent", et dont la situation économique est des plus précaires:
לא־תעשׁק שׂכיר עני ואביון מאחיך או מגרך אשׁר בארצך בשׁעריך׃
ביומו תתן שׂכרו ולא־תבוא עליו השׁמשׁ כי עני הוא ואליו הוא נשׂא את־נפשׁו ולא־יקרא
עליך אל־יהוה והיה בך חטא׃
"Tu n'opprimeras point le salarié, pauvre et indigent, qu'il soit l'un de tes frères, ou l'un des étrangers demeurant dans ton pays, dans tes portes.
Tu lui donneras le salaire de sa journée avant le coucher du soleil; car il est pauvre, et il lui tarde de le recevoir. Sans cela, il crierait à YHWH-l'Éternel contre toi, et tu te chargerais d'un péché." (Dt 24,14-15)
C'est aussi celui qui est vulnérable - car, sans défense(ur) ou sans représentant légal (veuve, orphelin, étranger...), il éprouve du mal à faire entendre sa voix, au tribunal par exemple:
הוי החקקים חקקי־און ומכתבים עמל כתבו׃
 להטות מדין דלים ולגזל משׁפט עניי עמי להיות אלמנות שׁללם ואת־יתומים יבזו׃
"Malheur à ceux qui prononcent des ordonnances iniques,
Et à ceux qui transcrivent des arrêts injustes,
Pour refuser justice aux faibles,
Et ravir leur droit aux pauvres de mon peuple,
Pour faire des veuves leur proie,
Et des orphelins leur butin!" (Is 10,1-2)
Bref, le pauvre connaît plus que sa part de souffrance, de malheur et de rejet, comme aiment à le rappeler les Psaumes:
 ואני עני ואביון
"Moi, je suis pauvre et indigent" (Ps 40,18; 70,6; 109,22);
 ראה עניי ועמלי
"Vois ma pauvreté (עני ‛ŏnîy) et ma peine" (Ps 25,18).

Dieu et les pauvres:
Si Amos et les prophètes qui l'ont suivi ont dénoncé avec autant de virulence le sort fait aux pauvres, leur indignation veut traduire celle que Dieu éprouve. En effet, leur pauvreté résulte du non respect de la Loi par les plus puissants qu'eux.
Dieu prend donc le parti des pauvres, et se fait le plus ardent défenseur de leurs droits:
לא אשׁיבנו על־מכרם בכסף צדיק ואביון בעבור נעלים׃
 השׁאפים על־עפר־ארץ בראשׁ דלים ודרך ענוים יטו
"Je ne révoque pas mon arrêt,
Parce qu'ils ont vendu le juste pour de l'argent,
Et l'indigent pour une paire de souliers.
Ils aspirent à voir la poussière de la terre sur la tête des faibles,
Et ils violent le droit des pauvres (ענוים ‛ânâwim)" (Am2,6-7);
הלוא זה צום אבחרהו
 הלוא פרס לרעב לחמך ועניים מרודים תביא בית
"Voici le jeûne auquel je prends plaisir:
Partage ton pain avec celui qui a faim,
Et fais entrer dans ta maison les pauvres sans asile" (Is 58 6a;7a);
 שׁפטו־דל ויתום עני ורשׁ הצדיקו׃
פלטו־דל ואביון
"Rendez justice au faible et à l'orphelin,
Faites droit au pauvre et au nécessiteux,
Sauvez le faible et l'indigent" (Ps 82 3-4a).
On notera à ce propos que Dieu "rend" (au sens propre du terme que l'on oublie souvent dans cette locution: il "redonne") la justice qui a été déniée, arrachée, aux pauvres: les termes apparentés aux notions de la צדקהtsedâqâh - justice et du משׁפּט mishpâṭ - jugement reviennent donc souvent dans ce contexte de la "pauvreté".
De cette conviction fondamentale selon laquelle Dieu prend le parti des pauvres naît une espérance qui traverse de part en part la prière d'Israël consignée dans les Psaumes:
 לא־שׁכח צעקת עניים׃
"Il n'oublie pas les cris des pauvres" (Ps 9,13);
זה עני קרא ויהוה שׁמע ומכל־צרותיו הושׁיעו׃
"Quand un pauvre crie, YHWH-l'Éternel entend,
Et il le sauve de toutes ses détresses" (Ps 34,7);
הטה־יהוה אזנך ענני כי־עני ואביון אני׃
"Éternel, prête l'oreille, exauce-moi!
Car je suis pauvre et indigent" (Ps 86,1b);
ידעת כי־יעשׂה יהוה דין ענימשׁפטאבינים׃
"Je sais que YHWH-l'Éternel fait droit au pauvre,
Justice aux indigents" (Ps 140,13).
De là, l'Écriture passe facilement à une spiritualisation de la pauvreté. Les pauvres incarnent aux yeux du prophète Isaïe l'ouverture de cœur qui plaît à Dieu et qui permet l'accomplissement de sa parole:
אל־זה אביט אל־עני ונכה־רוח וחרד על־דברי׃
"Voici sur qui je porterai mes regards:
Sur l'humilié à l'esprit abattu,
Sur celui qui craint ma parole" (Is 66,22).
Il n'est donc pas étonnant que le credo historique d'Israël porte à son tour la marque d'une expérience de pauvreté qui a touché le cœur de Dieu et suscité de la part du peuple un vibrant appel pour qu'Il lui vienne en aide:
וירעו אתנו המצרים ויענונו ויתנו עלינו עבדה קשׁה׃
ונצעק אל־יהוה אלהי אבתינו וישׁמע יהוה את־קלנו וירא את־ענינו ואת־עמלנו ואת־לחצנו׃
"Les Égyptiens nous maltraitèrent et nous opprimèrent (ענה ‛ânâh II), et ils nous soumirent à une dure servitude.
Nous criâmes à YHWH-l'Éternel, le Dieu de nos pères. YHWH-l'Éternel entendit notre voix, et il vit notre oppression (עני ‛ŏnîy), nos peines et nos misères" (Dt 26,6-7).
______________________________________________________________

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint