Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

מן - Mân
______________________________________________________________

Grec (LXX): μαν - man'
Latin (Vulgate): man
Français: manne
______________________________________________________________

La manne est la nourriture providentielle et miraculeuse des Hébreux lors  de leur traversée du désert.
Elle est décrite comme
 דק מחספס דק ככפר על־הארץ׃
"quelque chose de menu comme des grains, quelque chose de menu comme la gelée blanche sur la terre" (Ex 16,14b).
והמן כזרע־גד הוא ועינו כעין הבדלח׃
"La manne ressemblait à de la graine de coriandre, et avait l'apparence du bdellium [cristal de roche]" (Nb 11,7). 

 שׁטו העם ולקטו וטחנו ברחים או דכו במדכה ובשׁלו בפרור ועשׂו אתו עגות והיה טעמו כטעם לשׁד השׁמן׃
"Le peuple se dispersait pour la ramasser; il la broyait avec des meules, ou la pilait dans un mortier; il la cuisait au pot, et en faisait des gâteaux. Elle avait le goût d'un gâteau à l'huile" (Nb 11,8).

הוא כזרע גד לבן וטעמו כצפיחת בדבשׁ׃
"Elle ressemblait à de la graine de coriandre; elle était blanche, et avait le goût d'un gâteau au miel" (Ex 16,31).


<- La Récolte de la manne - Anonyme, surnommé le "Maître de la Manne" - vers 1470 - Huile sur bois - Douai, Musée de la Chartreuse.


De nombreuses théories ont été échafaudées pour expliquer ce phénomène.
Selon l'une des thèses les plus récentes, il s'agirait de la sécrétion de certains buissons de tamaris (Tamarix manifera), provoquée par la piqûre du cocydae, cochenille que l'on trouve dans le désert du Sinaï.
Cette sécrétion a une surface rugueuse et apparaît tout d'abord blanche, pour virer ensuite au brun-jaunâtre. Elle devient sucrée, comme le miel, lorsqu'on la conserve longtemps.
Les Bédouins du Nord de l'Arabie et de la presqu'île du Sinaï l'appellent "moun" ou "meun", "la manne du ciel": la préservation du nom en arabe peut être considérée comme la preuve de l'exactitude de cette hypothèse.
Ils la recueillent très tôt le matin, avant le réveil des fourmis et avant qu'elle ne fonde à la chaleur du premier soleil; voir Ex 16,21:
 וילקטו אתו בבקר בבקר אישׁ כפי אכלו וחם השׁמשׁ ונמס׃
"Et tous les matins, chacun ramassait ce qu'il fallait pour sa nourriture; et quand venait la chaleur du soleil, cela fondait".
Ils la font cuire, produisant une sorte de bouillie qui se conserve très longtemps; ils l'emmagasinent dans des récipients hermétiquement fermés pour la protéger des fourmis, et empêcher les vers de l'infester; voir Ex 16,20b:
ויותרו אנשׁים ממנו עד־בקר וירם תולעים ויבאשׁ
"Et il y eut des gens qui en laissèrent jusqu'au matin; mais il s'y mit des vers, et cela devint infect".
A la saison des pluies, un Bédouin peut en recueillir plus d'un kilo en une seule matinée.
Elle fait partie - dans le Sinaï en tout cas - des différents mets et présents que les Bédouins offrent à leurs visiteurs... et c'est, ma foi, assez savoureux (surtout pour les personnes qui aiment les saveurs sucrées)!
______________________________________________________________
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint