Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

זרע - zera‛
______________________________________________________________

Grec (LXX): σπέρμα - sperma
Latin (Vulgate): semen
______________________________________________________________

Fréquence d'emploi dans le Premier Testament: 230 occurrences, dont:
- Genèse: 59
- Isaïe: 26
- Lévitique: 24


Près de la moitié des emplois du mot זרע (soit 112 occurrences) se trouve dans la תּורה Tôrâh, le Pentateuque - et principalement dans l'histoire des patriarches.
Le verbe-racine זרע zâra‛est utilisé 56 fois dans la TaNaKh.

______________________________________________________________
______________________________________________________________

Valeurs et sens:

Sens premier:
Le mot זרע s'entend de toute semence végétale, des plantes, des céréales et des arbres (Gn 11,11-12,29; Lv 11,37-38) - et s'emploie tout naturellement en association avec le mot קצירqâtsîyr, moisson (Gn 8,22; voir aussi Is 17,11;23,3; Jb 39,12).
La fécondité de la semence est signe de bénédiction (Lv 26,5; Am 9,13; Ps 126,6), tandis que sa stérilité apparaît comme une malédiction (Ex 26,16; Dt 28,38).


Sens dérivé:
Ce mot זרעdésigne tout aussi bien la semence virile, objet de nombreuses consignes de purification rituelle (Lv 15,16-18;32;18,20; 19,20).
Le caractère sacré de la semence de vie est cruellement illustrée par la condamnation d'Onan, qui refuse de donner une descendance à son frère, selon la loi du lévirat (Gn 38,9).

Sens métaphorique:
Le mot זרע peut symboliser l'ensemble de l'activité humaine de production, comme en Qo 11,6.
Ce symbolisme est encore plus fréquent avec le verbe-racine (Os 8,7;10,12; Jr 4,3;31,27; Pr 11,18;22,8).
Un autre sens métaphorique apparaît également dans le célèbre passage d'Isaïe sur la fécondité de la parole divine (Is 55,10-11). 

Le don d'une זרע descendance:
La promesse à Abraham.
Le don d'une descendance joue un rôle de premier plan dans l'alliance que YHWH conclut avec Abraham (Gn 13,16;15,13;16,10;22,17).
C'est d'ailleurs à la descendance d'Abraham et non à lui seul qu'est faite la promesse de la terre (Gn 12,7;13,14;15,18;17,7-10;12).
La même promesse est réitérée à l'endroit d'Isaac (Gn 26,3-4;24) et de Jacob (Gn 28,13-14;32,13).
Agar et Ismaël bénéficient d'ailleurs d'une promesse énoncée en des termes très semblables (Gn 16,10;21,13).
Moïse et le relais des générations.
La promesse faite à Abraham est réactualisée au temps de Moïse et de l'Exode, et demeure encore actuelle au temps où le Deutéronome est rédigé (vraisemblablement à la fin du VIIème s. av. notre ère): Ex 33,1.
Pour le rédacteur deutéronomiste, c'est la génération de Moïse qui voit s'accomplir la promesse antique (voir aussi Dt 1,8;4,37;10,15;11,9).
Une descendance royale.
La promesse d'une descendance prend une tournure particulière avec David. L'intérêt se concentre désormais autour d'une figure royale, messianique (2S 7,12; voir aussi 1R 2,33; Jr 33,26).
C'est d'ailleurs sur cette espérance d'une continuité de la descendance royale que se conclut le récit de la vocation d'Isaïe en réponse à la crise provoquée par la mort du roi Ozias (Is 6,13).
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un jeu de mot biblique:

L'un des fils du prophète Osée doit être appelé יזרעאלYizre‛ê'l - du verbe זרע zâra‛ et du nom divin אל 'êl - soit "Dieu sème(ra)", pour annoncer à la dynastie de Jéhu le châtiment des crimes commis... dansla plaine de יזרעאלYizre‛ê'l (Os 1,4-5):
ויאמר יהוה אליו קרא שׁמו יזרעאל כי־עוד מעט ופקדתי את־דמי יזרעאל על־בית יהוא והשׁבתי ממלכות בית ישׂראל׃
"Et YHWH-l'Éternel lui dit: Appelle-le du nom de Yizréel; car encore un peu de temps, et je châtierai la maison de Jéhu pour le sang versé à Yizréel, je mettrai fin au royaume de la maison d'Israël"
 והיה ביום ההוא ושׁברתי את־קשׁת ישׂראל בעמק יזרעאל׃
"En ce jour-là, je briserai l'arc d'Israël dans la vallée de Yizréel".

Cette vallée en forme de triangle s'étend entre Beth-Shân à l'est et le Carmel à l'ouest, et est arrosée par le Qishôn et ses affluents. Voie de passage entre l'Assyrie et l'Égypte, elle est défendue par la forteresse de Megiddo et par les villes fortifiées de Tanak, Yibleam et Beth-Shân.
C'est un champ de bataille "classique" de la Terre Sainte, en particulier parce que le terrain est favorable aux combats de chars (Jos 17,16; Jg 6,33;7,12; 1S29,1;11; 2S4,4).  

Mais la fertilité de la plaine de Yizréel, évoquée par son nom:
 והארץ תענה את־הדגן ואת־התירושׁ ואת־היצהר והם יענו את־יזרעאל׃ 
"Et la terre exaucera le froment et le moût et l'huile, et eux exauceront Yizréel"
sert aussi au prophète de symbole pour prédire la naissance d'un peuple nouveau, dont les fils, semés "בארץ dans le pays" (Os 1,5),
עלו מן־הארץ כי גדול יום יזרעאל׃
"déborderont hors du pays: car grand sera le jour de Yizréel" (Os 2,2).
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
Une traduction problématique:

En Gn 3,15, YHWH s'adresse au serpent (voir Gn 3,1-7 à cette page):
ואיבה אשׁית בינך ובין האשׁה ובין זרעך ובין זרעה הוא ישׁופך ראשׁ ואתה תשׁופנו עקב׃
"Je mettrai une inimitié entre toi et entre la femme, et entre ta semence et entre sa semence. Elle te brisera la tête, et toi tu lui briseras le talon". 

Or le français induit une ambiguïté des plus fâcheuses...
Le pronom "elle" n'a en effet pas - comme on le pense souvent - pour antécédent "la femme".
En effet, le pronom hébreu est "ה֚וּא" - c'est-à-dire qu'il est masculin! Il a donc pour antécédent "זַרְעָ֑הּ", "sa semence", puisque seul "זרע" peut être masculin...

En tout cas, qu'on lise le pronom "ה֚וּא" et son antécédent "זַרְעָ֑הּ"
- dans un sens collectif (= "le peuple fidèle"), avec le Targum de Jonathan;
- comme une figure individuelle (= "le roi-Messie") - ce qui sera fait, par ex., par le christianisme (voir Ap 12,9),
la parole divine demeure essentiellement une promesse de victoire et de salut pour l'humanité! 
______________________________________________________________
 

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint