Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven
בּרית - Berît
______________________________________________________________

Grec (LXX): διαθήκη- diathèkè
Latin (Vulgate): foedus; pactum; testamentum
______________________________________________________________

Fréquence d'emploi dans le Premier Testament: 289 occurrences, dont:
- Genèse: 27
- Deutéronome: 27
- Jérémie: 25
- Josué: 22

Ce nom est particulièrement fréquent dans le Pentateuque (82 occurrences) et dans l'histoire deutéronomiste (69 occurrences).
En revanche, les prophètes classiques du VIIIème siècle avant notre ère l'ont peu employé (10 emplois au total pour Amos, Osée, Michée, et le Proto-Isaïe)
Seuls Jérémie (25 occurrences) et Ezéchiel (18 occurrences) en font un concept-clef de leur message.
______________________________________________________________

L'étymologie de ce nom est discutée:
- soit il dérive de בּרה barah, "prendre un repas", attesté dans la Bible; il évoquerait alors le repas festif du cérémonial d'alliance;
- soit on l'associe à la préposition akkadienne (sur l'akkadien, voir à cette page) birit, "entre", "parmi", indiquant ainsi la mutualité de l'engagement contracté; ou encore au substantif (construit sur la même racine) biritu, "lien", "attache", ce qui mettrait en évidence les exigences du pacte conclu.
______________________________________________________________

Les locutions:
Quelle qu'en soit l'étymologie, ברית implique avant tout les notions de responsabilité et d'obligation.
D'où l'association fréquente du terme
- avec אלה 'âlâh (Gn 26,28; Dt 29,11;18) ou שׁבוּעה shebû‛âh (Jos 9,15;20), le "serment";
- avec l'idée de צוה tsâvâh "commander" (Dt 4,13 - rappelons ici que ce que l'on appelle traditionnellement "les Dix Commandements" sont en fait עשׂרת הדברים ‛ăśârâh HaDebarim, "les Dix Paroles" - à rapprocher de Dt 33,9:שׁמרו אמרתך ובריתך ינצרו "ils observent ta parole, et ils gardent ton alliance").

L'alliance doit être consignée par écrit sur les " שׁני לחת העדת deux tables du témoignage" (Ex 31,18; 32,15; 34,29), ou "לוחת הברית tables de l'alliance" (Dt 9,9;11;15).

<- Les Tables du témoignage dans l'Arche d'Alliance (détail)- Bible du Royaume de Majorque (Perpignan, XIIIème siècle) - Paris B.N.

Elles seront conservées dans l' "ארן arche" (Ex 25,16;21), ou "ארון העדת arche du témoignage" (Ex 25,22;26,33-34),ou "ארון ברית־יהוה arche d'alliance de YHWH" (Nb 10,33; 14,44; Dt 10,8; 31,9;25).

L'engagement pris dans une alliance appelle aussi entre Dieu et son peuple la notion de חסד chêsêd "bonté, miséricorde, indéfectible"
(Dt 7,12).
______________________________________________________________
______________________________________________________________

Valeurs et sens:


Des contrats inter-humains...

L'expérience de l'alliance s'inscrit d'abord dans le contexte des tractations entre individus et entre clans, au sujet de certains droits de propriété:
- Abraham et Isaac s'entendent avec Abimelek et les siens au sujet du puits de Beer Schéba (Gn 21,32; 26,28);
- Jacob conclut un pacte avec son beau-père Laban (Gn 31,44).

Le pacte conclu entre David et Jonathan, en plus de sceller une amitié, s'inscrit dans la ligne d'une habile stratégie politique (1S 20,8; 23,18).


... Aux alliances entre Dieu et les hommes.

Du point de vue théologique, la réalité de l'alliance déborde largement le simple usage des mots ברית dans le Premier Testament et διαθήκη dans le Nouveau (34 occurrences).
Elle implique également, par exemple, des formules telles que:
ולקחתי אתכם לי לעם והייתי לכם לאלהים
Je vous prendrai pour mon peuple, je serai votre Dieu (Ex 6,7)
הייתי לכם לאלהים ואתם תהיו־לי לעם
Je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple (Lv 26,12; Jr 7,23)

D'autre part, la réticence des prophètes classiques et des sages quant à l'emploi du mot ברית (quatre occurrences seulement pour Proverbes, Job et Qohélet) interdit toute interprétation complaisante d'une "alliance" qui serait vue comme un privilège et non comme une responsabilité (voir par exemple les malédictions qui accompagnent en contrepoint la proclamation de l'Alliance: Dt 28 - 29).

Par ailleurs, si le mot ברית est toujours employé au singulier, on retiendra toutefois qu'il est appliqué à une multiplicité d'alliances (avec Noé, Abraham et les pères, Moïse, Josué, Josias, etc.), dont aucune ne peut en conséquence rendre parfaitement compte du mystère des relations que Dieu entretient avec son peuple.

- La toute première ברית est celle que Dieu conclut avec Noé, et - à travers lui - avec toute l'humanité, et l'ensemble de la création (Gn 9,15-16).

- La deuxième ברית est celle conclue avec Abraham ainsi qu'avec "les premières générations" (Lv 26,45). Elle implique la promesse de la terre (Gn 14,13; 15,18), tout en ouvrant à la perspective d'une bénédiction et d'un salut pour tous les peuples (Gn 17,4).

- L'alliance au Sinaï (Ex 19 - 24),

Moïse recevant les tables de la Loi
sur le Mont Sinaï ->
Haggaddah ferraraise (1583) - Paris (B.N.) 

longuement rappelée dans le Deutéronome (chapitres 1 à 30), s'impose comme la plus englobante et la plus détaillée de toutes les alliances du Premier Testament.
Formulée selon le schéma des traités de vassalité du Proche-Orient ancien, si elle met bien en relief les exigences qui en découlent (Ex 20,3 et toutes les autres prescriptions des דבריםDebarim, "Paroles", commandements) - elle met cependant aussi en avant la gratuité du salut (Ex 20,2).

- Au temps de l'Exil, suite à une longue et tragique histoire de ruptures provoquées par les infidélités du peuple, le prophète Jérémie reçoit mission de proclamer une ברית חדשׁהberı̂yt khâdâsha' "alliance nouvelle" (Jr 31,31). Sa nouveauté réside surtout
- dans le fait qu'elles est inscrite dans le cœur et non sur des tables de pierre, ni dans la chair (circoncision - une page sur ce rite est en préparation): "על־לבם אכתבנה Je l'écrirai dans leur coeur" (Jr 31,33)
- et qu'elle fait éclater le cadre restrictif de certaines médiations traditionnelles:"לא ילמדו עוד אישׁ את־רעהו ואישׁ את־אחיו Celui-ci n'enseignera plus son voisin, ni celui-là son frère" [...] " כי־כולם ידעו אותי למקטנם ועד־גדולם Car tous me connaîtront, du plus petit jusqu'au plus grand" (Jr 31,34).
Cette "alliance nouvelle" annonce donc déjà l'universalité du Salut... (voir, sur ce thème, l'étude de Jr 31,31-34 à cette page)
______________________________________________________________








Assistant de création de site fourni par  Vistaprint