Au service de l'Ecriture - Yvette Mailliet le Penven

אדם -'Adam
______________________________________________________________

Grec (LXX): ἄνθρωπος - anthrôpos; Αδαμ - Adâm
Latin (Vulgate): homo; Adam
Français: homme, être humain; Adam
______________________________________________________________

Fréquence d'emploi dans le Premier Testament: 560 occurrences, dont:
- Ézéchiel: 132
- Psaumes: 62
- Genèse: 55.
Mais aussi:
- Qohélet (l'Ecclésiaste): 49;
- Proverbes: 46;
- Job: 27.
______________________________________________________________

Étymologie: Le mot אדם 'âdâm est à rattacher à אדמה 'ădâmâh, "glèbe, sol, terre", qui lui-même provient de אדם 'âdam / 'âdôm, "rouge, rougeâtre": la glèbe, le sol est rougeâtre, et l'être humain vient du sol.

<- Église Saint-Marc de Venise - Coupole de l'atrium - Détail de la mosaïque (XIIIème siècle):

Dieu (sous des traits christiques) façonne (voir page "Dieu artisan") un "prototype" d'homme, un אדם, à partir de l'אדמה; il est bien représenté אדם, "rougeâtre".
Le geste divin est particulier dans cette scène: en effet, celui-ci fait d'une seule main indique à la fois l'allocution et la bénédiction (la parole divine est créatrice et elle bénit) - mais ici, Dieu fait ce même geste des deux mains - donnant bien ainsi l'impression d'un "modelage" manuel de la glèbe.
Les jours de la Création sont représentés par des anges; le sixième montre Dieu et son œuvre. 
______________________________________________________________
______________________________________________________________

Valeurs et sens:

Contrairement à ce que l'on pourrait croire,
- ce n'est pas dans la Genèse que l'on trouve le plus grand nombre d'occurrences du mot אדם (et de loin - comme on l'a vu plus haut!);
- ce mot est d'abord et surtout un nom commun (554 emplois comme substantif générique sur 560 occurrences).


אדם Adam, homme originel et individu:
Seulement six emplois, donc, se réfèrent de façon certaine à un individu, que la Bible tient pour l'homme originel (Gn 4,25; 5,1;3;4;5; 1Ch 1,1).
C'est dire que la figure individuelle d'Adam n'a guère été reprise dans l'ensemble de la TaNaKh, Bible hébraïque.
Certaines versions françaises, influencées par la LXX et la Vulgate, ont légèrement augmenté ce nombre, en lisant le substantif comme nom propre, par exemple
- dès Gn 2,19 (Sacy, Fillion, VIgouroux),
- dès Gn 3,8 (Pirot-Clamer),
- dès Gn 3,20 (Crampon)...
Quant à l'expression בני אדם beni 'âdâm (cf. infra), la majorité des traductions opte pour "fils d'homme" ou "fils de l'homme", ou encore "hommes", "humains", "enfants des hommes" - sauf
- Dhorme et la BJ qui traduisent "fils d'Adam" dans les Psaumes,
- la TOB qui fait la même chose dans Qohélet.


Mais אדם est d'abord un nom générique:
ויאמר אלהים נעשׂה אדם בצלמנו כדמותנו
"Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance" (Gn 1,26a).
Les commentaires rabbiniques font remarquer - avec justesse - que ce premier emploi du mot est dépourvu d'article; ils y voient un signe d'une unité de principe: "Faisons un modèle, un prototype d'humain".On reste dans le domaine de l'universel, de l'unité fondamentale du genre humain.
L'article n'apparaîtra qu'au verset suivant:
ויברא אלהים את־האדם
"Dieu créa l'être humain" (Gn 1,27a), ce qui implique le passage au particulier (sur ברא, créer, voir cette page).


C'est aussi un nom inclusif:
Il précède en effet la distinction sexuelle:
ויברא אלהים את־האדם [...]זכר ונקבה ברא אתם׃
"Dieu créa l'être humain [...] mâle et femelle il les créa"(Gn 1,27a;c).
Il faut également lire le chapitre 2, qui pose d'abord le caractère unique et universel de l'אדם- pour ensuite faire apparaître, de l'intérieur même de cette unité, la dualité sexuelle (avec des termes propres à l'humain, contrairement au chapitre 1): אישׁ 'ı̂ysh l'homme, et אשּׁה 'ishshâh la femme (Gn 2, 22;24).
(A propos des textes sur la création de l'humain et la différenciation sexuelle, voir cette page)


Le lien au sol, à la terre:
La TaNaKh joue sur les liens entre אדם 'âdâm et אדמה 'ădâmâh:
- Gn 3,19a:
בזעת אפיך תאכל לחם עד שׁובך אל־האדמה כי ממנה לקחת
"C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris";
- Gn 3,23:
 וישׁלחהו יהוה אלהים מגן־עדן לעבד את־האדמה אשׁר לקח משׁם׃
"Et YHWH-Adonaï Elohim le chassa du jardin d'Éden, pour qu'il cultivât la terre, d'où il avait été pris".


אדם porte en lui un lien fondamental, de même qu'une distinction radicale par rapport à Dieu:
• D'une part, l'אדם est créé "à l'image et ressemblance de Dieu" (Gn 1,27 - sur ce thème, voir à cette page), et demeure, à ce titre, l'objet privilégié de sa sollicitude:
יודו ליהוה חסדו ונפלאותיו לבני אדם׃
"Qu'ils louent YHWH-Adonaï pour sa bonté,
Et pour ses merveilles en faveur des fils de l'homme!" (Ps 107,8;15;21;31)
• D'autre part, Dieu ne saurait être confondu avec אדם:
לא אישׁ אל ויכזב ובן־אדם ויתנחם
"Dieu n'est point un homme (אישׁ) pour mentir,
Ni fils d'un homme (בן־אדם) pour se rétracter. " (Ps 107,8;15;21;31);
le rapport est un rapport de "ressemblance", non d'identité:
לא אישׁ אל ויכזב ובן־אדם ויתנחם
"Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu" (Ps 8,5a).


La référence à l'אדם - et à ses descendants, les בני אדם - a une portée universaliste:
Les Psaumes, en particulier, fourmillent d'expressions nettement universalistes; on sort alors de l'horizon restreint de l'histoire nationale d'Israël, pour s'adresser à l'horizon le plus vaste qui soit, celui de la condition humaine:
משׁמים הביט יהוה ראה את־כל־בני האדם׃
"YHWH-Adonaï regarde du haut des cieux,
Il voit tous les fils de l'homme" (Ps 8,5);
אלהים משׁמים השׁקיף על־בני אדם
"Dieu, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme" (Ps 53,3a);
 השׁמים שׁמים ליהוה והארץ נתן לבני־אדם׃
"Les cieux sont les cieux d'YHWH-Adonaï,
Mais il a donné la terre aux fils de l'homme" (Ps 115,16);
• C'est cet horizon de la condition humaine - avec ses ombres et ces lumières - qui définit le cadre de la recherche des sages. Pour comprendre l'enseignement de Proverbes, Job ou Qohélet, nul besoin de connaître les références historiques et institutionnelles d'Israël; il suffit de partager la même passion que les auteurs de ces Livres pour la vie humaine et les questions qu'elle pose:
מה־יתרון לאדם בכל־עמלו שׁיעמל תחת השׁמשׁ׃
"Quel avantage revient-il à l'homme de toute la peine qu'il se donne sous le soleil?" (Qo 1,3);

ונתתי את־לבי לדרושׁ ולתור בחכמה על כל־אשׁר נעשׂה תחת השׁמים הוא ענין רע נתן אלהים לבני האדם לענות בו׃
"J'ai appliqué mon coeur à rechercher et à sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux: c'est là une occupation pénible, à laquelle Dieu soumet les fils de l'homme" (Qo 1,13);
 לאדם מערכי־לב ומיהוה מענה לשׁון׃ 
"Les projets que forme le coeur dépendent de l'homme,
Mais la réponse que donne la bouche vient d'YHWH-Adonaï" (Pr 16,1);
אדם ילוד אשׁה קצר ימים ושׂבע־רגז׃
"L'homme (אדם) né de la femme (אשׁה)!
Sa vie est courte, sans cesse agitée" (Jb 14,1).
Si le tragique de la vie humaine est nettement dessiné, il n'en reste pas moins que le regard des sages a pu percevoir, de façon non moins sublime, la vocation essentielle de l'אדם au bonheur:
כל־האדם שׁיאכל ושׁתה וראה טוב בכל־עמלו מתת אלהים היא׃
"Si un homme mange et boit et jouit du bien-être au milieu de tout son travail, c'est là un don de Dieu" (Qo 3,13)!

______________________________________________________________

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint